Laissez les femmes gagner leur argent

Bonjour, 

J’ai écrit cet texte suite à un message qui m’a mis en colère. Je pense qu’il est important ! 

  • « tes prix sont trop hauts, pour quelqu’un qui veut soit disant faire du bien, ça n’est pas accessible du tout ! »
  • « tu manques complètement d’empathie, comment dire des choses comme ça, tout ça pour vendre un programme ? »
  • « j’ai acheté un autre programme de quelqu’un d’autre l’autre jour, et on m’envoyait moins de mails de vente que toi »
  • « pourtant, en tant que femme noire / soit disant féministe / insulaire / caribeenne, tu devrais savoir que… »

Ahlala.

Depuis que je vends sur internet, je prends très cher. Pas souvent, mais assez pour que ça soit soûlant. 

Et c’est la même raison pour laquelle j’ai de nombreuses clientes qui n’osent pas affirmer ce qu’elles veulent proposer, vendre, offrir : parce qu’elles ont peur d’être rejetées / insultées / jugées par les mêmes personnes qu’elles veulent aider.

Alors elles restent très petites.

Tout ce que tu as lu plus haut, on me le dit d’autant plus que je suis une femme, et noire, et je suis censée ‘comprendre’ et ‘être sympa’ et rester petite pour être accessible.

Quand tu es une femme, non seulement tu n’es pas censée gagner beaucoup,

Mais en plus, si tu gagnes, tu dois tout redonner. 

Tu dois être altruiste à souhait, et t’oublier.

Tu dois être généreuse. 

Donner tout ce que tu as gratuitement.

Et si jamais tu demandes de l’argent, tu as intérêt à le faire en tout petit, avec une demande timide par semaine, et en t’excusant.

Surtout ne prend pas de place, car alors tu rentres dans le clan des femmes méchantes qui ne pensent qu’au fric.

Et ce, même si ce que tu proposes est excellent, même si tes clients sont ravis, même

si tu changes, et parfois même tu sauves des vies,  même si au fond tu sais que tu es quelqu’un de gentil et d’adorable, même si tu es une chouette maman et une chouette amoureuse et que tu emmènes des gâteaux à ta grand-mère tous les dimanches.

Même si tout ça, à partir du moment où tu demandes de l’argent, tu passes du côté obscur, celui des méchants. Et tu es soumise au jugement. 

Ce qui est très drôle, c’est qu’on croit que c’est une personne par ci par là qui dit ça.

Mais ce n’est pas le cas.

Tout un système a été mis en place pour nous faire croire que la seule fonction noble des femmes, c’est celle de nourricière, qui donne, qui donne, qui donne.

Mais à partir du moment où cette femme demande, à partir du moment où elle se positionne, à partir du moment où elle essaie de faire son propre beurre, pour elle, sa famille (et probablement un tas de gens qu’elle a aidé sur le chemin avant de s’aider elle-même) c’est sûr à 100% qu’elle va en décevoir, du monde.

À la moindre erreur, elle recevra des e-mails incendiaires, car on attendait plus d’elle, tu comprends ?

Et cette femme, de bonne volonté, qui veut sincèrement un monde meilleur, et se payer un salaire décent, et payer ses employés, et le crédit de sa maison pour que ses enfants soient à l’abris, 

Eh bien elle se décourage. Car on attend d’elle un niveau d’altruisme et de perfection qui sont impossibles à maintenir.

À passer son temps à se demander si elle en fait trop…(trop et alors les gens sont soûlés) ou pas assez… (pas assez et alors son business ne va pas tourner) – à force d’être dans cet entre deux de toujours devoir faire ‘ce qu’il faut’, 

Alors elle a deux choix.

Abandonner.

Ou foncer en se disant que ceux qui ne sont pas contents se pousseront à côté.

J’en ai assez qu’on attende de nous qu’on soit gentilles et parfaites.

Qu’il suffit qu’on fasse un faux pas, ou quelque chose qui déplaît pour que tout le travail qu’on a fait depuis des années soit remis en question.

C’est putain de fatiguant, car ces exigences viennent souvent de personnes qui n’ont JAMAIS eu à faire ce que l’on fait nous, et qui n’ont JAMAIS eu à ‘être’ nous.

Et on ne demanderait pas ça à un homme. Car lui, on comprendrait qu’il fait son business pour acheter sa Porsche et sa Rolex. 

