Skip to content

Story time : ce que tu cherches te cherches aussi

« Ce que tu cherches te cherche aussi » – Rumi 

Je me suis répété cette phrase de nombreuses fois, notamment quand j’étais seule et que je voulais avoir quelqu’un dans ma vie. À la fois, je me disais que ce que je demandais n’existait pas. Et en même temps, en lisant cette phrase je me suis dit : « et si je suis la personne qu’on cherche ? ».

Je veux dire… il y’a peut-être une personne aussi dans son lit qui se demande où je peux bien être, et qui m’attend depuis des années ?

Ça m’a aidée à rester seule et à ne pas tomber dans les bras de quelqu’un qui ne  me convient pas – ah ben oui, je voulais être dispo pour quand on me trouve ! Ça m’a aussi aidé à avoir une belle confiance en moi. Je savais que moi aussi, je pouvais apporter quelque chose à quelqu’un, à une relation.

Quand tu te dis que ce que tu cherches te cherche aussi, tu commences à apprécier encore plus ta valeur, tu es content de qui tu es, et tu as hâte de le partager. Et tu réalises aussi que tu ne fais pas seulement ton bonheur, tu fais celui de quelqu’un d’autre, et ça c’est plutôt chouette 🥰

Ce que tu cherches te cherche aussi, ainsi tu n’es jamais seul. Cela signifie que peu importe ce que tu désires dans ta vie, cette chose est en direction vers toi aussi. 

Je pense à New York en écrivant. 3 ans bientôt que j’y suis allée. C’est pour moi la ville de l’amour. Et j’y étais seule pendant 3 mois. Ce voyage marque le début d’un grand tournant pour moi. 

C’est à ce moment que j’ai fait mon coming out spirituel, et que j’ai annoncé que je recevais des messages de l’invisible. 

C’est à ce moment que je suis tombée sur des livres sur attirer l’amour (mon hôtesse Airbnb cherchait aussi !)

C’est à ce moment que j’ai commencé à me reconnecter à ma sexualité et que j’ai appris que… rien de ce pourquoi je me culpabilisais n’était ma faute.

Je portais de belles robes, mes cheveux à l’air, et j’étais complimentée tout le temps. 

D’ici quelques mois, je retournerai à New York, avec ma famille cette fois, mon chéri qui me cherchait aussi. 

Je n’ai pas de photos de New York dans mon téléphone, sinon je t’en aurais mises. Le premier appart dans lequel j’étais était cosy et spirituel. Elle était indienne, il y’avait des bibelots partout et des petits mots qui font du bien. Elle avait un miroir entier fait de palo santo. Et m’a envoyé des messages sur la lune à mon arrivée. J’ai mangé seule dans plein de restaurants et j’ai parlé à des inconnus. Je me suis baladée sur le pont de Brooklyn et j’ai demandé à quelqu’un de me prendre en photos.

J’étais fragile et pourtant j’avais fait le projet de m’aimer. Un jour après l’autre, je le décidais…

Je pense à New York, et j’ai envie d’y retourner. A chaque fois j’avais une bonne raison de ne pas y aller.

Plus maintenant. 

Ce que tu cherches te cherche aussi.
Et je cherchais une connexion au divin, au plus grand. Elle m’a trouvée aussi 🙂


C’est cette connexion que je transmets dans ma nouvelle offre, pour se reconnecter à la Vie, et arrêter avec le mode survie.

Va voir : http://lyviacairo.com/envie

Avec plein d’amour, 

Lyvia 

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top