Skip to content

ce que je déteste dans les comédies romantiques

Je suis une grande fan des comédies romantiques. TRÈS grande fan. Je les ai regardées, re-regardées, disséquées. Je connais mes classiques, je connais les schémas, et 99% du temps, je sais exactement comme ça va finir. Et les 1% oú je ne sais pas comment ça va finir c’est très frustrant, car c’est tout l’intérêt des comédies romantiques non ? Savoir ce qui va se passer. 

Le truc avec les comédies romantiques c’est que… pour la plupart d’entre elles, elles se focalisent sur… la RENCONTRE ! 
Woop woop ! Trouver l’amour !
Les deux personnages se rencontrent et se plaisent, mais bien sûr quelque chose fait qu’ils ne peuvent pas être ensemble, et puis ils essaient quand même, et puis il y’a une trahison ou un quiproquo, ils s’éloignent, et…oh mon dieu un truc de fou se passe et là, ils se rapprochent de nouveau, se rabibochent et ça y est, ils finissent ensemble ! 

La plupart des comédies romantiques portent sur les 5 jours d’une rencontre. Super, génial, on s’embrasse, on part main dans la main et… et après ???

Comment on EST un couple au quotidien ? Quand est-ce qu’on nous raconte ÇA ??? Parce que franchement, rencontrer quelqu’un et faire que ce soit super romantique, super cool. 

Mais comment on navigue le reste ? 

Comment on navigue les premiers mois oú on apprend à se connaître. Et oú on réalise que même si on se kiffe, oh purée comme on est différents ! Comment on navigue la première dispute, celle oú tu crois que c’est fini entre vous et que c’est la fin du monde mais en fait, non ? Comment on navigue le fait de dire ‘je t’aime’ la première fois, quand on se rend vulnérable et fragile et qu’en même temps ça fait trop du bien ? Comment on gère toutes les émotions qui viennent avec l’engagement, le fait qu’on soit tellement bien avec quelqu’un et qu’on ne se cache pas ? Comment on fait ?

Et puis comment on navigue les premières années, quand le couple s’installe et qu’on se connaît mieux, et qu’on grandit et qu’on évolue, et qu’on veut rester ensemble tout en naviguant nos propres projets, rêves, aspirations qui parfois peuvent être différents ? Comment on AIME quelqu’un au fil du temps ? Un autre être humain, différent de nous, qui a une éducation, des repères différents des nôtres ? 

Et comment on fait quand ça fait 10 ans, et qu’on pète un plomb et qu’on va voir ailleurs parce qu’un truc s’est passé en nous, et que finalement on réalise que c’est la personne qu’on aime. Comment on pardonne, ou pas. Comment on décide qu’on reste, ou pas ? 

QUI nous explique ça ? 

La pop culture (films, livres, musiques) est en fait là où nous prenons de nombreux repères, surtout quand nos familles ne nous ont pas donné ces repères. Mais quand l’offre n’est pas là, comment on fait ?

Pour moi le mythe qu’on nous a donné sur les relations c’est que : une bonne relation est harmonieuse. Pas de frottement, le bonheur tout le temps, la joie, on s’aime et puis c’est tout. 

Eh bien… j’ai été dans des relations oú on était tous les deux obsédés par l’harmonie et elles étaient putain de toxiques. 

Le pendant de ça : si ça frotte, si ça pique, alors on se dit que ce n’est pas une bonne relation. Et alors on abandonne et on arrête. 

Alors qu’en fait, si tu réfléchis : quand tu interagis avec quelqu’un qui est complètement différent de toi, avec des repères, une éducation, des habitudes différents des tiens, ben… c’est normal que ça frotte ou pique. Vous n’êtes pas pareils 🤷🏽♀️ Et c’est justement ainsi que l’on grandit : au contact de l’autre.

Et alors c’est un choix. C’est un choix d’apprendre à aimer l’autre, à le connaître, à le voir pour qui il-elle est. C’est un choix de recevoir cette personne. Et c’est ça l’amour pour moi : parvenir à accueillir quelqu’un de différent de nous, avec tout ce qu’il a de lumières et de part d’ombres.

L’amour n’est pas un accident.
L’amour est un choix.

Et c’est un choix qu’on décide de faire tous les jours, ou pas.

L’élément PRINCIPAL d’un couple qui fonctionne, un couple sain, sans toxicité et co-dépendance… est la capacité de chacun à s’aimer SOI. Vraiment, fondamentalement. 
La plupart de ce que nous montrent les comédies romantiques… c’est la co-dépendance : « sans toi je ne vis pas, sans toi je ne suis rien ». Or cela crée des schémas de souffrance – qui sont certes, super pour la TV – mais pas super pour nos vies.

Apprendre à s’aimer soi, fort et sans condition, est la clé pour être en mesure d’aimer l’autre. Car si je suis capable de me recevoir dans tout ce que je suis, je suis en mesure de recevoir l’autre aussi ! 

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top