Skip to content

Si on m’avait dit ça

Si on m’avait dit, quand je suis arrivée à Paris à 17 ans, que 15 ans après je serai de retour, dans la même rue, complètement différente.

Que je reviendrais écrivaine, chef d’entreprise.

Que j’installerais ma caméra et ma lumière et mon trépied.

Que les étagères seraient couvertes de mes carnets et de mes livres. 

Si on m’avait dit ça, j’aurais dit : tu rigoles ! C’est une vie de fantasme ça ! 

Moi je vais être ingénieur ou banquier !

Et à la place, dans cette vie j’écris sur l’argent la spiritualité et la sexualité.

Si on m’avait dit ça, que je finirais avec un Afro et tatoués, les ongles bleus écaillés, petite jupe et sandales aux pieds, et qu’on me prendrait au sérieux quand même, que ma voix serait assurée et que je me sentirais à ma place.

Si on m’avait dit ça, j’aurais dit : « tchip tais-toi va là bas ! Tu ne sais rien de ce qu’est la vie toi !»

Si on m’avait dit que je travaillerais les dimanches comme si c’était des lundi et que pas une fois cela m’ennuierait ou m’embêterait,

Si on m’avait dit que mon chiffre d’affaire mensuel atteignait le salaire annuel que la petite étudiante que j’étais espérait,

Si on m’avait dit qu’après 10 jours de vacances des dizaines de personnes diraient que je leur ai manqué, au point de m’écrire pour me demander quand je revenais,

Si on m’avait dit ça, que je pouvais contribuer au monde avec amour, gagner de l’argent en retour, et que ça suffirait. Que je pourrais être la même Lyvia folle avec ses lunettes qui tombent, la même tête en l’air qui oublie tout et qui marche avec toujours trop de bouquins,

Si on m’avait dit que je pourrais être moi, et avoir une vie merveilleuse, juste comme ça, que chacune de mes respirations suffisait à créer du beau autour de moi…

Si on m’avait dit ça… je ne l’aurais pas cru mais pourtant, c’est là, devant moi.

15 ans plus tard. 360 degrés. 

Petite Lyvia, tu en as fait du chemin.

Et tu n’as pas changé.

Tu as vécu exactement ce qu’il fallait.

Et ainsi tout a changé.

Dieu sait ce qui t’attend maintenant.

Oh, comme ça fait du bien d’être soi et d’exister comme ça.

Chers amis, je suis de retour ! Heureuse, en forme, motivée et abondante !

Let’s go baby!!!

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top