Qui serais-tu si tu avais l’énergie d’il y a 4000 ans ?

Depuis que je suis de retour en Guadeloupe, je me demande comment c’était… avant.

Avant la colonisation.
Avant le catholicisme. 
Avant que les terres soient pillées, et volées.
Avant le patriarcat et la notion plus prégnante de possession…

Tu as du le sentir dans mes derniers emails, je me questionne sur ce qui aurait ‘pu’ être. 

Quelle serait notre essence ?

Alors… je ne peux que fantasmer en attendant de creuser plus profondément dans les ressources historiques que je peux trouver.

Mais voici l’idée que je m’en fais.
Histoire que tu ne me prennes pas pour naïve, voici ce que je sens qui serait plutôt… négatif.

  • Une certaine violence entre les peuples (il existait des guerres entre peuples avant que les colons n’arrivent)
  • Une durée de vie plus courte, certainement, et une exposition à des animaux qu’on ne voit pas dans notre quotidien aujourd’hui
  • Clairement, aucun des moyens modernes que nous connaissons aujourd’hui – ainsi un quotidien ‘non’ optimisé, où l’eau ne coule pas des robinets, ou la nourriture ne peut être conservée par le froid (bien que par d’autres moyens)
  • Probablement tous les conflits, incompréhensions, la violence, le courroux, les émotions qui sont liés au fait d’être humain…

Et… je m’imagine ce qu’il y aurait de positif, dans notre énergie…

Ce à quoi j’ai envie de me reconnecter maintenant, dont je me suis déconnectée si longtemps. 

L’une de mes très bonnes amies fait des recherches à Harvard sur le côté sacré des corps et de la sexualité avant les colonisations, et en écrivant, je pense à elle, et ce qu’elle m’a transmis dans ses conversations

Alors je m’imagine :

  • Une connection plus juste aux cycles de la nature. Parce que…pas le choix. Et aussi parce que… c’est efficace. La nature est abondante par nature. Si on la laisse faire, elle pourvoit.
  • Une connection plus alignée avec les corps, et la sexualité. La quantité de statues dépeignant des scènes de sexe, des corps nus, la déification même de ces scènes, nous montre qu’ancestralement, la sexualité n’était pas un ‘tabou’ dans le sens moderne du terme. Mais qu’elle était bel et bien sacrée.
  • Probablement moins de possession des corps. Avant le patriarcat, il était moins nécessaire de savoir quel être était en relation sexuelle avec quel autre, car la terre n’était pas transmise ainsi, 
  • Plus de fluidité des genres. Certains natifs américains reconnaissaient la non-binarité (two-spirit), et une multiplicité de genres. Que serait le monde si on s’autorisait à être plus complexes que le binaire homme / femme à une large échelle. 
  • Une connection plus directe aux dieux, qui eux-mêmes étaient liés à la nature. Et un lien plus fort aux ancêtres, dont la transmission était davantage vénérée…

Et tellement plus encore.

Cette vision anthropologique de l’humain, dans le cadre de sa sexualité, me fascine.

Car je me demande…et si.

Bien sûr, il ne serait pas possible, ni même forcément désirable de revenir en arrière.
Mais… et si…

Et si on arrivait à s’affranchir de tout ce qui nous a été transmis depuis des millénaires, et qu’on revenait à notre conception ‘de base’ ?

Et si on était en mesure de taper dans la puissance qui nous a été transmise par nos ancêtres. Cette puissance qui vient de nous, mais qui vient aussi de tout ce qui nous a été soufflé comme par magie

Et si on était en mesure de braver les interdits, de ‘trahir’ les systèmes qui nous oppriment, et aller chercher notre vérité, la vraie ?

Quand j’imagine ça, j’imagine un monde complètement transformé. 

J’imagine un monde qui tourne à un rythme plus apaisé.
Car on n’irait plus contre ce qui est ‘naturel’, mais on irait avec. On écouterait, et on se connecterait.

On serait plus libre. 

Nous aurions chacun-e accès à nos dons spécifiques. 
Et serions respectés à l’idée de les utiliser. Nous aurions une capacité de connexion tellement plus élevée.

Je rêve, je fantasme, et en même temps je sais ce que ça fait de chaque jour un peu plus se rappeler qui on est.

Chaque jour un peu plus oser.

Chaque jour un peu plus accéder à plus de Joie, plus de Vie, plus de Plaisir. 

Et chaque jour un peu plus s’éloigner d’un tourbillon de la vie qui nous est imposé.

Puiser dans notre puissance, dans notre essence, dans notre chair.

Déployer, en partant de notre racine même, de notre sexe, du centre de notre être, une vague de créativité qu’on saurait à peine imaginer.

Habiter nos corps, pleinement, être dedans, vivre avec.
Danser, jouer, chanter, profondément. 
Avoir de multiples orgasmes et crier à nos Dieux « merci » de nous permettre d’expérimenter la Vie ainsi.

Tellement est possible, tellement est à notre portée.

Si seulement nous sommes en mesure, de nous rappeler.

Se rappeler, c’est ce que nous faisons dans notre programme d’accompagnement, L’Initiation. 

L’initiation est un programme de 6 mois ou un an, avec 4 femmes qui t’accompagnent à déployer la puissance de ton énergie sexuelle. 

Nous passons par le corps, par l’esprit, et le mental, pour te permettre de taper dans cette mine d’or, et de laisser son miel doré jaillir sur toutes les autres parties de ta vie. 

Nous t’enseignons, nous t’accompagnons, nous te suivons, dans un chemin spirituel, sexuel, et avant tout, humain.

Le 7 février, à 23:59 Paris, le prix de L’initiation augmente pour refléter encore mieux la valeur de ce que nous proposons. 

Tu as la possibilité de te joindre à nous aujourd’hui, et tu disposes 21 jours pour te désengager si ce n’est pas l’espace pour toi. 
Clique ici pour te joindre à nous : 

Nous serons ravies de te retrouver. 

vague-tiret

Continue ta lecture

Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.