Skip to content

L’équanimité

Visuel Pinterest (2)

J’avais déjà entendu ce mot, sans en chercher la signification. Il paraît que c’est l’un des enseignements du bouddhisme : la capacité à voir un événement tel qu’il est, sans lui donner d’interprétation outre mesure. Un moment difficile n’est pas forcément complètement dramatique. Un moment de réussite n’est pas forcément euphorique. On prend la vie comme elle vient, avec calme et avec paix, en se rappelant qu’au fond, tout fait partie d’un plan plus grand.

La paix.

Récemment je parlais à des amis de réussite. Comment établis-tu que tu as réussi ? Est-ce par ta quantité d’argent ? Est-ce par ta quantité de célébrité ? Est-ce par la taille de ta maison ? De ton nombre d’enfants ? Est-ce par ta capacité à créer ? Et inspirer ? A impacter. A servir ?

Toute réponse est légitime. Pour moi la réponse à la réussite c’est la paix. Et la tranquillité de mon âme. Tant que j’ai ça, je vais bien. Et la bonne nouvelle c’est que je peux la trouver à l’intérieur.

Les émotions fluctuent. La vie nous emmène dans une montagne russe à 300kms heure. Et soit on choisit de se tenir fort, de serrer les yeux et de se crisper, se rappelant toujours de ce moment de stress intense.

Ou peut être qu’à la place on ouvre les yeux, ou ouvre la gorge, on lâche la barre et on crie, accompagnant la vie dans son mouvement.

Équanimité.

C’est moi qui garde mon calme alors que je suis à deux doigts de rater l’avion ou le train, sachant que si je dois l’avoir, je l’aurai.

Équanimité.

C’est moi qui, quand on crie et qu’on s’énerve autour de moi, je choisis de garder mon calme et ma sérenité, et de simplement regarder et observer et réagir si et quand c’est nécessaire.

Équanimité.

C’est moi qui prend ce que la vie m’a donné ces derniers mois : un changement de ville, un changement de pays, une nouvelle relation, une nouvelle dynamique familiale, notamment renouant des liens qui avaient été si longtemps coupés. C’est moi qui accepte que mon activité va changer. Encore. Et que la seule constante est le mouvement.

Équanimité.

C’est moi qui ne juge pas mes émotions. Qui pleure quand je dois pleurer. Et qui ressens une extrême gratitude pour les petits instants de la vie, comme les câlins de tous les enfants que j’ai pu serrer ces derniers jours. C’est avoir compassion pour l’être humain que je suis, de ne pas tout savoir et ne pas tout connaître et d’exister quand même.

Équanimité.

Le mot sonne bien. Il sonne comme la fluidité. Comme la capacité de vivre des hauts très hauts et des bas très bas en gardant une stabilité intérieure.

J’aime ça.

Avec l’équanimité viennent l’acceptation de ce qui est, la foi en ce qui est en train de se passer, et la réalisation que nous avons tous la capacité à la sérénite.

Je vous souhaite que ce mot roule sous votre langue comme il roule sous la mienne. Il me fait du bien.

28 sept 2019, Paris

Ps : Tout à l’heure, alors que j’étais dans un anniversaire d’enfant, j’ai réalisé que je voulais, en fait, commencer Guerrière plus tôt. J’ai envie de reprendre les audios, faire les exercices et me rappeler tout ce que je me suis dit à l’époque pour m’ancrer. Je vous ai dit que je le faisais pour moi aussi 

🙂
Alors plutôt que de démarrer le 7 comme je l’avais écrit, nous allons démarrer le 1er octobre.
http://lyviacairo.com/guerriere

Bien sûr vous pourrez vous inscrire jusqu’au 6, mais au 1er, on aura déjà commencé.
Je pourrai vous faire un témoignage de ce que Lyvia du passé nous a offert haha.

Pour celles déjà inscrites, hâte de vous retrouver. Et pour les prochaines, la porte est grande ouverte ❤

Plein d’amour,

Lyvia

F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.

Scroll To Top