Sur l’amitié

Ces temps-ci, j’ai beaucoup réfléchi à l’amitié. Qu’est-ce c’est, comment on sait quand c’est fluide, et quand ça ne l’est pas ?

J’ai passé les derniers jours avec des amis de longue date. J’en connais un depuis mes 2 ans, une depuis mes 10 ans, et deux depuis mes 20 ans. J’ai 34 ans, alors ça fait un moment. Maintenant ces deux couples d’amis ont des petites filles de 3 ans, qui sont absolument adorables.

Nous avons vécu une telle fluidité ensemble, les choses étaient tellement naturelles que ça a contrasté avec d’autres interactions que j’ai eues cette année.

Avec ces amis, je me sens complètement détendue, je me sens moi. Je n’ai rien à faire de particulier, rien n’est attendu de moi. Être moi suffit, et j’apporte ce qui est naturel pour moi.

Ça peut être prendre une petite dans les bras pour la rassurer, ou raconter un bon gossip juteux qui fait rigoler tout le monde. Et puis un autre va faire la cuisine pour tout le monde parce qu’il aime ça, et une autre avoir des idées de jeux à faire avec les petites soulageant l’autre couple de parents, et ainsi de suite.

Être moi suffit, être eux suffit.

Cette phrase est magique, tu peux la glisser partout.

Ainsi, rentrée dans ma maison après cette semaine (ouiii, elle m’avait manquée!) je réfléchis à l’amitié.

Qu’est-ce qui fait une bonne amitié ? 

Voici ce que je peux écrire dessus aujourd’hui. Je ne suis pas experte sur le sujet, c’est l’un de ceux où j’apprends encore beaucoup – à accueillir, et aussi laisser partir – mais pour avoir quelques amis hyper fidèles, et de longue date, voici ce que je peux dire sur l’amitié :

