Skip to content

Ça marche toujours mieux quand j’invite Dieu

« Ça marche toujours mieux quand j’invite Dieu »

J’ai écrit cette phrase hier soir à 21:40, et pour l’amour de moi je n’ai aucune idée d’où elle vient.

Je revenais d’une session oú je me faisais coacher sur le lien avec ma mère et mon féminin intérieur, afin d’apprendre à donner + d’amour à moi-même. Après ça je crois que j’ai commandé un burger et regardé une série.
À 21:39 J’ai noté à mon équipe qu’il fallait mettre ‘divin’ dans le nom de notre programme.

Et à 21:40 j’ai écrit cette phrase « ça marche toujours mieux quand j’invite Dieu ».

La phrase m’a surprise.
Puis je me suis dit ‘tiens ça ferait un bon article’ – et puis bam : résistance !

« Je ne peux pas écrire un article avec Dieu dans le titre ! Ça rebuter les gens. Je veux dire… c’est légèrement controversé Dieu, pas vrai ! »

Et pourtant….
Et pourtant, plus j’ai laissé Dieu dans ma vie, plus les choses ont été fluides.
Et pourtant, je parle de Dieu dans tout ce que je fais, même si j’emploie d’autres mots : l’Univers, L’Énergie, la Vie, l’esprit.
Et pourtant, je n’aurais rien de ce que je n’ai là si je n’avais pas la foi en Dieu.

Et c’est là qu’elle s’est présentée. La porte, l’ouverture. La chose à lâcher, ou à assumer que je n’avais pas encore pleinement incarné : à quel point ma relation à Dieu est importante dans ce que je fais. Et à quel point j’ai aussi résisté à lui laisser la place.

J’ai une histoire complexe avec Dieu, j’ai grandi avec le Dieu masculin, blanc, et vieux. Et à un moment l’institution de l’Eglise ne résonnait plus avec moi, alors j’ai mis Dieu de côté.

Jusqu’à ce que, dans une période compliquée de ma vie, j’ai été encore plus profond dans ma foi, tellement plus profond, et un jour, j’ai eu besoin de pouvoir mettre un mot dessus, et c’était Dieu. Et ce n’était pas la représentation qu’on m’en avait faite en étant enfant. J’ai pu créer la mienne, celle qui représente à mes yeux un amour profond, une acception infinie.
Mon Dieu est une femme noire, avec un afro, installée dans son bureau et qui regarde par sa fenêtre ses enfants jouer. C’est une Mère, qui veut notre bien à tous, et qui nous apprend aussi à grandir, à être de meilleurs humains, à être Amour.

Et c’est surtout une énergie. Une énergie qui circule, qui fait bouger les choses, qui nous traverse, qui nous pousse à agir.
Quand je pense à Dieu dans mon quotidien, c’est à cette énergie que je pense, elle n’a ni visage, ni sexe, même si la plupart du temps je vais dire ‘Elle’.
C’est comme une brise qui me traverse. Le Flow, la Vie. Un flux magique.


Cela fait des années que Dieu tape à ma porte et me demande de lui faire confiance. Et un jour, je l’ai fait, je l’ai imaginée dans sa grande bibliothèque et je suis allée me blottir dans ses bras. Et dans mes articles et mes programmes j’ai parlé d’Elle.

Ceci dit, Elle n’était pas toujours invitée à la table. Je n’assumais pas vraiment Sa présence. Je parle d’Elle, et à la fois je la cache. Elle s’y glisse, mais je ne lui laisse pas toute la place.

Jusqu’à ce qu’il soit clair que… « ça marche toujours mieux quand j’invite Dieu »

Et c’est donc ça ma prochaine étape : assumer que Dieu est dans ma vie.

Et que je la prie. Et que je la sert. Et que j’ai une foi, une grande foi en elle.
Écrire et parler en me connectant à Elle et en la laissant me mouvoir. Consciemment.

Ce matin, en me réveillant, j’ai décidé du nom de notre prochain programme.

Et j’ai relu toute la page de vente, pour faire des modifications. Je me suis branchée à l’énergie de Dieu et j’ai senti mon corps frissonner. Et c’est là que j’ai compris : c’est ce qui m’avait toujours été demandé.

J’ai ressenti un poids tomber de mes épaules. Je me suis sentie me relaxer.
C’était comme recevoir la réponse à tant de questions.

Non seulement croire en Dieu, mais La laisser consciemment infuser mon travail. Wow.

J’ai rajouté une phrase par ci, un mot pour là, et c’était très drôle car dans cette page, l’Esprit était déjà là. Je n’avais pas consciemment choisi de l’écrire en me connectant à Dieu, mais en relisant, avec les lignes que j’ai rajoutées, j’ai senti que c’était déjà là.

La dernière fois que j’ai écrit une page comme ça, c’était il y’a un an, pour mon programme l’Energie de Vie. Je m’en suis complètement remise à Dieu, et je lui ai passé mon clavier.

Et cette fois j’ai fait pareil. Une fois sans en être consciente, et une autre fois en en étant consciente.

Mon équipe met en page la page de ce programme très, très spécial.

Ce sera un programme par écrit.
30 jours pour dire oui à la vie, inviter Dieu dans sa vie, afin de recevoir ce qui nous a toujours été destiné.

J’ai décidé d’y inviter Dieu. A chaque étape d’écriture. Pour voir où Elle est capable de nous emmener.

Loin, j’imagine.

Demain lançons cette offre.
Et elle me fait frissonner. Elle m’ouvre le cœur en grand.
Garde un œil.

Et en attendant demande-toi : à quoi cela ressemblerait si tu invitais Dieu dans ta vie ?

Et aussi…quelle est ta représentation de Dieu ?

Plein d’amour à toi,

Lyvia

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top