Skip to content

la question qu’on ne me pose quasi jamais

Il y’a une question qu’on me pose très peu souvent. 
Cela va t’étonner. 
C’est pourtant une question qu’on pose à tous les autres gens, mais à moi… super rare !

Et cette question c’est : « comment tu vas Lyvia ?»
Mes amis et ma famille proches bien sûr me demandent de temps en temps – surtout quand ils sont au courant de ce qui se passe pour moi et viennent vérifier en filigrane comment telle ou telle chose avance.

Mais sinon, avec la plupart des personnes avec qui j’interagis, on me pose toutes les questions, et pas celle-là, parce que bon, on me suit sur les réseaux sociaux et ça a l’air d’aller non ?

J’ai identifié plusieurs raisons pour lesquelles on ne me pose pas souvent la question :

1- les gens croient qu’en voyant ce que je poste sur les réseaux sociaux, ils ont accès à 100% de ma vie
Je suis désolée de vous le dire… mais malgré tout ce que je partage, vous avez accès à probablement 0,5% de ma vie, de ce que je ressens, de qui je suis. Tout simplement parce que je ne passe pas mon temps sur mon téléphone à raconter et à filmer. Il y’a tellement de nuances, tellement d’évènements, tellement d’apprentissages, qu’à part à me filmer H24 vous ne sauriez pas tout. Et encore, peut-être qu’en filmant H24 vous auriez 10%, parce que beaucoup se passe à l’intérieur en fait.

2- je suis quelqu’un de plutôt joyeux, et du coup, on pense que je vais super bien tout le temps ! Euh… je ne vais pas bien tout le temps. Je suis une boule d’émotions et ma vie c’est comme la grand 8 qui fait peur au parc Astérix. Business, famille, couple, argent, il y’a tellement de choses qui ont lieu et qui chamboulent et qui font grandir… tout le temps, qu’en fait pour moi cultiver la joie est une pratique, un choix conscient. C’est le métier que j’ai choisi qui veut ça. Je ne reste pas tranquille. Je vais d’expérience en expérience et les choses s’enchaînent très vite. Je veux passer à l’étape d’après vite alors je vis un peu tout à 200%. Je choisis la joie, la gratitude, l’émerveillement. Et… je choisis de vivre toutes les autres émotions aussi : la joie d’être humaine !

3- et là c’est plus subtil. En fait, j’ai des personnes qui plutôt que me poser la question de si ça va, me DISENT comment je vais. Oui oui. Elles savent beaucoup mieux que moi. Au vu de ce que je partage, j’ai droit à des diagnostics psychologiques, j’ai droit à des condamnations sur mon couple, j’ai droit à des jugements – oh pardon – conseils sur mes choix de vie peu judicieux selon certains hein, j’ai droit à des mises en garde. Donc ça c’est le négatif disons. Et dans l’autre sens, j’ai droit à des projections, certains croient que je vis une vraie vie de Jetset alors que franchement tout ce que j’aime c’est me faire livrer et regarder Netflix. Certains supposent des choses sur comment je vais et du coup sont déçus quand ce n’est pas aussi glamour que ça : BREF il y’a tout un pan de création de fiction sur ma vie aussi. C’est inévitable bien sûr, on voit toujours les choses avec nos propres filtres. Mais tout de même décider à ma place comment je vais c’est quand même pas mal comme capacité médiumnique 😅

Donc voilà en fait trois raisons pour lesquelles on ne me demande pas comment je vais : les gens supposent qu’ils savent.

OR comme je le disais, au final je partage très peu même si je partage beaucoup. C’est juste une question de mathématiques. 

Et surtout : je partage ce que je CHOISIS de partager. Et ça c’est un gros biais. Je ne mens pas. Mais je ne dis pas tout non plus. Je fais attention à protéger mon énergie de façon à ce que quand je dis une chose ou que je publie, je sois capable de recevoir les conséquences de ce partage. À savoir les réactions, commentaires et questions. Cela veut dire que je dois être solide dans mon partage pour le faire. Alors je ne le fais que quand je suis prête. 

Et cela devrait être une règle pour vous aussi : ne faites les choses qu’au moment où vous êtes prêts. Pas avant. Même si vous avez l’impression qu’on vous ‘attend’. (sauf si c’est une sortie de zone de confort, auquel cas, faites-le un peu avant d’être prêts !)

Je n’écris pas ceci pour que vous me demandiez tous comment je vais hein. Ce n’est pas le propos (je vais bien ! Je répondrai d’ailleurs à la question tout à l’heure), mais c’est une réflexion sur les projections: on ne sait jamais ce qui se passe vraiment dans la vie de quelqu’un. 

Parfois cette personne même est en train de comprendre ce qui se passe dans sa vie ! 

Ne supposez pas.
Ne conseillez pas.
Et surtout : ne décidez pas à la place de la personne de ce qu’il lui arrive car honnêtement vous n’en savez que dalle !

À la place, si vous voulez vraiment savoir : demandez ! Et alors la personne partagera ce qu’il est juste pour elle de partager à ce moment-là.

Pour ma part, comment je vais ?
Je vais bien, mais je suis fatiguée.
Quand j’étais malade, de nombreuses choses sont remontées + j’ai traversé un moment dans mon couple qui m’a fait resurgir des insécurités très très enfouies liées à mon enfance et je sens que c’est un gros morceau à processer. J’ai appris quelque chose notamment : plus on se sent en sécurité dans une relation, plus des choses ont tendance à remonter parce qu’on a tendance à moins se cacher. Et quand ça remonte, ça crée des frottements, qui créent des conséquences, et qui du coup donnent de la matière à regarder. 

J’apprends de + en + que la ‘normalité’ d’une relation saine ce n’est pas l’harmonie à tout prix… c’est le travail sur soi ! C’est le fait de grandir et d’évoluer et d’apprendre et franchement Sex and the City m’a pas raconté ça hein. C’est pas hyper confort tous les jours mais je prends ça 1000 fois plutôt qu’une relation oú je ne peux pas être moi. 

Du coup ces derniers jours ont été des apprentissages spirituels, intellectuels, amoureux, physiques mêmes profonds, et je vais prendre le temps de traiter tout ce qui est remonté.
Mon business va bien, je démarre bientôt Femmes Riches et Puissantes et je suis fière du contenu que je crée. Je suis super heureuse des ventes du pack sur l’amour de soi et je pense à une prochaine offre sur l’amour, les relations et la sexualité. Je suis hyper bien entourée par des amies proches et fidèles qui savent recevoir ce que je vis. Je suis de nouveau en bonne santé ! Donc même si je me sens un peu vulnérable en ce moment, je vais bien 🙂

Voilà ! 

Et toi comment tu vas ?

Ah oui j’ai failli oublier : 

  • J’ai été interviewée par radio Médecine douce pour parler de se concentrer sur l’essentiel : lien ici 
  • Je participe au sommet ‘Oser prendre sa place’ qui rassemble plusieurs femmes entrepreneures. C’est gratuit et l’énergie des femmes est vraiment cool. Tu peux t’inscrire ici
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top