De la honte… à la fierté

Tu les sens dans ton corps, 

Elles ont le don de te tordre le ventre, 

Et de t’empêcher d’avancer 

Une erreur, une mauvaise décision, 

Ou bien parfois, quand toi-même tu as été victime d’une agression, 

Elles sont présentes, 

Elles sont là, 

Pour te rappeler que tu n’es pas parfait-e, 

Et que tu as simplement…
Mal agi.

Honte, et culpabilité

Les instruments d’une société qui veut nous tenir à notre place, 

Comme il faut, 

Sans jamais dépasser les lignes qu’elle nous a imposées.

« Tu n’as pas honte ? »

T’as-t’on répété ?
Ou pire…
Peut-être que tu te l’es toi-même murmuré.
« Tu sais que tu vaux mieux que ça… »

Et pourtant.
Nous y voilà.

Honte et culpabilité, 

Ces fausses amies grinçantes, 

Qui retroussent le nez et te regardent comme si tu étais la pire des saletés,

Comme si tu avais tellement déconné, 

Qu’il était hors de question de te pardonner.

Honte et culpabilité,

Ces deux qui oublient que…
Tu es humain-e, 

Que tu te trompes parfois, 

Et que tu apprends souvent.

Et que justement, 

Les pièces n’ont pas été placées sur l’échiquier…

Pour te favoriser.

Honte… et culpabilité.

******


Pendant longtemps, ces émotions m’ont tordu les boyaux, 

Je ne dormais pas de la nuit parce que j’avais mal agi, 

Ou parce que j’avais pris une décision qui n’était pas la bonne.
Je passais des jours, des semaines, des mois à me dire : « mais purée meuf, tu es censée faire les choses différemment maintenant ».

Et pourtant, les mêmes schémas, les mêmes décisions, les mêmes erreurs, 

Et le même sentiment d’être toujours un peu à côté.

Voici ce que j’ai compris :

Que dans cette société, surtout quand on est une femme*, 

TOUT est mis en place pour nous faire avoir honte.

Tu as eu de multiples partenaires ? Quelle honte !

Tu es vierge à 30 ans ? Quelle honte !

Tu gagnes super bien ta vie ? Mais c’est mal !

Tu es endetté-e ? Ohlala la lose !

RIEN de ce qu’on fera ne sera bien,

Car nous sommes dans une société qui nous répète sans arrêt que nous ne sommes pas assez.
Et ses instruments préférés sont la honte et la culpabilité.

Tu vas manger ce gâteau ? Mais tu es sûr-e ?
Ohlala tu as la peau sur les os, qui voudra de toi ?

Cette culture est infiltrée partout…


Dans les médias, chez ta belle-mère, dans le cabinet du docteur qui te rappelle qu’à 34 ans c’est abusé de ne pas avoir d’enfant. 


Tous ces micro-moments, toutes ces micro-agressions, qui te font sentir petite… tout le temps.

Ce sont eux les coupables.
Ce n’est pas toi.


****

Ce n’est pas ta faute.
Ce n’est absolument pas ta faute.
Sois sympa avec toi, et regarde-toi pour qui tu es : un-e humain-e, qui essaie de faire de son mieux dans une société qui ne l’a pas favorisé-e.
Qui lui a envoyé des messages mixtes et confus, dès sa naissance,
Qui veut la garder à une place qu’elle refuse d’accepter comme ça, sans broncher.

Alors ce que tu fais, chaque jour, c’est que tu essaies, 

Tu te bats, 

Tu t’élèves au-dessus de ce que l’on t’a fait croire de TOI.
Tu construits ton identité, 

Tu explores, 

Et bien sûr par moments tu vas te planter.

Ça fait partie de la vie, et c’est ok.

Sois sympa avec toi, 

Tu fais de ton mieux, 

Avec les cartes qui t’ont été distribuées.

Un exercice :

Il est temps de te pardonner. 

Quand tu es prêt-e, fais ce petit rituel, qui t’emmènera de la honte à la fierté.

Tout d’abord, commence par te pardonner.

