C’est ok si ce n’est pas le bon moment pour toi

C’est parti pour l’anti-mail de vente 🙂

LyvTest2,

Aujourd’hui je suis à la jonction de deux moments dans ma vie.

Des années passées dans le monde du marketing ‘classique’, où il fallait convaincre, casser des objections, dire aux personnes : oh my God si tu n’investis pas là, c’est la fin du monde et des trucs graves vont se passer.

Et…

Le monde du féminisme, de la sexualité consciente, et celui du soin des traumas. Où le consentement est clé. Où l’écoute de l’autre est primordiale. Où on ne force personne à rien. Et surtout où on a CONFIANCE que l’autre est souverain. (J’ai confiance que tu es souverain-e, X).

Deux mondes opposés. Et qu’honnêtement je n’arrive pas à faire se concilier. 
Là tout de suite, c’est pour moi soit l’un, ou l’autre, et c’est plutôt … l’autre.

J’ai envie que tu te sentes en sécurité.

J’ai envie que tu te sentes à l’aise. 

J’ai envie que tu te sentes bien.

Car je sais le genre d’endroits qui ne t’autorisent pas ça. 

Qui te mettent la pression à aller plus vite que ce qui est juste pour toi. Trop fort, trop loin.

On décrit parfois un trauma comme ça : trop, trop vite, trop tôt.

Et si j’ai un message pour toi aujourd’hui, c’est faire attention à quand c’est : 

Trop, trop vite, trop tôt 

Et 

Un peu hors de ma zone de confort, mais envie de tester (en anglais, on dit ‘ton edge’, comme ‘la bordure’).

Imaginions qu’on commence à faire l’amour ensemble (hellooo fantasmes de partouze géante 😀).

Tu aurais les choses avec lesquelles tu es confortable, que tu as déjà testées, et où tu te sens en sécurité. C’est ta zone de confort.

Tu aurais les choses que tu aimerais explorer, ou des ressentis que tu as envie de creuser – par exemple, ouvrir ton corps un peu plus, ou tenter une nouvelle pratique. Ce n’est pas 100% confortable pour toi, ça te fait un peu peur, mais tu sais que de l’autre côté de cette peur il y a quelque chose qui t’excite et qui te fait envie. C’est ton ‘edge’, la bordure, la margelle, là où tu vas aller et tester, et là où tu pourras vite revenir en arrière si ce n’est pas ça. Tu te dis tout de même : purée ça peut être vachement bien si j’y vais.

Et tu aurais des choses qui seraient trop, trop vite, trop tôt. 
Trop d’un coup, qui alors mettraient ton système nerveux en branle et t’empêcheraient de te sentir en sécurité. 

J’ai une grande vision pour mon travail. 
Évidemment, j’ai la vision globale, celle où je veux t’emmener (et où je veux emmener l’humanité tout entière bahahaha). 
Ainsi, j’adorerais que tu plonges dedans avec moi. Ce serait ma plus grande joie.

CECI DIT : 

Je ne sais pas mieux que toi ce qui est bon pour toi.

Et personne ne sait mieux que toi ce qui est bon pour toi.

Ainsi dans ce mail, tu as un double message :

1/ Dans ta vie, de tous les jours, dans tes relations, dans ta sexualité, fais attention à distinguer ton ‘edge’, ta bordure, de carrément tomber dans le précipice (le trop, trop vite, trop tôt). 

Et n’hésite pas à poser tes limites, dire non et dire stop quand c’est trop. 
Et n’hésite pas à prendre ton courage à deux mains pour tenter quelque chose de nouveau quand c’est juste et que tu sens que c’est le moment. 
Tu le sentiras dans ton corps que tu es prêt-e pour la bascule.

2/ Aujourd’hui c’est le dernier jour pour s’inscrire à L’Initiation avant sa fermeture et son augmentation de prix (qui n’est pas une technique marketing, c’est prévu depuis des mois 🙂 – et je veux que tu vois en toi :

  • Est-ce que c’est exactement ce que je cherchais, et je plonge les yeux fermés en mode : j’ai la go pro sur la tête et j’y vais en faisant un grand cri de joie, yihaaaaa (auquel cas clique ici)
  • Est-ce que c’est trop, trop vite, trop tôt pour moi ? – Auquel cas c’est tout à fait ok de laisser passer pour cette fois. Je vais continuer à t’écrire, te faire des vidéos, peut-être même lancer un podcast. Je réfléchis à d’autres façons de te permettre de commencer ce travail et d’investir en toi à un niveau plus doux et léger. Comme ça tu pourras être rencontré-e à ton rythme et là où tu es.

Ou 

  • Est-ce que là on touche à la bordure pour moi, mon ‘edge’ ? Là où je sens que ce serait super bon pour moi, que c’est le moment de plonger dans ce thème, en étant accompagné-e, que ça me fait peur et que ça m’excite en même temps – auquel cas, ce que j’ai envie de te dire dans ce cas c’est : 
    • Tu es fort-e ;
    • Tu es courageux-se ;
    • et la réponse à tes questions se trouve probablement de l’autre côté de ce bouton ;
    • Et psst : je te rappelle que tu as 21 jours pour te rétracter si ce n’est pas ce que tu cherchais.

Je n’ai jamais autant aimé mon travail que maintenant. 

Et d’une façon ou d’une autre, je suis heureuse de pouvoir t’accompagner sur ce chemin. 

Hâte de voir où il va nous mener 🙂

Avec plein d’amour, 

Lyvia 

PS : je serais curieuse de savoir à quel endroit des trois tu en es. Tu peux répondre à cet email pour me le dire, je les lis tous (même si je ne peux pas toujours répondre à tous). Beijos!

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.