Parfois je regarde tous les articles que j’ai écrits, 2000 quasiment, gratuitement, des morceaux de mon âme et de ce que m’a appris la vie.

Et il suffit d’un mail virulent qui me traite de tous les noms (je suis vénale, hypocrite et je manque d’empathie, entre autre), pour que j’ai envie de tout fermer et de me casser.

De priver le monde de ce que j’ai à offrir puisque c’est si mal reçu.

Car je pourrais tout garder pour moi. 

Et à chaque fois, je dois me faire le rappel que c’est ‘une’ personne, pas un millier de personnes qui réagissent comme ça. 

Et que même si je me fais insulter, au final ça ne change pas grand chose à mon quotidien.

Et puis pour être honnête ça n’arrive plus aussi souvent. Je pense que maintenant les gens partent, tout simplement. 

J’aurais juste aimé que de temps en temps, quand on voit une autre femme essayer de faire son business, on réalise tout ce qu’elle a à dépasser, traverser, pour juste oser… envoyer ce mail, faire ce live, écrire cette page de vente. Et proposer ce à quoi elle est bonne. 

Je travaille avec tellement de femmes qui ont peur et qui se cachent… à raison. Car le monde n’est pas tendre avec elles.

Et 100% des fois, ce sont les femmes les plus généreuses que je connaisse.

Voilà je ne sais pas où je vais avec ça, mais j’étais soûlée alors j’ai écrit.

Bisous. 

Lyvia 

PS : c’est bon ! Je sais où je vais avec ça 🙂 RDV jeudi 19 août sur Instagram pour un live : amour, sexe et argent et le lien entre les trois. Il aura lieu à 15h Guadeloupe, 21h Paris. Note la date et retrouve-moi sur Insta à @lyviacairo

PPS : envie de partager ton ressenti ? N’hésite pas à me le dire en commentaire !

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

13 commentaires

  1. Laura sur 22 août 2021 à 6:06

    Ce mail écrit est quasi mon quotidien. Cela résonne en moi. Je travaille dans le domaine paramédical et à chaque fois je me pose cette question : « comment peut-on prétendre vouloir aller mieux en marchandant, en jouant sur la sensibilité, sur l’empathie, sur le fait que je sois une femme et par conséquent pour ces gens compréhensive vis à vis de leurs maux »? Car il aurait été pour habitude de certaines, de prendre les problèmes des autres pour elle même en oubliant de remettre les responsabilités là où elles doivent être.

  2. Jess sur 18 août 2021 à 11:03

    Cet article résonne profondément pour moi. Je suis femme noire et j’essaie d’entreprendre. Et je n’ose pas proposer mes services, je n’ose pas envoyer des mails de peur de souler mon audience. Je n’ose pas annoncer mes tarifs. J’ai peur de m’exposer sur internet et ma famille ne sait même pas que j’ai créé une entreprise ou que j’investis dans l’immobilier… Merci pour ce message, tu m’inspires beaucoup. J’aimerais avoir ton audace.

  3. Lucie sur 18 août 2021 à 5:10

    C’est essentiel d’avoir des représentations, de montrer que c’est possible et ok.
    Quand je lis cette newsletter je réitère ma demande d’interview. J’organise le plus grand Sommet francophone dédié au Plaisir, plaisir dans ses 8 domaines de vie. Et j’adorerais t’interviewer en live. J’attends ton retour quelqu’il soit, il sera parfait.

    • Lyvia Cairo sur 18 août 2021 à 4:22

      Coucou Lucie, n’hésite pas à me réécrire de nouveau à hello@lyviacairo.com – parfois j’envie ne vois pas tous les e-mails, et parfois quand je vois les invitations ce n’est pas le bon moment pour moi, mais ça peut changer !