  • Pardonne-toi de tous les événements qui te pèsent sur le coeur, qui te font te sentir petit-e. Fais-le en prenant une feuille libre, et en écrivant : ‘je me pardonne’.
    • Je me pardonne d’avoir couché sans préservatif et de m’être causé une frayeur de MST
    • Je me pardonne d’être resté-e bien trop longtemps dans une relation alors que je savais qu’elle devait s’arrêter
    • Je me pardonne de m’être énervé-e contre mon amie alors qu’elle avait besoin de moi 
    • Je me pardonne de ne pas avoir été là pour l’enterrement de mon cousin
    • Je me pardonne d’avoir dépensé tout mon argent, et de n’avoir aucune économie
    • Je me pardonne…

Fais la liste, aussi longue que tu le sens, aussi longue que tu le souhaites.
Et ensuite… 

Laisse partir. Brûle-là et laisse les cendres partir dans le vent.
Ou danse et laisse circuler toutes les émotions avant de la découper en petits morceaux 

Fais ce dont tu as besoin pour laisser partir.

Prends une bonne douche et laisse l’énergie doucement s’en aller.

Pardonne-toi et retrouve ta légèreté 

Ensuite… comprends. Qu’as-tu appris de tous ces événements ? Peux-tu avoir de la reconnaissance, de la gratitude, pour ce que tu as appris, et ce que tu as transformé ? Pour commencer cites-en trois, et vois si plus vient :

  • Merci pour cette leçon, j’ai appris que j’avais de la valeur et que je pouvais me faire confiance 
  • Merci de m’avoir appris à m’aimer peu à peu, assez pour quitter une relation toxique 
  • Merci de m’avoir fait comprendre ce que je veux vraiment…

    Gratitude et reconnaissance pour toi d’avoir été cet être brave et courageux, qui a traversé tout ça.

Et pour finir,

Sois fier-e.

Peux-tu regarder le passé et être vraiment fier-e ? De tout ce que tu as traversé, compris et de comment tu as grandi ?
Peux-tu regarder le passé et voir les moments où tu as vraiment bien géré ?
Voire même les moments où malgré la honte et la culpabilité, tu es passé-e à l’action et tu t’es extirpé de certaines situations ?

Tu as de quoi être fier-e, je te promets.
Et il suffit pour toi de l’identifier.

Fais une liste, aussi longue ou aussi courte que tu désires de ce pourquoi tu es vraiment fier-e.

Et garde-là bien au chaud.

Tu es cette personne-là, qui contre toutes les probabilités, est encore vivant-e, est encore là, et continue d’avancer.

Plein d’amour sur toi, 

Lyvia 

PS : viens me dire en commentaire de quoi tu es fier-e après avoir faire l’exercice. J’adorerais te lire !

PPS :… c’est officiel, mon site fonctionne de nouveau ! Tu peux découvrir mon nouveau programme ici : Les 8 portes de la Sexualité Sacrée. D’ailleurs, bravo aux premières inscrites qui malgré le chaos ont réussi à se faufiler ! Je suis excitée, merci !

Dans ce programme, nous regardons 8 parties de ton anatomie sexuelle, d’un point de vue physique, et énergétique, de façon à les libérer. Mon objectif pour ce programme de 16 semaines ? Que tu retrouves la joie, la légèreté et le plaisir.
Inscris-toi maintenant pour bénéficier du tarif Early Bird avant mon anniversaire, et tu as encore une chance de faire partie des 5 premiers et avoir un appel offert avec moi ! Clique ici pour te joindre à nous.

——

*ou non-binaire

F

3 commentaires

  1. Audrey sur 19 mai 2021 à 4:55

    Ah et aussi je suis fière de pouvoir dire que je suis fière de moi haha ! Car il y a pas si longtemps ça aurait été impensable pour moi !!

  2. Audrey sur 19 mai 2021 à 4:54

    Je suis fière de continuer d’avancer, malgré les embûches du passé, je suis fière de passer à un autre niveau de niveau. Je suis fière de pouvoir dire que je vais être multimillionnaire un jour même si pour l’instant je suis en galère. Fière de m’aimer un peu plus chaque jour.
    Fière d’avoir pris la décision de prendre plus soin de moi, de ma sexualité et de ma santé. Fière de faire des choses pour moi (après tant d’années à vivre par et pour les autres). Je suis fière d’être moi ❤️

  3. Saele sur 18 mai 2021 à 9:51

    Bonjour et Merci Lyvia.

    Moi je suis fière de me relever à chaque fois, (et d’avoir réussi à le faire une nouvelle fois bien que cette fois ci, j’ai mis plus de temps, voir, de longues années) et fière de continuer à croire profondément que je mérite une vie meilleure. Et d’être reconnaissante envers ce que la vie me donne.

Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.