Skip to content

Faire l’amour pendant les règles, on essaie ? – #RougePower – Jour 5 / C’est mon tour !!!

Copie de Copy of Visuel

Baaaah, les régles c’est sale’ – réaction entendue plus d’une fois à ne serait-ce que l’insinuation de faire l’amour pendant les règles ! #soupir

Ceci est un article militant. Pour qu’enfin, l’amour soit présent à toutes étapes du mois, si on a envie, comme on a envie : vive les règles !

🔥🔥🔥🔥

Les règles, c’est le moment où, traditionnellement, on dit de la femme qu’elle est ‘indisposée’. 

J’imagine indisposée en général, et plus particulièrement, à faire l’amour.

J’ai entendu dans une conversation qu’une femme n’avait aucun problème que son mari aille voir sa maitresse pendant ses règles : « ben oui, c’est bien connu, on ne peut pas faire l’amour à cette période là – y a du sang les gars ! Le truc qui coule quand on se découpe la peau et qu’on a mal, quand on regarde Urgences et qu’on ouvre une cage thoracique, ou un mollet : moi je vais pas me mélanger avec ça hein ! »

Erreur !
En fait, erreur(s), car il y a de nombreux apriori sur l’amour pendant les règles que l’on va tâcher de démonter tranquillement dans cet article.

Tout d’abord : il existe de nombreuses possibilités sans voir une goutte de sang

💃🏼1. On en a déjà parlé mais… faire l’amour ne veut pas dire pénétrer ! Kaboom ! Explosion de ton cerveau. Ben non, dans un premier temps il n’y a besoin d’insérer rien du tout. Faire l’amour, c’est pour moi, échanger de l’énergie sexuelle. S’embrasser, se caresser, se masser, se frotter, tout cela c’est faire l’amour. Alors déjà, pour s’habituer à l’idée, dites-vous que faire l’amour pendant les règles ne veut pas dire se retrouver le pénis ou les doigts couverts de sang ! Vous pouvez même rester habillés.

💋2. Avant la pénétration, et toujours sans voir une seule goutte de sang, on peut tout à fait s’adonner à d’excellentes sessions de sexe oral : un tampon, une cup, c’est parti pour un magnifique cuni ! (Oui, je l’ai dit). Et la réciproque est vraie, faire l’amour, c’est aussi donner du plaisir à son partenaire. L’amour c’est un jeu, ce n’est pas forcément un coup toi, un coup moi. Du moment que l’énergie sexuelle circule et que l’on vibre ensemble, on est bons !

😁3. Et si on parlait… du sexe anal ! Ben oui. L’anus est une partie ultra sensible chez l’homme et la femme, et pourtant tellement peu explorée. Annulingus, pénétration avec les doigts, pénétration avec le pénis, des sex toys (pensez au lubrifiant !). Pourquoi ne pas en profiter pour essayer ?
Encore une fois, c’est parce qu’on assimile ‘faire l’amour’ à : je suis pénétrée que parler de ‘sexe pendant les règles’ peut être vu comme tabou. Mais avant de voir une seule goutte de sang, il y a tout un monde à essayer si la vue du sang vous indispose notamment.

🔥🔥

IMPORTANT (avant de passer à la suite).

– Attention au consentement, des deux côtés. Pendant les règles, une femme est dans une phase de repli, de grande connexion avec l’invisible. C’est la phase où elle voudra peut-être rester au chaud chez elle. C’est une période où elle n’aura peut-être pas envie de faire l’amour. Ainsi, ne rien forcer ni d’un côté ni de l’autre. Toujours être à l’écoute des désirs, peurs, et limites de chacun, afin de rendre l’interaction la plus agréable possible. 

– En même temps, c’est une phase où l’on est tellement reconnecté à ses ressentis que l’énergie sexuelle circule de manière bien plus puissante. La libido peut être développée plus que d’habitude, on peut avoir des élans, des envies, qui viennent d’une force plus grande que nous. Ainsi…mesdames, ne sautez pas non plus sur votre partenaire hein. Consentement les gars !

Poursuivons. 