  • L’amitié se construit avec le temps. Je crois qu’on n’y coupe pas. J’ai parfois senti une connexion instantanée avec une personne en me disant : « on sera les meilleures amies du monde ! » Et puis 3 mois plus tard, on réalise qu’on n’est pas compatibles, que nos tempéraments frottent, et que ça ne vaut pas le coup de continuer.
  • Une bonne amitié tient face à l’épreuve. C’est super facile d’être ami quand tout va bien, que tout le monde va bien, et que rien ne se passe de travers. Mais que se passe-t-il quand l’une des deux personnes se met en colère, ou déprime, ou fait une connerie, ou est déçue par nous ? Que se passe-t-il quand la personne en face n’est pas dans ‘la plus belle expression de son âme’. Est-ce que l’amitié dure ? Parfois oui, et parfois non. Je dois dire qu’avec plusieurs de mes bonnes amies, on s’est prises la tête, et ce n’était pas toujours joli. Et à chaque fois on a trouvé notre chemin pour se réconcilier (voir point suivant), et avec d’autres, un froid et une distance se sont installés et l’amitié s’est étiolée. Et c’est ok. Parfois les fondations n’étaient pas si solides, ou on n’était pas compatibles. 
  • Une bonne amitié a ‘envie’ de durer. J’ai remarqué ça avec mes meilleurs amis. Je ne voudrais ABSOLUMENT pas les perdre. Si j’imaginais qu’on se mette en colère assez pour se déchirer, alors je serais vraiment, vraiment triste. Et… c’est pareil de leur côté. Je sais que mes meilleurs amis veulent absolument que je sois dans leur vie. Mais vraiment. En fait, quand une épreuve arrive, et que les deux personnes ont ENVIE que l’amitié se poursuive, dans la plupart des cas, elle se poursuit. Et puis dans les cas où elle ne se poursuit pas, il s’agit de ne pas le prendre personnellement. Peut-être que cette relation n’était pas la bonne pour l’une ou l’autre personne à ce moment. 
  • Une bonne amitié révèle le meilleur de nous-mêmes 🙂 Oh, ce point m’émeut un peu. Car sans mes amis proches, je crois que je ne verrais que mes défauts ! Mais ils me compliment tellement que quand je doute, eh bien je me tourne vers eux, et ils me renvoient le meilleur de moi. C’est grâce à mes amis que je sais que je suis très loyale (alors qu’on m’a parfois dit que je n’étais pas fiable). C’est grâce à mes amis que je sais que je suis hyper organisée (alors qu’on m’a fait croire le contraire). C’est grâce à mes amis que je vois l’immensité de l’amour que j’ai à donner, ma générosité, et ma douceur. Ils me renvoient un miroir super positif et ça fait tellement de bien. Et j’espère faire pareil pour eux. Les vrais amis – et les vrais amours – sont les premiers à voir le meilleur de toi, et à te le renvoyer. Je crois sincèrement que pour moi c’est le plus grand critère qui me fait savoir qu’une amitié est bonne pour moi : grâce à elle, je me sens valorisée. Je reçois plein d’amour et de compliments de mes amis, et je pense que tout le monde devrait vivre ça !
  • Dans une bonne amitié, on ne marche pas sur les oeufs, et on est à l’aise de se dire la vérité. Pour toutes les raisons citées plus haut, on peut être dans sa vérité. Parce qu’on sait que même si on dit quelque chose de travers, notre ami-e nous aime assez pour pouvoir le traverser. Et aussi, cet-te ami-e nous connait et nous aime tellement, qu’elle ne suppose pas le pire de nous quand on arrive avec nos gros sabots. Il ou elle va dire : « ça va ? Je te sens un peu frustré-e / stressé-e. » Ou bien va dire : « je comprends que tu sois en colère, et en fait, ça me soule que tu dises ça parce que… » Et alors on va peut-être se disputer, mais au final, on avance. Sans à aucun moment remettre en cause la valeur de la personne. Je m’en suis voulue à certains moments de ne pas dire la vérité de ce que je ressentais à des relations. J’avais envie de m’exprimer, de dire non, ou stop, et ça ne sortait pas. J’ai compris que je n’étais pas à l’aise, et pas assez en sécurité pour m’exprimer. Se sentir libre de s’exprimer est le signe qu’on se sent bien dans la relation. Et ça se construit avec le temps.
  • Dans une bonne amitié, être soi suffit. On n’a rien à donner de plus que ce que l’on donne naturellement. J’ai compris que dans une belle amitié, souvent, on va peu se demander des choses, et beaucoup se donner.  Mes amis me demandent de l’aide quand c’est nécessaire, bien sûr, mais la plupart du temps, je suis peu sollicitée, et je donne naturellement ce qui est fluide et ok pour moi, ce qui émerge dans nos échanges, et je propose ce qui me vient. J’ai été dans des relations où je me suis sentie épuisée, dans le sens littéral du terme (comme si on avait pris une épuisette et ramassé toute mon énergie avec). On m’en demandait trop, et je ne savais pas dire non (hello politesse / désir de ne pas blesser). Et je remarque que ne pas être à l’aise à dire non ça montre que je marchais sur des oeufs (voir plus haut), et que je n’étais pas 100% moi-même. Je ne sais pas si c’est le cas de toutes les amitiés, mais dans mes amitiés à moi, on ne sur-sollicite pas, et quand on sollicite, on demande le consentement de l’autre (est-ce que tu as du temps, de l’énergie pour…). 
  • Dans une bonne amitié, on veut le bien-être de son ami-e. Et c’est réciproque. Mes amis se soucient de moi, et je me soucie d’eux. Je veux vraiment qu’ils aillent bien, c’est quelque chose qui m’intéresse et qui compte pour moi. Parfois, j’ai senti des déséquilibres dans ces aspects là. Des personnes dont je me soucie, et qui ne se soucient pas particulièrement de moi. Ou des personnes qui se soucient de moi, et dont je ne me soucie pas, car on n’a pas ce lien là. Et je crois que ce désir de vouloir le bien de l’autre, dans les deux sens, c’est une fondation même de l’amitié : « par dessus tout, je veux que tu ailles bien. »
  • Dans une bonne amitié, on est heureux du succès de l’autre. On se célèbre, s’encourage, et se félicite. C’est lié au fait qu’on veut le bien de l’autre, et aussi qu’on voit le meilleur en eux. Dans une bonne amitié, on peut parler de ses succès, de ses réussites, même s’ils sont différents de ceux des autres. Même, on arrive à reconnaître que l’autre est sur son chemin, réalise ses rêves, et on est content-e pour lui, d’autant plus que ce sont des choses que lui-elle a peut-être évoqué par le passé. Parfois on a senti de quoi cette personne était capable, et on est vraiment heureux-se de voir cela se réaliser. J’ai déjà eu des relations amicales où je ne pouvais pas dire à quel point j’allais bien. Car j’avais peur de vexer, ou de créer de l’envie. Et c’est tellement dommage. Car c’est d’une importance cruciale d’être célébré ainsi.
  • Dans une bonne amitié, on aime passer du temps ensemble. Tout simplement ! On aime discuter, échanger, on considère que c’est un cadeau d’être ensemble, on s’apprécie et après chaque moment passé ensemble, on se sent remonté et capable de tout ! Notre énergie est reboostée, et de nouvelles possibilités s’ouvrent. Si tu es drainé-e après une conversation, pose-toi la question de ce que t’apporte cette relation.

