Passer de fille de joie à courtisane, l’archétype de la prostituée

Je lis BEAUCOUP de romance historique.
Des histoires d’amour qui se passent en Angleterre au 19ème siècle, un peu à la Bridgerton (que j’ai lu en entier d »ailleurs !).

J’en lis tellement que dans une même semaine je peux lire jusqu’à trois tomes (ça me met 5/6 heures pas livre, et entre pas de réseaux sociaux, et le confinement, disons que j’ai un peu de temps !).

Dans l’une des dernières romances que j’ai lue, il y avait une courtisane, Vivian.
Vivian est une femme avec qui il coûte une fortune d’avoir un ‘arrangement’. 

Elle choisit ses clients, et souvent leur fait payer le prix fort pour passer une semaine, un mois, deux ans avec elle.
Et puis quand ce n’est plus bon pour elle, elle cherche une autre personne avec qui avoir un nouvel arrangement.

Vivian est légère, elle va où le vent la porte.
Ses amants disent d’elles : tu imagines une femme qui n’a aucune honte au lit ? Vivian est comme ça.
Et elle, adore en savoir autant sur les hommes, et aime son métier. 

Elle aime que ce soit fun, léger, elle aime le luxe et les belles choses, et elle aime avoir les hommes à ses pieds.
Vivian maîtrise tout, son coeur n’est pas à prendre. Ceci dit, au fond, elle sait ce qu’elle fait, et elle l’assume.

En parallèle, il y a un archétype que j’ai étudié il y a quelques temps, celui de la prostituée.

La particularité de l’archétype de la prostituée est qu’elle vit dans une énergie… de manque. (Pas comme Vivian !).Sa priorité est sa survie, et pour sa survie, elle est prête à tout.​
Ainsi, elle finit souvent par mettre de côté ses valeurs, et principes, pour obtenir ce dont elle a besoin.
Elle n’a pas la foi qu’elle l’obtiendra autrement, alors plutôt que de s’écouter, et d’écouter ce dont elle a vraiment envie, elle cède.
Elle cède car sinon, elle a trop peur de ne ‘rien’ avoir. De manquer.
Elle n’a pas confiance en elle, en son pouvoir, en sa créativité. 

Alors se soumet aux négociations et accepte les propositions en mettant ses principes de côté.
Dans l’archétype, elle n’a pas de prénom. C’est une fille de joie.

Note que c’est un ‘archétype’, une représentation. Ainsi aucun manque de respect aux prostituées au sens littéral, qui sont des travailleuses du sexe que je respecte et soutiens. 

Pendant longtemps, dans mes relations amoureuses notamment, j’étais en plein dans l’archétype de la Prostituée.
A négocier avec mes désirs, mes valeurs, en me disant : ‘mais non, ce n’est pas bien grave’.
En ayant une conversation avec quelqu’un, à entendre des mots qui ne me plaisent pas, et à tout de même laisser cette personne dans mon espace. A tolérer des conversations, situations, actes qui ne sont pas en ligne avec ce que je désire, ou avec mes valeurs. 

Tout simplement, pour ne pas perdre : la face, cette relation, une chance à l’amour. 

Pour passer de ‘l’archétype’ de la prostituée à une Vivian, une seule réponse : connaître ta valeur.
La connaître tellement bien que tu sais que c’est un privilège pour toute personne d’être dans ton espace.
Que tu sais que tu es rare, précieux-se, et que tu ne subis pas ta réalité, tu la choisis. 

Tu choisis chaque étape de ta destinée, chaque amant, chaque situation, tu poses ton prix, et il est non négociable.

Tu n’es pas une victime, loin de là. 

Tu as vu une opportunité de voir tes désirs remplis, et tu l’as saisie, sans pour autant mettre de côté tes propres valeurs, ce que tu sais être bon pour toi, et tes envies. Tu t’en fiches de la moralité ou de ce que l’on peut penser de toi.

D’ailleurs à un moment Vivian dit : « c’est gratifiant de faire une chose à laquelle je suis vraiment bonne ». J’adore 🙂

Tu sais qui tu es, tu sais ce que tu vaux, tu te moques des bien pensants au cul serré, et tu traces ton chemin, comme tu l’as choisi.

Alors, où en es-tu ?

En es-tu encore au stade où tu te contorsionnes, par peur de manquer, au point d’aller dans une direction opposée à ce qui te fait vraiment plaisir, au point d’accepter ce qui ne te fait pas envie ?

Ou es-tu sur le chemin où tu décides, choisis, avec conscience ce que tu veux, comme tu le veux, en sachant que tu le vaux, que tu es rare, et cher-e ? Ce chemin où tu accède à la VIvian en toi.

Fille de joie, ou Courtisane ?

Peu importe où tu es sur le spectre aujourd’hui, la prochaine étape t’appartient. 

Lyvia 

PS : tu peux en lire plus sur les archétypes de la ‘survie’ ici, chez Caroline Myss, inspiré des archétypes de Jung
​​PPS : mon tout nouveau programme a ouvert ses portes ce matin ! Si tu es sur la liste d’attente, tu es au courant ! Sinon, découvre-le ici et je t’en dirai + dans les prochains jours 

F

Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.