Trop Manger

Il y’a quelques années, je mangeais ‘trop’. Trop c’est relatif bien sûr. Le ‘trop’ pour moi de l’époque est peut-être le ‘juste assez’ d’autres personnes. 

Mais je n’étais satisfaite que quand j’étais très, très remplie. Et une petite assiette devant moi, ou la sensation que je ne mangerais pas à ma ‘faim’ me mettait presqu’en panique.

Je ne l’ai pas repéré initialement. C’est à un repas en famille que je l’ai remarqué. Il y’a quelques années, nous étions peut-être 6-8 à la maison. Il n’y avait rien dans le frigo, alors on a commandé au chinois du coin. Et quand les plats sont arrivés, tout le monde était super content : « Ah trop chouette, ça a l’air bon, on va partager » et moi je bouillonnais à l’intérieur.

Moi, j’étais en colère. Ce n’est pas assez. On ne mangera pas chacun à notre faim. La personne qui a commandé aurait dû en prendre plus. Ce n’est pas assez et je vais avoir faim après. 

Quand j’ai vu ma colère brouiller le fait qu’on avait l’occasion d’un bon repas en famille, j’ai compris que mon comportement n’était pas tout à fait… sain. 

À l’époque, c’était comme si « avoir faim » était quelque chose d’intenable. Et oui en effet, j’étais l’une de ces personnes qui devenaient exécrables quand elles n’avaient pas mangé. 

Bon, j’avoue je suis toujours un peu désagréable quand je passe de quelques heures l’heure du déjeuner, mais ça n’a rien à voir avec la colère, la panique, et la limite du désespoir que je ressentais il y’a quelques années. 

Avoir ‘faim’ était insupportable. Alors il fallait manger beaucoup, beaucoup, beaucoup. 

Pour ne plus ressentir.

La faim est un besoin.

La faim est aussi un désir.

Parfois elle crée des émotions.

Et je ne voulais rien ressentir de cela.

Surtout pas le désir.

Car à partir du désir de manger, viendrait le désir d’autre chose. 

Le désir de changer de vie, quitter cette vie, qui elle, ne me remplissait pas à l’époque.

Je comprends maintenant que je n’étais pas… rassasiée par ma vie. 

Je n’étais pas repue, satisfaite, comblée.

Cependant, il était hors de question de le ressentir…

Car sinon il faudrait changer.

Et je n’avais pas le courage de changer. 

Et puis je l’ai eu, ce courage, et étape par étape, ma vie s’est transformée.

Je me suis nourrie d’autre chose : de découverte, d’amour de moi, d’aventure. Et ressentir la faim n’est plus devenu si compliqué. 

Aujourd’hui, mon invitation pour toi c’est ça.

Repérer le ‘trop’ dans ta vie. Cette bascule qui passe de l’agréable, au comportement pour masquer autre chose.

Peut-être que pour toi, ce n’est pas la nourriture.

Peut-être que c’est le scroll sur Instagram,

Peut-être que c’est enchaîner les séries Netflix,

Peut-être que c’est le verre de vin systématique après dîner (j’ai beaucoup fait ça aussi)

Ou peut-être que c’est encore autre chose.

Et vois si tu repères quand tu passes vers.. le trop.

Quand tu passes vers le moment oú ton objectif est de ne plus sentir ton corps, de ne plus ressentir la réalité.

Et vois si tu peux faire une pause, même 5 minutes, pour regarder.

Peut-être que les heures à scroller te montrent ton besoin de connexion…

Peut-être que les épisodes enchaînés te montrent ton envie d’aventure.

Peut-être que si tu faisais pause sur tout, tu pourrais ressentir le silence, voire même (imagine ça !) un peu d’ennui. 

Et alors dans ce vide, dans cet ennui, tu peux sentir : de quoi ai-je vraiment envie ? De quoi ai-je vraiment besoin ? De quoi ai-je vraiment FAIM ?

Et laisser cette faim te guider vers du désir, du plaisir, de l’excitation. La laisser être l’indication d’une belle expérience à venir. Plutôt que la faire taire vite vite.

Autorise-toi à avoir faim, et à voir ce qu’elle te dit. 

Je t’embrasse, 

Lyvia 

PS : Qu’est-ce le ´trop’ t’empêche de regarder ? Dis-nous en commentaire.

PPS : mon nouveau pack est là ! Et si tu le prends avant demain soir, tu as un appel bonus avec moi – soins des traumas et manifestation. 

Il s’agit du Pack soin et libération, qui te permet de libérer tes blocages, et de légers traumas. Tu y trouveras de nombreuses pratiques – de visualisation, de respiration, de libération par le corps – pour que les noeuds qui t’empêchent de t’exprimer et d’être toi pleinement se libèrent, et que peu à peu tu reviennes à ton essence. Découvre-le ici.

PPPS : dans certains cas, le fait de ‘trop manger’ peut être causé par de l’anxiété – qui elle, est ce qu’on appelle une situation ‘d’hyperexcitation’ du corps face à un stress ou dans certains cas, un trauma. En mangeant ‘beaucoup’, on diminue cette hyperexcitation, jusqu’à aller parfois vers une ‘hypo-excitation’, qui dans ce cas, peut signifier ‘ne rien ressentir’. 

Ainsi, je passe d’un état d’anxiété, à un état où je ne ressens plus rien. Travailler sur la libération de trauma, c’est arriver à un point entre ces deux extrêmes. Un point oú notre système nerveux est stable et en sécurité de juste…ressentir ce qui est. Et pour ça, il s’agit de comprendre ce qui nous crée de l’anxiété à la racine. 

Dans le cas que j’ai décrit pour moi, c’était la crainte de réaliser que ma vie telle qu’elle était n’allait pas (j’étais dans une relation toxique, pas vraiment sûre de moi, avec une grande peur de ce que le changement impliquerait) et partir à ce moment là était beaucoup plus que je ne pouvais assumer. 

Dans la vidéo 1 du pack je t’en explique plus sur les hypo et hyper réactions. Rejoins-nous.

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

2 commentaires

  1. Lea sur 19 juin 2021 à 4:49

    Magnifique cette article ! J’adore te lire ! Merci pr ce que tu fais

    • Lyvia Cairo sur 19 juin 2021 à 5:09

      Avec plaisir ! Merci pour ton commentaire

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.