  4. Lucie sur 18 août 2021 à 2:10

    Oh oui c’est tellement vrai.
    Cette envie de s’excuser d’exister est forte par moment pour une femme noire.
    Mais nous avons une responsabilité, montrer que c’est possible pour nous. Et pourtant ce que c’est challengeant.
    En te lisant je réalise d’autant plus pourquoi je voulais t’interviewer. Si tu lis ce message avant le 30 août je serai ravie de t’interviewer en live dans mon sommet Orgasm Power, le plus grand Sommet francophone dédié au Plaisir, être dans le Plaisir dans ses 8 domaines de vie. Je t’ai envoyé un audio sur Instagram n’hésite pas à me faire un retour, quelqu’il soit ce sera parfait

  5. Gwendoline Miny sur 17 août 2021 à 11:42

    Merci Livia de nous partager ça! En tant que Femme Noire entrepreneure, ça me fait du bien d’avoir un modèle tel que toi. Je m’identifie encore mieux et ça me donne beaucoup d’espoir et de courage pour ma réussite à venir. Merci d’être présente et visible.

  6. So sur 17 août 2021 à 9:24

    Salut Lydia !
    Tu veux savoir où tu vas avec ça ? Ben je vais te le dire : je te remercie pour ta considération. Moi je suis justement une de ces petites femmes qui a trop peur de s’en prendre plein la poire alors je ne brille pas. Je me cache. Je sais que je pourrait sûrement aidé quelqu’un, moi aussi au passage, mais je me tais. Ah oui, c’est sûr, c’est moche ! Ça craint même.
    Alors merci de « me parler » comme ça. Et merci de rappeler la responsabilité à chacun. De rappeler que les paroles ne sont pas anodines et qu’elles peuvent tellement être blessantes, que ça peut bloquer les plus « craintives » d’entre nous… Je sais aussi que j’ai ma part de responsabilité aussi et je compte bien y faire face.
    Alors voilà, un texte comme ça, moi, ça me remet les idées en place 🙂
    Courage à nous toutes et faisons face 🙂

  7. Méry-Anne sur 17 août 2021 à 9:22

    Après avoir Lu ton mail je me rends compte que le monde n’est toujours pas prêt à accueillir notre puissance. Alors faisons le malgré tout. « Qui es tu pour priver le monde de ta lumière?  » C’est ce que j’ai entendu plusieurs fois dans des vidéos d’un coach que je ne nommerai pas (pas de pubs) et c’est probablement issu d’un philosophe ou autre. Bref.
    Tout ce que tu vis est normal mais à ne pas laisser envahir ton âme. Tu transmets tes connaissances et c’est le plus important. Combien de fois rencontrerons nous ce genre de réactions? Je dis de moins en moins tant que des gens comme toi continueront d’éveiller des consciences. Tu es unique et c’est ce qui compte.
    Du soutien, de la bonne humeur et de l’amour

    • Tiny sur 20 août 2021 à 5:28

      Bonjour Lyvia
      En lisant ta Newletter, je peux que te merci
      En te lisant, j’ai reçu 2 grandes gifles!! Hé oui 2 gifles qui remettent mes idées en place, en me disant « pourquoi ?? » pourquoi cette crainte de ne pas oser m’élancer, me lancer… Me cacher derrière cette peur qui me fait perdre mon temps… Le pire c’est que j’en suis consciente, mon potentiel je le met à rude épreuve, je ne me laisse pas vivre en toute toute-puissance de ce que je peux partager… Mais cette newsletter valide que je ne suis pas la seule dans ce cas, et surtout que je dois foncer en écoutant mes intuitions, laisser ce doute frustrant de côté…

  8. Kellya sur 17 août 2021 à 8:53

    Merci pour cet article, quelques mots durs peuvent tellement réduire notre lumière, meme face à des centaines d’encouragements.
    Et merci infiniment pour tout ce que tu offres au monde que ce soit gratuit ou payant!

  9. Camille Legros sur 17 août 2021 à 7:27

    Bonjour

    Merci pour cet article.
    Bien que je n’ai actuellement pas « business à faire tourner » je partage ta réflexion.
    Je veux prendre ma place.
    Je veux faire mon propre beurre.

    Camille LEGROS

    • Samira sur 18 août 2021 à 3:05

      Il semblerait que notre cerveau fonctionne ainsi. Nous croisons des milliers de gens agréables, avenants ou neutres mais nous focalisons sur les trois pelés qui nous bousculent, qui cherchent à nous blesser ou juste à se défouler.
      À nous de reprogrammer notre cerveau pour qu’il focalise sur les gens cool qui prennent soin de nous et / ou nous boostent.
      Bises à toutes et tous !

  10. Christèle sur 17 août 2021 à 6:35

    Je pense que cela se passe de commentaire. Alors simplement Merci…

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.