Mon intuition m’a sauvé de la ruine !

(titre dramatique, je sais :D)

J’ai appris à écouter mon intuition très tôt dans ma vie d’entrepreneure.

Mon rapport avec l’intuition / le divin a commencé en lisant ‘Libérez votre créativité’ de Julia Cameron, tu connais ? 

J’ai lu ce livre en 2012 je crois, et ce n’est pas une exagération de dire qu’il a changé ma vie.

Quand j’ai quitté mon emploi salarié, j’ai mené ma petite barque, en quête de ce que j’aime.

Soyons honnêtes, le signal était brouillé à bien des moments. 

Surtout par les voix en moi qui me disaient que je n’y arriverais pas. 

Et les voies extérieures qui associaient le fait d’être entrepreneure à la souffrance, au fait de forcer, et non à la joie.

Pourtant, la joie ça a toujours été mon truc. 

Pourquoi ? Eh bien parce que j’ai de grandes fluctuations émotionnelles, et aller vers ma joie est primordial pour moi. 

‘Entendre’ et écouter mon intuition sont venus assez tôt. 

Prier et obéir sont venus bien plus tard.

Ce n’est que des années après, en 2017, que j’ai commencé à canaliser des messages de l’invisible. 

2017 était une année charnière pour moi en termes de connexion au divin, et à ma sexualité.

(Mon livre ‘Je vais te secouer jusqu’à ce que tu t’aimes’, porte sur cette année-là)

En partie car c’était une grosse année de changement de vie. 

Une rupture, un changement de pays, une activité qui se transforme. 

Ceci dit, 2018 est l’année qui m’a littéralement mise à genoux. 

Dans ma vie personnelle, je me sentais seule et démunie, fleur bleue et en quête d’un amour de ma vie que je ne trouvais pas.

Dans ma vie professionnelle j’étais au bord de déposer le bilan, me retrouvant du jour au lendemain avec 6 chiffres d’endettement (oui, ça veut dire plus de 100 000 euros). 

En plus de la tempête financière à naviguer, une tempête émotionnelle de honte, de culpabilité, de remise en cause de ma valeur y ont été associés.

Aujourd’hui quand je vous écris, je me rappelle à quel point à l’époque je ne pensais jamais en sortir.

Et c’est à cette époque que je suis devenue très sérieuse dans ma pratique de prière. 

Je n’avais que ça. 

Je ne voyais pas qui viendrait me ‘sauver’ à part des énergies puissantes.

Ceci dit, ma prière n’était pas de celles que j’ai apprises au catéchisme.

Elle se déroulait ainsi : 

« gratitude, abondance, humilité ».

Chaque jour (certains très durs) j’exprimais de la gratitude pour ce qu’il y avait dans ma vie.

Chaque jour je trouvais un endroit où se trouvait l’abondance dans ma vie aujourd’hui et je le reconnaissais.

Et chaque jour, je demandais : comment puis-je être humble aujourd’hui ?

A cette question venaient souvent des réponses comme : « me mettre au service ». « Être un instrument de plus grand que moi ». « Obéir à la guidance ».

Et j’ai obéi, j’ai fait l’un des changements de vie les plus costauds que j’ai connus.

J’ai quitté Londres oú j’habitais à l’époque pour aller vivre au Portugal, un endroit qui pour moi est associé à un profond soin de mon âme, et de mon corps aussi (toutes ces marches dans les colonnes de Porto).

La réponse à mes prières. 

La matérialisation de mon obéissance.

Au Portugal, la douceur a remplacé les sensations de honte et de culpabilité, et j’ai pris soin de moi, avec tendresse et bienveillance.

J’ai tellement bien mangé, tissé des liens avec cette ville et je me suis régalée de paysages magnifiques.

Après un temps au Portugal, j’ai reçu le message très clair qu’il était temps de partir.

J’avais un copain à l’époque. Et pourtant, en très peu de temps après avoir reçu la guidance, j’ai obéi. Je suis partie.

J’ai reconnu que la relation n’était pas la plus appropriée pour moi, qu’elle ne me permettait pas de m’ouvrir en ‘grand’ même si elle avait été un espace de soin et de douceur, et j’ai reconnu que le Portugal n’était plus l’endroit où je devais être.

Et j’ai obéi. 12 jours après mon départ du Portugal, alors que j’étais installée à Paris, je rencontrais mon compagnon actuel et en parallèle je faisais l’un de mes plus gros lancements de l’époque. Et ‘the rest is history’…

Aucune ‘force’ extérieure n’est venue me sauver.
A part peut-être le courage d’écouter et d’obéir à mon intuition. 

Je ne te dis pas tout ça pour le plaisir de raconter ma vie.

Même si on sait tous très bien que j’adore raconter ma vie 🙂

Mais j’ai envie de t’inviter à observer les choses sous un certain angle.

