Skip to content

aucune transformation n’est durable sans cet ingrédient

Cela fait de nombreuses années maintenant que je navigue dans le monde du développement personnel.

Je ne m’identifie pas personnellement comme faisant partie de ce monde car je ne cherche pas vraiment à me ‘développer’. Mais si on devait me mettre dans une case, ce serait probablement celle-là.

Ce qui m’intéresse, vraiment, c’est comment vivre une belle vie. Une vie pleine de joie, dans laquelle on attire ce qui nous fait envie. 

Finalement, tout ce que j’ai voulu, c’est faire ce qui me plaisait, et que ça rapporte assez pour créer la vie dont j’avais envie.

Ceci dit, ce que j’ai appris sur ce chemin, c’est qu’on ne vit pas la vie dont on a envie sans…de profondes transformations.

Et ces transformations elles, consistent souvent à nous éloigner de ce que nous avons été conditionnés à penser : par notre passé, notre vécu, la société, notre famille. 

Finalement, tout ce chemin d’avoir la vie qui nous fait envie consiste à… défaire les croyances qui nous maintiennent dans l’idée qu’on ne peut pas avoir/être ce qu’on désire.

Alors que je m’ancre de plus en plus dans mon métier, je ne peux m’empêcher d’observer que la clé, de chacune de mes transformations, et aussi le sujet de toutes mes observations était…
L’estime de soi. 

S’estimer, s’aimer assez, pour croire en soi, et croire dans le fait que l’on mérite en effet la vie que l’on a choisi.

Être toi suffit.

Et ça va plus loin.

Alors que j’entame une nouvelle période de ma vie… professionnelle, amoureuse, publique même, je comprends maintenant qu’aucune transformation n’est durable…sans un profond amour de soi. 

C’est facile de promouvoir des méthodes et des systèmes, et essayer de se ‘développer’ et de ‘s’améliorer’. 

Mais mon expérience et l’expérience de mes lecteurs, amis et clients me montre que les transformations qui restent, qui perdurent, et qui révèlent l’identité vraie de quelqu’un sont ancrées dans un profond amour de soi.

Une profonde acceptation de qui nous sommes. De nos parts les moins belles, les plus sombres.

Une profonde compassion pour la personne que nous avons été.

Une profonde patience pour la personne que nous choisissons d’être.

C’est paradoxal. Parfois, on veut changer. Tellement. Mais le changement ne dure pas si on ne s’aime pas. Car on trouvera rapidement une raison pour laquelle cela ne marche pas.

C’est comme se mettre au sport. 
J’ai vu des personnes autour de moi se mettre au sport parce qu’elles détestaient leur corps. Résultat, elles ont poussé, poussé, jusqu’à aller à la gym 2 fois par jour et surveiller la moindre chose qu’elles mangeaient. Elles perdaient du poids, bien sûr. Mais dans la haine. Résultat, même avec le corps de rêve, ce n’était toujours pas bien, il fallait pousser encore. Jusqu’à ce que l’épuisement rattrape et qu’on réalise que ce cercle nous enfonce. 

Comparé à ça, j’ai observé des personnes qui se sont mises au sport par amour d’elles mêmes : pour leur santé, pour être plus fortes, pour avoir plus confiance en elles. Bien sûr il y a des parts qu’elles n’aimaient pas, mais c’était dans un désir de prendre soin d’elles qu’elles y allaient, pas d’effacer la personne qu’elles avaient été. Alors, dans ces cas là, on voit que la moindre évolution est célébrée, on sent la joie d’avancer, de perdre des kilos, d’être mieux dessiné. On s’apprécie à chaque étape et cela donne encore plus envie de continuer.

S’aimer, c’est la chose qu’on nous a le moins apprise, c’est donc l’une des choses les plus difficiles à faire. 

C’est également l’un des outils les plus puissants pour transformer notre réalité durablement. 

Cette semaine, une nouvelle offre m’est descendue. Elle était dure à accoucher car écrire la page a fait remonter toutes les fois où je ne me suis pas aimée. 

Et c’est justement pour cela que ce travail est nécessaire. 

Car je veux transmettre ce que j’ai appris et compris, en moi, dans mes veines, parfois via beaucoup d’inconfort et de difficultés.

Aurélia, je te présente (IM)PARFAITE. Mon offre pour apprendre à t’aimer toi, et par conséquent aimer l’autre.
Clique ici pour la découvrir : http://lyviacairo.com/imparfaite 

En ce mois de février, on va parler d’amour. Et cela commence par toi ❤️

Lyvia 

PS : J’étais en live avant hier soir et c’était un moment vraiment spécial. Nous avons échangé sur à quel point apprendre à s’aimer est important avec de nombreuses pistes pour démarrer. 
Tu peux regarder le replay sur Facebook en bonne qualité de son (l’image est ralentie par moment)
Voir le live : cette compétence pourtant cruciale, qu’on ne nous a pas apprise à l’école
Et une fois que tu as fait tout cela, rejoins-nous 🙂

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top