Skip to content

Joyeux premier octobre

Capture d’écran 2020-10-02 à 15.48.40

Cela fait un moment que je n’ai pas eu l’espace de me poser au clavier, et t’écrire quelque chose de long 🙂

Plusieurs idées viennent et virevoltent (si tu suis mes stories, tu le sais ! Si tu ne les suis pas encore, c’est le moment de le faire ici, ceci dit me poser au clavier, et t’écrire un message, je ne le fais que maintenant, à 23:40, cette dernière soirée de septembre.

Oh, Septembre.

Ce mois était tumultueux. Il m’a complètement sorti de ma zone de confort.

J’ai fait quelque chose que je ne pensais vraiment pas faire un jour : créer une offre unique.

Elle m’a challengée à bien des égards : « qu’est-ce que tu veux offrir au monde… pour de vrai, de vrai, de vrai ? »

Il n’était plus possible de s’échapper, de tourner autour du pot, il fallait s’engager.

Et j’observai que l’engagement de mes clients était à la hauteur du mien.

Je n’avais pas prévu d’écrire ce soir, car je suis épuisée.

Avec une longue et magnifique journée de formation dimanche (wow, que c’était merveilleux et que j’ai de célébrations, je n’ai pas encore tout intégré), suivie par une journée de pause et ensuite deux journées intenses d’échanges et de réalignements, je me sentais prête à me mettre au lit avant minuit.

Ceci dit… écrire me manquait. 36 heures sans faire mes longues pages dans mon carnet, j’en avais besoin.

Et la dernière question que j’ai posée : quel est le message aujourd’hui ?

Le message aujourd’hui est multiple. Il me vient de plusieurs événements et plusieurs sources, et mis bouts à bouts, j’ai tissé une toile de ce qu’il m’est donné de comprendre, et de transmettre.

Deux messages pour aujourd’hui :

Me faire confiance

J’ai ce réflexe, comme beaucoup je pense, face à une situation d’inconfort, de me tourner vers l’extérieur pour trouver la solution. Peut-être que quelqu’un aura une formule magique à me proposer ? Peut-être qu’il y a une chose que je ne sais pas, et que je ne vois pas, et que, inévitablement, en allant chercher et fouiller par-ci et par-là, je vais trouver.

Savez-vous le nombre de fois que j’ai cherché sur Google : « comment vendre un abonnement d’un an ? » 😀
Eh bien je n’ai rien trouvé de concluant.
Car j’étais la seule à faire ce que j’étais en train de faire exactement comme je le faisais, j’allais devoir trouver les réponses en moi. Subtilement.

La plupart des fois où je ne me suis pas fait confiance, je me suis plantée.
Ces jours-ci la vie me rappelle souvent ma fameuse année 2017, qui m’a toute retournée.

On avait gagné tellement d’argent et vite, vite j’ai augmenté la taille de mon équipe. J’ai délégué plus vite que je n’aurais dû. Et à force de ne pas me faire confiance, j’ai fait confiance à d’autres avant même qu’ils m’aient prouvé qu’ils en étaient dignes.

J’étais poussée non par le désir, mais par la perception de ma propre insuffisance : je ne suis pas assez, j’ai besoin d’aide, d’être…sauvée.

Ce n’est jamais le moyen de prendre une décision, de croire que l’on n’est pas ‘assez’.

Alors, faisant confiance à outrance à autre que moi, je me suis retrouvée endettée, plusieurs centaines de pas en arrière par rapport à là où j’avais commencé. Avec ceci dit une foi solide pour me porter.

Si je m’étais fait confiance : j’aurais écouté mon intuition, qui m’aurait dit – pas par là, rien d’intéressant. Si je m’étais fait confiance : j’aurais aussi été plus lentement.

Et ce réflexe d’aller chercher à l’extérieur de moi, car je pense que d’autres savent mieux que moi, il s’est répliqué cette année. Pas que je le regrette, au contraire, mais c’est un schéma que j’ai sans cesse répété.

Et si j’avais toutes les réponses, inscrites dans mes cellules, pré-programmées, et prêtes à prendre vie, et être diffusées ?

Et si j’investissais, non pas par sensation que je ‘manque’, ou que je ne suis pas ‘assez’, mais par pur amour de moi, par désir, par excitation de démarrer une nouvelle aventure et de me laisser porter ?

Et si j’étais ‘toujours’ assez, peu importe la situation ?
Et que je savais me faire confiance, même au milieu de la confusion.

Je me fais confiance.

J’ai toutes les cartes en main.

Rien à l’extérieur de moi n’a les réponses pour moi.
Seule moi sait.

Apprendre à recevoir et à garder

Plusieurs événements m’ont fait réaliser (de nouveau, j’imagine) que j’avais du mal à recevoir, et surtout à garder.

  • Voir plus haut : je suis plus prompte à donner l’argent aux autres, qu’à le garder pour moi ou à m’acheter de jolies choses. Comme si l’argent qui passait entre mes mains n’était justifié que quand je le passais rapidement entre d’autres mains. Lenteur, douceur, j’ai le droit d’en accumuler un peu pour moi.
  • Mon compagnon par exemple, sur un projet que nous avons, a apporté une contribution tellement plus vaste que ce que j’attendais, il a pris soin de moi, de nous, d’une façon que je n’anticipais pas, et plutôt que d’avoir le coeur plein de gratitude, je l’avais plein de remords : c’est trop pour moi, je ne mérite pas tout ça…
  • La semaine dernière, en appel d’équipe, mon équipe me raconte tout ce qu’il y a de positif à travailler avec moi. J’en ai les larmes aux yeux, je suis émue. Je me sentais quasiment tyrannique avec eux dans mon exigence, quand eux, voyaient de l’amour, de l’écoute, de la compassion : pourquoi me vois-je avec tant de sévérité ?
  • Et Dimanche, à cette journée de séminaire avec mes clientes, dans une magnifique maison parisienne, je me retrouve, debout, à recevoir leurs témoignages d’amour et leurs compliments. A quel point notre travail ensemble les avait transformées. L’une était passée d’être régulièrement à découvert, à avoir plusieurs milliers d’économies sur son compte en banque, une autre à rencontré l’amour 3 jours après avoir posé l’intention, et tant d’autres me suivent depuis mes débuts, 2013, et sont toujours restées là, à mes côtés : gratitude, joie, fierté.

