Sexe

Copie de Copy of Visuel (2)

Parfois je suis ouverte, prête à t’accueillir,
J’ai envie de toi, tous les jours, sans faillir.
J’imagine ton corps contre le mien avant même que tu passes la porte,
Et dans mon esprit se forment des fantasmes que nous ne tarderons pas à jouer ensemble.

Et puis d’autres fois, je me ferme comme une huître. 
Rien ne passe, tu m’effleures et j’ai peur.
J’ai peur que tu veuilles aller plus loin.
Et j’ai peur de devoir te dire non, une fois de plus, sans pouvoir t’expliquer pourquoi.

Honte, culpabilité m’envahissent,
Dans mon esprit je m’insulte, je me sabote et je me dis…que je ne suis bonne à rien si je ne suis pas bonne au lit.

Et par le passé c’était vrai. Je l’ai bien senti.
J’ai bien senti la déception dans les yeux de mes amants,
J’ai entendu leur persistance même si elle était faite en silence,
J’ai entendu leurs cris : ne m’aimes-tu donc pas, pourquoi ne veux-tu pas de moi ?

Mais ça n’avait rien à voir avec eux, et tout à voir avec moi. 
Alors, eh bien… je me forçais.
L’appétit vient en mangeant, qu’ils disent de toute façon.

Or, pour moi ce n’était pas l’appétit qui venait. 
Car je bloquais dans ma tête tous les sons, tous les mouvements, je faisais semblant.
Ce qui venait, insidieusement,
C’était de la honte et de la culpabilité… d’avoir fait ça à mon corps, tu vois ?

Mais avec toi, avec toi, ce n’est pas pareil.
Quand mon corps se ferme, tu ne me forces pas à l’ouvrir, au contraire.
On en parle et tu me prends dans tes bras,
Et je ressens la sécurité, la vraie,
Celle qui fait que mon corps m’appartient bien, 
Et que jamais tu ne lui demanderas de faire des choses qu’il ne veut pas.

« Tu ne me dois pas du sexe », tu m’as dit. « Et je ne l’attends pas de toi. »
Et à chaque fois que tu me dis ça, mon cœur s’ouvre et j’ai la foi.

Mon corps se soigne, peu à peu, de traumas que je ne connais pas.
Il sait qu’il n’y a pas d’horloge, pas de d’heure limite, il prend son temps pour aller mieux.
Et puis quand il est prêt, il s’ouvre de nouveau. 

Prêt, soigné, sans honte ni culpabilité.

Le plus beau cadeau qu’on puisse me faire,
C’est accueillir mon corps, même quand il est fermé. 

F
0 Partages

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.