Maintenant que nous sommes au fait de merveilleuses techniques n’impliquant pas la vue du sang pour les plus délicats et sensibles d’entre nous, passons maintenant à l’étape où on enlève tampon et cup, et où l’on vit l’expérience pleinement :

👀4. S’équiper. Afin de simplement garder vos draps dans leur état immaculé, mettez une serviette sur le lit, ou le sol, ou le comptoir de la cuisine, ou le capot de la voiture – sur votre lieu d’ébats, en somme. Ou… vous pouvez vous amuser sous la douche ou dans la baignoire, c’est vous qui voyez.

💋5. Le sexe oral pendant les règles. Tout d’abord… je vais encore vous exploser le cerveau mais… le sang des règles PEUT SE BOIRE ! Ah mais oui. Je n’ai pas la science derrière, mais j’ai rencontré plus d’une femme qui buvait le sang de leurs règles, et d’hommes qui n’hésitaient pas à partager une coupe, pour toute la puissance qu’il contient. On peut en boire de petites doses pures, mais il parait que c’est mieux avec du jus d’orange et un peu de cannelle (à tester !).

C’est un sang qui contient énormément de puissance énergétique, c’est le résidu de ce qui allait servir à créer la vie, ainsi on lui prête de nombreux attributs, non seulement biologiques mais aussi énergétiques. Ainsi… le sexe oral est tout à fait possible, si vous le souhaitez (vous pouvez vérifier ce que je dis avec votre pharmacien avant si vous le souhaitez… même s’il est fort probable qu’il ne sache pas de quoi on parle).

Petite précision sur l’anatomie féminine : le haut du clitoris est au dessus de l’entrée du vagin, ainsi il est tout à fait possible de donner du plaisir oral avec la langue pendant les règles sans pour autant s’abreuver de sang, aussi délicieux soit-il. Vous pouvez choisir de vous concentrer sur le clitoris, tout en sachant qu’il est également possible de s’aventurer ailleurs sans problème.

💦6. A savoir : le flux des femmes n’est pas forcément continu. C’est pas comme… une fontaine. Le sang menstruel a plutôt tendance à couler par périodes, donc ne vous attendez pas à voir du liquide couler en continu. Ce n’est pas pareil pour tout le monde ceci dit, apprenez à vous connaitre et votre partenaire aussi (pratiquer le flux instinctif peut être excellent pour l’amour, voir l’article d’Agathe pour en savoir plus)

🍆7. La pénétration. Dans une relation hétérosexuelle, un préservatif suffit à vous couper du contact direct avec le sang si c’est une sensation qui vous dérange, mais faire sans est tout à fait possible. Ce sera une sensation différente de d’habitude, car l’intérieur est bien plus lubrifié. L’énergie de la femme est également différente, ainsi attendez-vous à une connexion plus forte entre vous. Au moment de la pénétration, bien avant, prenez un temps de pause pour honorer le sexe féminin.

C’est une période importante pour la femme et pour ce qu’elle vit dans son utérus. Après avoir créé tout ce qu’il fallait pour recevoir la vie, elle laisse partir pour commencer un nouveau cycle. C’est un moment pour lequel j’inviterais d’avoir une vénération, une réflexion, et même une intention pour l’acte sexuel. Les règles ce n’est pas juste du sang : c’est l’un des processus biologiques et énergétiques les plus puissants. Posez vos intentions ensemble. Honorez ce moment, et la puissance qu’il représente, en particulier lors de la pénétration qui est un moment d’intrusion assez important.

C’est la même chose s’il s’agit des doigts ou d’un jouet : vénération et respect. Allez y également avec beaucoup de lenteur, au moins au début. Les femmes ont souvent des douleurs au moment des règles. Il est important d’en être à l’écoute. (Note : on m’a aussi parlé de la possibilité de pénétration avec la cup, mais je n’ai pas essayé moi-même)

🙏🏽8. Soyez à l’écoute, ensemble, pendant tout le processus. L’intuition est développée à ce moment là. C’est une occasion formidable pour s’entrainer à caler vos respirations, bouger en symbiose, poser des intentions, imaginer ce que vous voulez créer dans votre vie (l’acte sexuel est un excellent moment pour manifester ce que l’on souhaite dans sa vie, et le moment des règles est d’autant plus magique) et profitez-en !

Je répète : les règles, ce n’est pas que du sang. C’est l’un des processus biologiques et énergétiques les plus 
puissants.