Ce mois-ci, j’ai reçu tellement, alors que j’étais en train de naviguer une grosse transition, un risque vraiment, et la vie m’a demandé de faire pause et m’a dit : reçois.

Prends le temps. Respire dans cette émotion.

Je fais taire cette voix qui dit : mais non, c’est trop, je fais juste ce que je dois.

Et à la place, j’accueille, je reçois : oui, je fais un travail merveilleux. Oui, je suis pleine d’amour. Oui, je mérite qu’on me donne de l’amour. Oui, je mérite le meilleur. Oui, oui, Oui.

Et avec ça :

Reconnaître ma valeur, et aussi : la valeur de ma contribution

Je reconnais la valeur que j’ai intrinsèquement, en tant qu’humaine, unique et spéciale.

Et je reconnais que je suis engagée envers ma mission et ma vision. J’avance.

Ceci dit, j’ai parfois besoin de rappels pour me rappeler la puissance et l’impact de ma contribution. L’impact qu’il a sur d’autres, et à quel point il n’existe rien qui puisse être similaire ou même proche.
Je suis putain de bonne à mon job ! Vraiment.

Plus je me reconnais, plus d’autres personnes me reconnaissent, plus je peux diffuser encore plus grand, avec le coeur grand ouvert, devenir encore meilleure et avoir plus d’impact.

Être modeste nous limite.
Soyons fières de notre travail.

Conclusion

Septembre, pour moi c’était comme faire du surf.

Ces moments de pure joie où tu es sur la vague et waah, c’est le flow total. Et quelques moments inconfortables où l’on retombe dans l’eau glacée, et qu’il faut s’ajuster, et remonter sur la planche pour recommencer.

Aujourd’hui, j’ai pris cet engagement avec des clients, et je le partage à nous tous :

  • Je choisis de me faire confiance ;
  • Je choisis de faire silence et de m’écouter :
  • Je prends toujours la bonne décision ; 
  • Je sais ; 

Et je rajoute quelques affirmations qui sont venues par ailleurs dans le travail personnel que je fais sur moi :

  • Il n’y a rien de trop beau pour moi 🙂  
  • J’étends ma capacité à recevoir et à GARDER, pour moi,
  • Je vais vers de ce que je désire, parce que je suis assez, pas par besoin de me ‘réparer’
  • Je mérite tout cela, ce n’est pas un accident, j’ai créé cette réalité.

Voilà,

Je suis vraiment ravie d’avoir pris ce temps pour t’écrire.

Minuit Une, nous sommes officiellement le 1er octobre.

Que de belles et nouvelles choses arrivent 🙂

D’ailleurs, dans mes stories, j’ai partagé cet exercice, qui serait parfait pour ce début de moi :
– Qu’est-ce que tu te souhaites ? Écris simplement en haut d’une page : « je me souhaite »

Aussi, j’ai reçu de nombreuses questions sur Être Moi Suffit – L’Expérience

Tout d’abord sache que si tu t’inscris aujourd’hui tu accèdes à l’Appel de Pleine Lune avec Céline 🙂 Je serai là, j’ai hâte 🙂

Pour le reste voici en quelques mots ce que tu dois savoir :

  • Le prix va augmenter après ce lancement. Je l’avais dit en Live mais je le précise ici. Après ce lancement le prix augmentera de 30% dans un premier temps pour refléter la valeur actuelle de cette offre exceptionnelle.
  • Le live Masturbation sera enlevé d’Instagram dimanche 4. Prends bien soin de le regarder ICI si tu ne l’as pas encore fait : Lien du live
  • Le public idéal pour cette offre sont des femmes, des personnes s’identifiant comme femmes, ou des personnes non-binaires, qui sont entrepreneurs, ont le désir l’être – ou en tout cas souhaitent développer leur prospérité,  qui sont sur le chemin d’écouter leur intuition, et qui sont curieuses par rapport à la sexualité. Le niveau de conscience dans le groupe est élevé. Si vous sentez que votre intuition se développe et que vous voulez vous connecter davantage à la spiritualité, c’est un bon endroit pour vous.
  • C’est l’autre face d’une pièce que l’on ne montre jamais. Quand on veut créer sa vie ou manifester ce que l’on désire, on va beaucoup être dans l’action, dans le yang : « Voici ce que je vais faire, voici ce que je vais travailler ». Ici c’est l’envers du décor, nous démêlons tout ce qui se passe en profondeur et qu’on ne voit pas.

Si tu hésites à ce stade, le mieux est de venir m’écrire directement sur Instagram. Raconte-moi ta situation et je te dirai si c’est la bonne offre pour toi 🙂

Bon mois d’octobre à toi,

Je te souhaite une belle journée,

Lyvia

PS : les inscriptions pour l’Expérience ferment dimanche soir !

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top