Skip to content

ce qui se passe en moi quand je parle avec vous de sexualité (pas ce que tu crois !)

Lyvia Cairo_100

(Attention, léger trigger alert si vous avez connu des agressions sexuelles)

L’autre jour, j’étais en appel avec une cliente. Je fais peu d’appels individuels, mais quand j’en fais, c’est toujours un plaisir de me connecter à quelqu’un, souvent qui participe à un de mes programmes, ou qui me lit depuis un moment.
Au début de l’appel, elle m’a donné des nouvelles (on s’était déjà parlé avant) et m’a parlé d’une relation qui « était la première depuis des années où ça se passait plutôt bien », désormais terminée, et ensuite nous avons parlé de sa peur de se lancer dans sa mission. Nous avons parlé de cela pendant 30 minutes, et j’ai tenté de lui envoyer toute la force que je pouvais. Et après, je lui ai dit, maintenant qu’on a fait le tour de ça, on peut revenir sur le fait que ta dernière relation était la seule dans laquelle tu te sentais bien depuis des années ? Qu’est-ce qui s’est passé avant.

Alors, elle m’a raconté que plusieurs années avant, elle était avec un homme avec qui les relations sexuelles étaient compliquées. Je lui ai demandé de développer, et ce qu’elle m’a décrit sont des rapports forcés, violents, du viol. Nous en avons parlé et j’ai pu remarquer qu’elle se sent mieux aujourd’hui, cela se sentait que quelque chose s’était apaisé en elle depuis. Mais toujours, cela laisse des traces. 

Ce que j’ai observé surtout, c’était le changement en moi. Autant quand on parlait de son activité et qu’elle fasse ce qu’elle veut j’étais intéressée et j’avais vraiment envie qu’elle aille vers ce qu’elle souhaite, autant quand elle a commencé à parler de sa relation sexuelle traumatisante, une vanne s’est ouverte en moi. Une vanne d’amour, de compassion, d’élan maternel même. Je voulais la prendre dans mes bras, je voulais la soigner, je voulais qu’elle aille mieux. J’avais envie de pouvoir lui donner toutes les ressources en ma présence, j’étais impliquée. J’étais dans quelque chose de très humain et primat en moi. Et cette bascule, je l’ai sentie quand on a changé de sujet, comme quelque chose qui fond à l’intérieur. 

Je peux être froide par moment, je peux être même un peu distante. Je peux manquer de compassion et te dire de te démerder et de te débrouiller. Mais pas sur le thème de la sexualité. Pas quand je sais que tu as souffert, que quelque chose en toi s’est cassé et s’est blessé. C’est mon portail personnel vers l’humanité. 

L’argent, le business, le fait de vivre la vie qu’on a choisi, c’est super, et je veux ça pour vous.
Mais soigner vos blessures intérieures, celles que vous avez inévitablement si vous êtes dans un corps de femme dans cette société, ça me touche, ça touche un endroit de mon coeur qui transcende tout : là où nous sommes nées, comment on a grandi, ce qu’on a appris, nos défauts, nos qualités.

Une femme sur neuf a vécu des attouchements et des tensions non sollicitées. 3 femmes sur quatre ont été violées. Et souvent très jeunes. 

Et ça, peut importe ce qui se passe autour de moi, jamais, jamais, je ne peux l’oublier.

Peut-être que c’était ça, du début, le vrai feu en moi. Peut-être que c’était ça qu’il fallait que je comprenne. Que mon rôle à jouer était d’apporter un certain apaisement.
Parfois je vais écrire des messages plein d’amour. Parfois je vais rigoler. Parfois mon ton sera grave. Parfois j’aurai envie de pleurer. 

Mais je n’oublie pas que sur cette planète, l’un des plus grands fléaux c’est comment les femmes sont traitées.

Ça me touche profond dans mon coeur. Quelque part qui ne vient pas de cette vie-là. Qui vient de la vie de mes ancêtres. Qui vient de la vie de mes soeurs. Qui vient de la vie des enfants que je vois autour de moi. Ce n’est pas ‘que’ moi.

Alors je vais continuer. Chaque matin, que le monde s’écroule autour de moi ou pas, à me demander quel message je dois passer. A me brancher sur l’énergie de la Déesse, et à écouter ce qu’elle a à me dire. Tant qu’il y aura des humains et humaines sur terre, mon travail ne s’arrête pas.

Quel est le vôtre, de job ? Vous devez vous demandez ça ne me lisant.
Et parfois c’est frustrant de ne pas savoir.

Mais une chose très importante, c’est qu’on ne sait pas à l’avance : on sait en avançant, en mettant un pas devant l’autre, en expérimentant.
C’est après qu’on fait les liens. En comprenant ce qui nous a animé, ce qui était important pour nous sur le chemin.

Et osant regarder au fond du fond du fond de nous qu’est-ce qui est vrai.

Au delà de ce que la société attend de nous.
Au delà de ce qui semble « admis » et validé par l’extérieur
Et vraiment en se connectant à l’élan de son coeur.

Est-ce que c’est danser, est-ce que c’est jardiner, est-ce que c’est faire une analyse détaillée des news, est-ce que c’est d’apprendre à faire du yoyo et de l’enseigner.

On a tous notre rôle à jouer.

Et on ne sait lequel sait que quand au réveil, on s’écoute, et on fait ce à quoi on est appelé.

Dans les prochains jours, aux abonnés de ma newsletter, je vais transmettre des offres de réduction sur mes anciens programmes, ceux qui ne portent pas sur la sexualité, et qui pourtant permettent de clarifier qui l’on est. Chacun est important.
Vous allez apprendre à …. Trouver des idées d’activités qui vous ressemblent, utiliser l’écriture dans le journal pour avoir de la clarté, écrire des livres (ah !!!), ou même vous lancer sur les réseaux. On vous a prévu un beau programme.

Et pour celles qui sont prêtes à aller plus profond dans leur spiritualité via le biais de la sexualité, nous avons prolongé les inscriptions de (EN)Vie pour vous laisser le temps de prendre votre décision tranquillement. Vous avez le temps de lire la page, nous poser vos questions, voir si c’est juste pour vous. N’hésitez pas à être en dialogue avec nous et à nous partager vos questionnements, nous pourrons vous guider sur ce qu’il y a de mieux.

Plein d’amour, toujours <3

Nous restons connectés. 

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top