✨✨✨

A savoir : 

– Les femmes peuvent avoir des crampes pendant les règles. Ceci dit les endorphines sécrétées pendant l’orgasme peuvent servir d’anti-douleur – je n’ai pas vérifié car j’ai peu de crampes, mais à tester !

– Le flux varie entre le début et la fin des règles. En général, le flux est plus léger au début et la fin des règles, et plus abondant au milieu. En fonction de chacune, il y’a aussi une période des règles où des caillots de sang pourront être visible, en général en approchant de la fin. J’utilise une application pour noter mon flux (Clue), cela peut vous donner de bonnes indications.

✨✨✨

>> Questions que vous vous posez peut-être –

– Et si je / mon-ma partenaire est juste dégouté et n’a pas envie d’essayer ?
Encore une fois, le consentement est important. Chacun est là où il en est sur le chemin de sa sexualité, ainsi nul besoin de forcer ou même d’inciter fortement qui que ce soit. C’est l’occasion d’avoir une conversation : pourquoi ça dégoute ? Qu’est-ce que ça inspire ? Est-ce un conditionnement – ‘ça a toujours été comme ça, on ne fait pas l’amour pendant cette période’ – est-ce la vue du sang ? 
Est-ce que sans vue du sang c’est okay, ou est-ce que c’est plus vaste que ça ?
Avec toutes les techniques plus haut, il y’a moyen d’approcher le sujet doucement. Il y a tout un spectre entre ne pas se toucher du tout pendant les règles (‘j’ai mes règles, panneau stop’) et faire l’amour par pénétration sur le sol blanc immaculé de la cuisine. Dansez avec ça, prenez votre temps.

– Comment j’annonce à quelqu’un que j’ai mes règles avant de faire l’amour ? C’est pas genre, super maladroit ?
On la connait cette gymnastique : ça devient super chaud entre nous, on s’embrasse, on se caresse, et on CRAINT le moment où la main de la personne en face (ou des personnes en face, ça dépend vos préférences) ira trop loin. Alors on se crispe, on est un peu nerveux, et on ne profite pas du moment. Ma recommandation serait de dire : ‘au fait j’ai mes règles’ le plus tôt possible, quand vous savez que vous vous rapprocherez sexuellement, et avant que les baisers et les caresses débutent.

On attend le dernier moment parce qu’on espère que par magie, on n’aura pas à le dire, mais le souci c’est qu’alors on joue un peu avec la ligne et le désir – le notre et celui de l’autre. L’autre n’est pas forcément dans son consentement total vu qu’il n’est pas au courant. On ne lui laisse pas le choix – et à nous non plus par la même occasion. Dans le doute, ayez la conversation : « j’ai mes règles et j’ai envie de connecter avec toi. Avec quoi es-tu confortable ?… d’ailleurs cette fille cool Lyvia a écrit un article génial sur le sujet, y a tout un menu de trucs qu’on peut faire »

Notre corps est bien fait, et nous donne les indications sur nos envies, sur nos désirs. 

Si vous avez envie d’échanges sexuels pendant vos règles ou celles de votre partenaire, pourquoi ne pas commencer à explorer comment le mettre sur le menu ?

🔥A votre tour :🔥 
💃🏼Si vous faites l’amour pendant les règles, qu’est-ce que vous en avez appris et qu’est-ce que cela vous apporte ?
💃🏼Si ce n’est pas le cas, pourquoi pas, et est-ce que vous seriez tentés d’essayer ?

Dans mon groupe fermé, Confessions – avec Lyvia Cairo nous parlons de ces sujets. Rejoignez-nous si le coeur vous en dit 

😉

Partagez ce message. Je sais pour sûr qu’un tas de gens ont besoin de le lire !!!

/////

Cet article est l’un des articles de la série RougePower, un événement organisé avec 6 autres nanas super cool pour parler des règles et de comment c’est trop cool ! Vous pouvez retrouver leurs articles avec le #rougepower et n’hésitez pas à le mentionner sur vous partagez celui ci.

Les autres supers nanas du projet :
Mélissandre LemonnierNaturellement imparfaiteAgathe My BagMaudusManon GodardHéroïnes au quotidien

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top