Tu n’es peut-être pas coach… #coulisses

Lyvia Cairo - Coach


Quand je me suis lancée sur internet en 2013, ma motivation c’était écrire. Je voulais écrire pour raconter ma vie. 

Et quand j’ai quitté mon boulot, ma motivation c’était aussi écrire. J’allais me trouver un petit job et travailler sur mon roman (qui sort bientôt, aahhhh 😱).

Sauf que… je n’ai pas fait ça.

Comme beaucoup d’entre nous je me suis laissée rattraper par…. l’envie / le besoin / le désir de gagner de l’argent.

Pour diverses raisons, c’est devenu vite une priorité, puis un point de stress. Il fallait vraiment que je trouve une solution. 

J’ai à peine touché au roman la première année de mon indépendance. J’étais trop occupée à ‘chercher ma voie’ et savoir ce que j’allais faire de ma vie.

Il s’est avéré que sur le chemin de trouver ma voie, j’ai appris un tas de choses. UN TAS. J’ai appris sur le business, sur la créativité, sur l’état d’esprit, sur les énergies. (+ tard j’ai appris sur la sexualité et comment la débloquer nous permet d’être soi.)

Alors j’ai partagé ça quotidiennement et au fur et à mesure les gens étaient curieux, intéressés de savoir comment je faisais, et alors j’ai commencé à leur expliquer, de manière gratuite, puis de manière payante.

Ma toute première offre était des ateliers ‘Je me casse’, lancés quelques mois après avoir quitté mon boulot.

Ensuite j’ai fait un peu de coaching.

Et ensuite j’ai lancé mon premier programme en ligne qui m’a créé mes premiers 10 000 euros (Des idées à tout casser). Un programme pour trouver une idée d’activité qui a du sens et qui rapporte.

Quelque part, j’enseignais ce que j’avais le + besoin d’apprendre. Et purée qu’est-ce que je le faisais bien !!! Des idées à tout casser est un programme encore accessible qui a aidé + de 300 personnes.

Et c’est ainsi que j’ai poursuivi. De programmes en lignes en programmes en ligne je partageais mon chemin. Car quand j’apprends j’aime bien comprendre tous les tenants et aboutissants. Je médite, décortique, je creuse et j’applique sur moi.

Ainsi mes programmes, que ce soit sur la créativité, l’argent, la sexualité, la loi d’attraction étaient une extension de moi. 

J’ai aussi continué le coaching, l’accompagnement, préférant toujours les immersions, où je pouvais être moi et exister.

Mais un thème récurrent venait : au bout d’un moment, j’avais la sensation (que ce soit vrai ou pas) que l’on attendait trop de choses de moi. Être moi ne suffisait pas. Je me suis sentie frustrée plusieurs fois, et il arrivait que le travail soit une corvée. C’est alors que j’ai appris à ne pas me forcer et à me focaliser sur le fait de « rendre mon énergie disponible », au bon moment, plutôt qu’être là où on m’attend.

✨✨✨✨✨✨

Hier, j’ai eu une grosse révélation. Et c’est celle que je veux partager avec vous aujourd’hui. 

Je devais organiser un atelier gratuit ‘Porter sa voix’. Mais la veille, je ne l’ai plus senti. Alors j’ai annulé. C’était dur d’annuler, vraiment. J’en ai eu une mini crise d’anxiété. Entre le moment où j’ai ‘senti’ et le moment où j’ai écrit l’email d’annulation, ça m’a mis environ 3/4 heures pour digérer et accepter que j’allais potentiellement décevoir tant de gens. Mais bon. 

Je n’allais pas non plus leur donner un atelier qui n’était pas aligné avec l’énergie. Pour moi c’est être encore moins respectueux de leur temps. 

Alors j’ai annulé, sans bien savoir la raison de mon ressenti.

Le lendemain, j’avais en fin de matinée un autre atelier avec des clientes sur la loi d’attraction. C’était censé être un live de 1h/1h30 car ce que j’avais à dire ne tenait pas dans le format des petites vidéos que j’avais prévu initialement. Alors pour cette fois j’ai changé le format.

Je me suis donc réveillée tôt pour 1/ méditer sur le sens de l’annulation de l’atelier gratuit 2/ préparer l’atelier avec mes clientes.

La trame de l’atelier est descendue avec une énorme facilité. L’équivalent de 35 slides !

Par magie, une des membres de mon équipe était connectée. Je lui ai demandé ‘tu te sens machine de guerre pour faire des slides pour moi en moins de 20 minutes’ ? Elle a dit oui ha !

On a repoussé un peu l’atelier, je l’ai lancé (sans les slides au début). Les slides sont arrivés quelques minutes après (efficacité !).

Et Bim, j’ai déroulé l’atelier sur la manifestion / la loi d’attraction le plus complet et précis que j’ai jamais fait. 

Un seul mot : Fluidité.

Toutes ces petites décisions ont créé un contenu que je n’aurais pas pu envisager si j’avais tout planifié.

Un contenu que je peux même vendre tellement il est complet.

Du coup, je me suis questionnée.