  • prier n’est pas forcément prier à un Dieu à l’extérieur de toi. Prier c’est aussi te poser les bonnes questions, ou poser les bonnes intentions pour avoir un regard different sur les choses. En me focalisant sur mon abondance alors que j’étais dans une situation difficile, j’ai changé mon regard, et des solutions se sont présentées. Personne n’est venu me ‘sauver’, mais mon regard et mon énergie ont changé.
  • écouter, nous pouvons le faire a bien des niveaux. C’est très à la mode d’écouter son intuition et de dire que l’on s’écoute. Cependant il y’a des moments oú c’est plus difficile que d’autres. Dans les moments de doutes ou de chaos, on a plus vite fait d’écouter l’avis des autres ou de chercher ‘une méthode pour s’en sortir’ que de se centrer sur soi-même. Et ce n’est pas étonnant. Car on cherche à se rassurer, trouver une certitude, et il demande un certain courage de dire oui à notre vérité intérieure, surtout quand elle va à l’encontre de ce que diraient ou feraient d’autres
  • Obéir. C’est la période la plus difficile de ma vie qui m’a rendu obéissante. Avant ça, j’écoutais mon Intuition, mais je négociais avec elle. Je tournais autour du pot, je prenais une tonne d’avis sans trouver ce qui était solide en moi. Mais un jour je me suis retrouvée au pied du mur, et personne n’avait la réponse. Alors j’ai obéi. Puis obéi de nouveau. Puis encore obéi. À chaque fois, faisant un saut de foi sans jamais savoir oú j’allais atterrir. 

Et je peux te dire qu’à ce jour, j’ai toujours atterri là où je devais. 

Et ma vie, à chaque saut, a connu une évolution vers une nouvelle version de moi.

Obéir nécessite d’avoir confiance en ta propre intuition. Est-ce que tu es capable d’arriver au stade où elle est prioritaire sur tout le reste ?

Obéir nécessite d’avoir la foi que ton intuition est le bon guide pour toi et t’emmènera où tu dois.

Avoir la foi est une chose peu simple.
Et souvent, il s’agit d’un choix, d’une règle de vie.

Il s’agit de décider en amont à quoi on va donner priorité et allégeance. 

Je ne suis pas parfaite à ces trois étapes, il y a des endroits où c’est plus difficile pour moi de suivre mon intuition que d’autres. 

Ceci dit, aujourd’hui je peux repérer là où j’ai écouté et obéi, et là ou au contraire, j’ai laissé le message se brouiller et préféré ne pas sauter (en général il y a une leçon à apprendre à cet endroit).

J’espère que ce message t’inspire à ton tour au moins à porter un peu plus d’attention à ton centre, ce que tu sens à l’intérieur de toi. 

J’espère qu’il te donne le courage de t’écouter, et je veux te rappeler que personne à part toi sait ce qui est bon pour toi.

Personne n’a les sentiments, informations, ambitions, désirs, espoirs, peurs que tu as. 

Et c’est en t’écoutant que tu mèneras ta vie, celle qui t’appartient, en prenant compte de toute la beauté et la complexité de qui tu es.

Es-tu prêt-e à faire confiance à ta propre intuition ?

Samedi, j’organise une formation de trois heures sur l’intuition. Nous reviendrons sur chacune de ces étapes : « prier, écouter et obéir » – pour te donner des outils très concrets te permettant de faire les trois avec de plus en plus d’assurance.

Ce ne sera pas un atelier comme les autres où tu t’assoies pour écouter

Mon intention est que ces trois heures en elles mêmes t’apportent une transformation, et que tu en ressortes changé-e. 

En plus de te partager des outils, nous allons méditer ensemble, écrire ensemble, et j’aurai l’espace de répondre à toutes tes questions.

Si tu ne peux pas être là en direct, sache qu’un replay sera disponible. 

Ceci dit tu dois t’inscrire avant vendredi soir pour le recevoir une fois qu’il est prêt.

http://lyviacairo.com/intuition

Hâte de te retrouver.

Lyvia 

PS : il y a quelques années, j’ai canalisé une conversation avec mes guides sur les dettes et les finances. Tu peux la télécharger ici, et n’hésite pas à faire tourner le lien autour de toi, ça me fera plaisir 🙂 Télécharger la conversation

PPS : l’atelier que nous allons faire ensemble sera parfait pour toi, que tu sois au tout début d’écouter ton intuition, et que tu sois très avancé-e sur le sujet. Un autre angle, un espace énergétique de méditation, et un groupe de bonne humeur font toujours du bien 🙂 Hâte de te retrouver ! http://lyviacairo.com/intuition

F

941 909 commentaires

  1. Audrey sur 28 avril 2021 à 9:00

    Magnifique !! Je n’ai pas d’autres mots.
    Touchée en plein cœur, encore une fois, LA OU IL FALLAIT. Ça résonne ! C’est exactement ce que j’avais besoin d’entendre ❤️
    Ça m’a donner envie de relire le livre de Julia Cameron, je le lisais il y a pile un an et il a changer ma vie aussi !

    • Lyvia Cairo sur 2 mai 2021 à 1:45

      Oui ! Je suis ravie que cela te touche, et ce livre est en effet magnifique 🙂

Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.