Je ne veux rien et je n’ai besoin de rien –

16 mai 2019

Récemment je suis tombée sur cette question : et si tu n’avais besoin de rien ? Et si tu ne voulais rien ? Qu’est-ce que tu choisirais ?

Et pour moi ça sonne comme la paix. La respiration. Un soupir de relaxation. Je suis bien.

Il paraît que Buddha a dit que le désir est la source de toute souffrance.

Et mon cerveau mentalement a du mal à comprendre, mais très honnêtement, si on isole chaque moment de ma vie, si je me mets au présent, mais vraiment (notamment dans ce train de Lisbonne à Porto) je ne veux rien et je n’ai besoin de rien. Je suis bien.

Du coup… oú se placent les ambitions dans cela ? Je ‘veux’ écrire, non ? Je ‘veux’ de l’argent, non ?

Et c’est là qu’on en revient aux désirs d’âme et les désirs d’ego dont je parle de temps en temps. 

Un désir d’ego est dans la matière. C’est mon corps physique qui le veut pour une raison ou une autre. Une satisfaction personnelle, du bien-être, prouver quelque chose à quelqu’un peut-être. 

Et puis il y’a les désirs d’âmes. Ce qu’on obtient vraiment en creusant pourquoi.

Pourquoi tu veux de l’argent ?

Pourquoi tu veux un mec, un meuf ?

Pourquoi tu veux du sexe là tout de suite ?

Il y’aura des raisons de ton ego (tout à fait valables hein) et il y’a des raisons d’âme.

Une sensation, un sentiment auquel on peut avoir accès instantanément.

Mon désir d’âme, c’est la paix. 

(Si tu connais un peu le Human Design, tu sais que c’est la quête du manifestor). 

Pour toi c’est peut être la satisfaction, le succès, ou la surprise.

Si je dis ‘je veux la paix’ c’est par définition que je ne l’ai pas. Je suis en souffrance quand je désire une paix que je n’ai pas.

Je peux transformer ça instantanément ceci dit en… « je suis la paix ».


Et peu importe les circonstances, je l’aurai avec moi.

Dans l’instant présent, je vais toujours bien.

Je joue avec cette idée de ne rien vouloir. De ne rien désirer, et de juste être, exister. Avec la foi que les mouvements de l’énergie me permettront de créer ce que je dois créer. Sans que j’ai à vouloir ou avoir besoin de quoi que ce soit.

Et bien sûr, tu sais la meilleure, c’est quand tu ES ce que tu désires que tu l’obtiens. C’est le fonctionnement même de la manifestation.

Arrêtez de désirer, soyez. 

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.