Moi qui ai décidé il y’a quelques semaines que j’allais me consacrer à l’écriture, oú se placent les enseignements sur la manifestation, l’état d’esprit, l’énergie, la spiritualité, la sexualité et même le human design avec Jess ? Suis-je encore en train de me distraire ?

Et c’est là que ça a fait sens :

J’enseigne ce que j’ai le plus besoin d’apprendre.

Quand je fais un atelier de 4h30 sur la loi d’attraction en prenant en exemple mon propre cas d’artiste qui doit apprendre à croire que je peux être abondante en faisant ce métier, alors j’augmente ma propre vibration et j’y crois.

La même raison pour laquelle 2 jours après mon atelier sur la loi d’attraction appliquée à l’amour, j’ai rencontré José.

Tout ça : la manifestation, la capacité à capter des messages spirituels, même le rapport a la sexualité, ce soit mes COULISSES. Ce sont mes outils. MAIS CE N’EST PAS MA MISSION.

Ma mission n’est pas d’apprendre aux gens à attirer à eux ce qu’ils désirent.

Ma mission n’est pas d’aider les gens à trouver leur voie.

Ma mission n’est même pas de soutenir les gens à avoir une meilleure sexualité.

Je ne suis pas coach.

Je ne suis pas prof.

Je ne suis pas thérapeute.

Ma mission, c’est d’écrire des histoires.

Et en tant qu’écrivain, j’écris les histoires qui me viennent, comme elles me viennent. Et en elles il y a tous ces thèmes qui m’intéressent – l’amour, la sexualité, l’argent…

Mais… et notez ça bien : je n’ai pas ou plus d’intention de transformation.

Je ne fais plus de promesses de transformation.

On ne peut rien attendre de moi. 

En tant qu’artiste, je crée. Et si ça aide, tant mieux. Et si ça n’aide pas tant pis.

(J’ai eu cette vision de moi dans un jardin. Je quittais ma grand maison et j’allais déposer des petits papiers partout dans le monde, et je revenais, chez moi, tranquille. Et de temps en temps, mais très rarement, j’allais parler à des gens qui ont lu ces petites papiers. Mais la plupart du temps je faisais deux choses : écrire les petits papiers / les poser dans le monde. C’est tout.)

Ainsi pour récapituler, ça donne quoi :

  • j’ai une mission, une seule, c’est d’écrire et raconter des histoires, des poèmes, des essais, des scénarios, des films. Avec des personnages qui me font kiffer. C’est ce qui m’appelle, c’est ce que je fais comme je respire, et je ne verrais pas l’intérêt de vivre si je devais arrêter.  

ceci dit : 

  • j’ai aussi des coulisses à cette mission. Tout le travail intérieur que je fais pour me dire que ‘être moi suffit’ et que je peux y arriver. 

✨✨✨✨✨✨

OR – Tout ce temps, ce que j’ai vendu, c’est les coulisses. Pas la mission. 

Et les coulisses m’ont DÉTOURNÉ de la mission.

Pourquoi ?

Parce que les coulisses rapportent de l’argent facilement (à moi en tout cas).

Plein de personnes sont curieuses des secrets. Plein de personnes veulent savoir comment on fait.  Plein de personnes sont à l’affût des réponses à toutes ces questions, la principale étant : comment puis-je avoir l’abondance en étant moi ?

Plein de personnes.

Y compris moi. 

Et… j’avais des réponses à ça. J’ai des réponses à ça.

Car ce sont les mêmes que je cherchais et appliquais pour moi et qui faisaient sens.

👉🏽Enseigne ce que tu as le plus besoin d’apprendre n’est ce pas.

✨✨✨✨✨✨

Conséquence : quelque part on retourne au fameux serpent qui se mort la queue d’internet 

—> je gagne de l’argent en apprenant aux autres à gagner de l’argent (par exemple)

—> j’apprends à mes clients à avoir + de clients

Et ce n’est pas une mauvaise chose.

Certains d’entre nous ont pour mission d’être coach, ou mentor, ou enseignants. C’est vraiment pour eux la chose qui les fait vibrer au plus profond.

Mais pour d’autres parmi nous, c’est simplement que sur notre chemin d’accomplir notre propre mission, nous avons appris des choses, et que ces choses, eh bien des personnes en étaient curieuses, alors du coup, on en a fait un business.

Car c’était plus facile de vendre les coulisses que d’aller après la mission.

Or… ce n’est pas parce qu’on sait faire quelque chose, et qu’on le fait bien, que c’est notre job de le transmettre.

Parfois, c’est simplement un outil.

✨✨✨✨✨✨

Ce que cela veut dire pour moi :

  • j’ai un appel : écrire

Ça a toujours été vrai et je m’en suis beaucoup détournée. Parce que ma croyance la plus bloquante c’est : ‘les artistes ne gagnent pas d’argent’. Tant que j’étais artiste et autre chose, ça allait. Maintenant que je veux être ‘que’ artiste, c’est une autre paire de manche.

Maintenant, la décision que j’ai prise c’est que cette croyance ne me freinera plus.

Je choisis que tout ce que j’ai appris durant ces années va être un soutien à ma mission. Mais ce n’est pas ma mission de les transmettre. Ça, c’est mes coulisses.

