Être en couple et être libre

Etre en couple et etre libre

En juillet 2017, j’écrivais ce texte + bas sur le fait d’être en couple et d’être libre.
Et aujourd’hui alors que je fête mes 12 semaines avec José, ce que je me retrouve à lui dire c’est : avec toi je me sens libre.

Cette semaine on ne s’est pas beaucoup vus, car j’ai passé du temps avec des amies que je vois très peu. Et pas une seule fois j’ai senti la culpabilité de l’avoir laissé, ou de ne pas envoyer un message de la journée. Car je me sentais accueillie, reçue et comprise.

Un soir que je rentrais à 23h, je me suis dit : mince je ne lui ai même pas dit que je resterais dehors aussi tard. Quand je suis rentrée la seule chose qu’il m’a dise c’est : tu as mangé quelque chose ? Il reste xyz au frigo.

Cela peut paraître anodin, mais ne pas avoir à gérer comment il peut se sentir est vraiment reposant. Surtout quand je sais qu’il est vraiment, pour de vrai, content. Il ne fait pas semblant, il ne prend pas sur lui, il vit juste sa vie, qui est bien remplie. 

Alors j’ai repensé à ce post ce matin, et à comment chaque article que j’écris depuis deux ans a pavé la route de ce que je vis aujourd’hui. 

Un jour à la fois, j’ai manifesté cette réalité en faisant monter ma vibration.

Et l’avoir dans ma vie me montre qu’on peut vraiment transformer notre réalité.

Enjoy la lecture 😉

——

Juillet 2017

Depuis que je suis célibataire j’entends des phrases très encourageantes sur mon statut :
Toutes les femmes de plus de 50 ans de ma famille (mère, tante, grand mère) me disent avec bienveillance et empathie : « t’inquiète pas ma chérie, tu trouveras quelqu’un de super. »
Moi : oui, oui, je n’en doute pas une seconde.
Et une grande partie des autres, quand j’explique que j’ai choisi de laisser la place dans ma vie pour un couple harmonieux, et qu’il arrive demain ou dans 3 ans je suis patiente et prête à accueillir :

‘Non mais tu devrais TROP profiter de ta liberté, te concentrer sur ton business, voyager, sortir, tu es libre !’

Sauf que… moi je veux être libre ET en couple.
Je voudrais pouvoir faire tout ce que je fais maintenant, voyager, bosser sur mon business, danser sur du Beyoncé comme une malade MÊME et surtout dans un couple.

C’est peut être beaucoup demander, mais je n’en serais pas oú j’en suis dans ma vie si je n’étais pas un brin exigeante.

Je m’explique.
Il y a de nombreuses choses que je peux faire aujourd’hui parce que je suis célibataire – notamment passer un long moment à NYC qui est un rêve de longue date (cela fait plusieurs années que je me dis que j’aimerais bosser un mois de là-bas, sans pour autant m’autoriser à le faire). Et dans une moindre mesure et pour d’autres raisons, me faire un tatouage de plus de 20 centimètres sur l’avant bras. (Le deuxième d’une longue lignée) (édit : j’en ai 5 maintenant !)

On est d’accord que c’était ma responsabilité de le faire même en couple. Mais je me suis retenue.

Et c’est dommage.
C’est dommage qu’il y ait des choses que nous ne fassions pas et des choses que nous n’expérimentons par car nous sommes dans une relation.
Des choses dont on a envie, mais que pour une raison ou une autre on se retient de les faire.

Mais comme nous avons généralement une conception du couple assez classique, faire les choses séparément, faire des choses pour soi indépendamment de l’autre peut être mal perçu ou vu comme un abandon.

Or si en couple on ne peut pas être soi…. à quoi cela sert ?

Dans ma vision des choses, un couple ne devrait pas limiter et enlever à ta vie. Un couple ne devrait qu’en rajouter. Rendre une vie déjà fabuleuse carrément époustouflante, permettre de grandir, d’apprendre sur soi, et devenir une meilleure personne au contact d’un autre être humain qui est aussi libre et heureux.

Un couple ne devrait pas enfermer. Un couple devrait décupler le bonheur qui est déjà existant dans notre vie.

Alors peut-être que c’est beaucoup demander, d’être dans un couple où c’est d’accord pour moi de voyager quand j’en ai envie (à préciser que j’en aurais certainement peu envie, surtout si monsieur a un torse sexy, ha (blague à part, mes envies de voyage sont très raisonnables ^^)) – mais en tout cas que si j’ai envie de vivre certaines expériences dans ma vie, que mon couple le facilite et non l’empêche.

Pourquoi pas dans l’idéal être avec quelqu’un de mobile comme moi, mais même si ce n’est pas le cas, avoir cette sensation de pouvoir être moi et décider sans avoir à me censurer.

Un couple où je peux être moi à 100%, même quand ce ‘moi’ signifie faire des choses seules, ou que mon autre moitié ne ferait pas forcement. Un couple où il est ravi que je sois moi et m’encourage à l’être, tout autant que je l’encourage à être lui.

Alors oui, ce n’est pas fusionnel. Mais vous savez ce que je pense de la fusion dans un couple : c’est dangereux car on peut risquer d’y perdre son identité.

Être ensemble et chacun libre. De façon à ce que le couple enrichisse la vie de chacun et non l’inverse.
Et ça existe, et c’est possible.
Et je n’aspire à rien de moins.

Je vous embrasse,
Lyvia

PS : ce mot m’est venu au réveil, alors que j’ouvrais à peine les yeux. Je l’ai écrit en fermant l’œil droit car sans mes lunettes je vois double… je suis myope comme une taupe. L’homme de ma vie aime les taupes, ha !
Pssstt : certains pensent que c’est exagéré de vouloir ‘tout’. La liberté ET le couple. Le business ET le fun. Et je me dis… pourquoi pas essayer.

——
Si la moi de 30 ans savait ce qui l’attend 🙂
Ce n’était vraiment pas trop demander, car mon chéri cherchait exactement la même chose. Osez demander ce que vous désirez vraiment, car ça finira par arriver !!!

Si tu es abonnée à ma newsletter ou à mon Instagram, j’ai une offre pour moi, pour t’accompagner à manifester ta vie aussi.
Va voir 😉 je t’embrasse 

http://lyviacairo.com/sabonnerhttp://Instagram.com/lyviacairo

PS : Première photo de José ! Woop woop

F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.