Je pourrais continuer cette liste, car il y a tellement à dire. Et c’est mon point de vue, lié à ce que j’ai vécu et ressenti. Pour toi ce serait peut-être autre chose.

Pour moi, un-e bonn-e ami-e, c’est quelqu’un qui te veut du bien, voit le meilleur en toi, célèbre tes succès, et où vous avez un désir réciproque d’avoir une belle relation. Avec lui-elle, tu peux dire la vérité, tu n’as pas à marcher sur des oeufs, et tu te sens relaxé-e. Même quand ça frotte un peu, vous voulez tellement être amis que vous trouvez une solution pour avancer.

Mes amis sont des personnes qui me connaissent très bien, qui m’ont vu grandir et évoluer, et qui m’aiment profondément. Et je les aime aussi.

Je sais qu’elles feraient beaucoup pour moi, et je sais que je ferais autant.

Je crois qu’avoir de belles relations est l’une des choses les plus merveilleuses qu’on peut vivre sur Terre. 

Et je te souhaite d’avoir de belles amitiés. Qui te portent, et te font du bien. Elles se construisent avec le temps, et valent le coup.

Des choses à rajouter sur cette liste ? Qu’est-ce qui fait une belle amitié pour toi ? Tu peux me le dire en commentaires ici !

Lyvia


PS : c’est le dernier jour pour s’inscrire à Amour, Sexe et Argent . Je n’ai pas beaucoup communiqué sur le programme en lui-même, et je pense que tu seras d’accord avec moi que le thème a inspiré de beaux articles. Et je crois que c’est assez. 

J’ai la sensation qu’à ce stade, tu peux sentir si tu veux passer les 6 prochaines semaines avec moi, dans mon énergie et entamer une transformation dans ta relation à l’argent, l’amour, la vie.

Pour moi, la relation qu’on a avec l’argent n’est autre qu’une relation qu’on a avec nous-mêmes. Comment je peux me mettre au centre de ma vie, et m’assurer que tous mes besoins et désirs sont remplis, et que je peux rêver grand ? C’est ce que nous allons voir ensemble. 

Clique ici pour nous rejoindre.

Si tu as des questions sur le programme, réponds simplement à cet email.

Et si tu ne l’as pas encore vu, je t’invite à regarder le live qui fait le lien entre l’argent et l’amour de soi ici,

A bientôt ! 

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

2 commentaires

  1. Dodie sur 30 août 2021 à 4:14

    Les vrais amis, c’est la famille qu’on s’est choisi, le filet de sécurité qui garanti notre équilibre lorsque l’on avance sur le fil incertain de la vie.
    C’est un merveilleux cadeau d’avoir ça dans sa vie, encore plus quand l’amitié remonte à de nombreuses années. « ils sont le seul miroir qu’on ne peut éviter « , (cf Sex and the city), car ils nous connaissent tellement bien qu’aucun faux-semblant n’est possible

    • Lyvia Cairo sur 2 septembre 2021 à 8:30

      Eh oui ! J’adore cette citation.

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.