CECI DIT : c’est tout à fait fluide pour moi d’écarter le rideau sur mes coulisses pour que tu regardes et que tu ailles faire un tour pour t’en inspirer. Parfois gratuitement – comme dans mes Stories Instagram – parfois moyennant paiement – comme dans cet atelier de 4 heures sur la manifestation oú j’ai expliqué mon processus. C’est fluide car en te montrant, en t’expliquant, moi aussi je grandis et j’apprends.

MAIS : si tu viens dans mes coulisses, saches que ce pour quoi tu payes, c’est le privilège d’avoir accès à mon énergie, à mes secrets, et à ce qui me permet d’être excellente et engagée dans ma mission. Viens dans mes coulisses avec l’humilité d’apprendre, de découvrir et de grandir par accident , mais pas avec l’intention que JE t’aide à te transformer. 

Moi j’existe seulement.

✨✨✨✨✨✨✨✨

Je pense que nous sommes beaucoup – surtout créateurs de contenu / coachs / mentors – à confondre nos coulisses et notre vraie mission. Car les coulisses c’est sexy.

Je choisis donc de ne plus poser d’intention de transformation ou même d’aide ou de soutien à qui que ce soit. Ce n’est pas mon travail.

Par contre, si je peux vous inspirer par mes textes, mes histoires, ou même ma façon d’être et mes coulisses, c’est très bien, et ça me plait.

Cela fait beaucoup à lâcher pour moi en terme de fonctionnement.

Et durant ma transition vers auteure millionaire, il est fort probable que ce soient l’accès à mes coulisses qui me rapporte de l’argent. Et c’est ok ! A partir du moment où vendre l’accès aux coulisses ne détourne pas de l’attraction principale.

✨✨✨✨✨✨✨✨✨

Ce texte est long, je te l’accorde, et comme souvent, je l’écris plus pour moi, pour qu’il soit sur mon site et que je n’oublie pas, mais dans tout ça, je suis sûre que tu trouveras quelque chose qui résonne en toi. 

Tu vois, ça typiquement : c’est mes coulisses !!!

Et du coup……J’ai des nouvelles !

Il y a deux idées ‘Coulisses’ qui me trottent en tête depuis quelques semaines alors ça doit vouloir dire quelque chose !

1 – Depuis trois semaines maintenant je documente mon chemin d’auteure qui apprend à croire qu’elle peut être millionaire : c’est dur ! C’est le déblocage d’une croyance de toute une vie. Mais chaque jour je soulève quelque chose et cela fait vraiment du bien.

Et depuis 3 semaines, je me dis que j’aurais aimé qu’un autre auteur, ou même quelqu’un qui a des rêves aussi grands que les miens partage ces coulisses là.

Alors j’ai décidé de les partager avec toi. Pour très peu cher. Comme un abonnement de magazine, tu vas voir. Je ferai un autre post sur pourquoi j’ai choisi ce format là, mais sache juste que si tu es quelqu’un qui me suit et qui m’aime pour ce que je fais et la mission que j’ai, alors ce sera accessible pour toi. C’est une offre TRES grand public.

2 – Maintenant, de l’autre côté du spectre, si tu es prêt-e à investir plus – autant j’ai du mal avec suivre des personnes sur une longue durée, autant j’adore passer du temps avec des personnes qui ont envie de faire une différence dans le monde. L’année dernière, à 3 reprises, j’ai organisé des week-ends immersion (à Londres et en Tunisie!). Et à chaque fois j’arrivais, et mon intention c’était rendre mon énergie et mon savoir disponibles, et d’exister dans un espace temps avec quelqu’un. C’était transformant et les femmes qui ont ainsi travaillé avec moi font un travail éblouissant. Alors que l’intention était ‘être ensemble’. Je rééouvre des places pour ces immersions cette année. C’est pour le coup un budget + élevé. Mais si en lisant ceci tu te sens appelé, écrit moi en MP (Instagram de préférence, ça va plus vite) et on peut en discuter.

Donc ça c’est les coulisses 

Ensuite….

3 – La date de la sortie de mon prochain livre approche !!! Nous sommes à la dernière correction de la maquette finale, la couverture est bientôt prête et… tu devrais l’avoir entre tes mains avant l’été !!!  Je suis hyper excitée !!! Je ne peux pas t’en dire plus maintenant, j’attends d’être sûre du timing car une part de moi est encore un peu sonnée du fait que ça va arriver – mais je le ferai. Cela devient réalité 🙂

Voilà pour moi.

✨✨✨✨✨✨✨✨✨

A toi : 

Déjà MERCI d’avoir lu jusqu’ici 🙂 J’honore le temps que tu passes à me lire et je suis très curieuse de savoir comment ça résonne en toi.

Dis-moi dans les commentaires :

Est-ce que tu te sens dans ta mission ?

Ou Est-ce que tu te sens dans tes coulisses ?

Comment tu peux faire pour que les coulisses soutiennent ta mission, plutôt que de t’en détourner ?

Très hâte de te lire 🙂

Je t’embrasse sur les deux joues 🙂

Lyvia 

F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.