5 conseils peu communs si tu démarres en tant qu’entrepreneur-e

Ces derniers jours je reçois de nombreux messages de jeunes entrepreneures qui veulent démarrer. Certaines de mes clientes aussi se lancent en indépendantes ou le sont déjà. Je sens qu’il y a ce vent  de vouloir être libre de créer, et de surtout aller au bout de notre potentiel, de ce que l’on sent possible pour nous.

Hier je te parlais de cette idée qu’on avait envie de juste… vivre. Et créer une entreprise qui nous ressemble en fait partie.

Quand j’ai démarré, je n’ai pas trouvé tant de ressources que ça pour m’aider. Et souvent ces ressources venaient de personnes qui ne me ressemblaient pas.

Encore aujourd’hui, les ressources que je vois sont tellement formatées, cadrées, que j’ai du mal à trouver ma place dedans. Comme s’il y avait une seule façon de trouver et identifier nos talents, et en faire nos métiers.

Aujourd’hui j’ai envie d’écrire à toutes ces femmes et personnes, qui recherchent ces ressources, et juste partager quelques unes des choses que j’ai comprises, et qui m’ont aidées. Peut-être pour t’encourager. Peut-être pour t’apaiser. Et dans tous les cas, pour te donner la force de ne pas lâcher si tu sens que c’est ce vers quoi tu es appelé-e.

Je vais écrire comme si j’écrivais à l’une de mes cousines, ou à ma mère, ou à ma tante. A quelqu’un qui me tient à coeur et que je veux voir réussir.


1/

Tout d’abord, il est important que je dise que l’entrepreneuriat n’est pas pour tout le monde. Il y a certaines personnes qui seront beaucoup plus épanouies en tant que salariées.

L’avantage d’être entrepreneur-e, c’est la liberté, le fait de construire sa vie autour de qui on est vraiment, et n’avoir aucune limite sur ce qu’on peut inventer ou créer.

L’inconvénient c’est le miroir de ça : souvent, on est seul-e face à nos décisions. Cela demande un grand courage, et de traverser des moments face à nous-mêmes. 

C’est pour moi l’un des plus gros chemins de développement personnel. Si je n’étais pas chef d’entreprise, je n’aurais pas eu à me poser autant que questions. 

Il faut choisir si c’est ce que tu veux vraiment, et savoir si ce chemin, tu le veux avec tout ce qu’il a de beau et ce qu’il a de difficile. Est-ce que tu veux te lancer dans l’aventure alors qu’il n’y a aucune garantie ?

Tu peux réussir. 

Quelque part, c’est même inévitable si tu persévères. 

Mais déjà faut-il être prêt-e à persévérer. 

Tu sens que ça te fait peur mais tu as envie quand même ? Parfait, c’est ce qu’il faut.


2/ 

Ensuite : personne ne sait vraiment ce qu’il fait. 

Même la personne qui te dit : voici quoi faire pour passer de 0 à 10k par mois ou 0 à 100k par mois comme c’est la mode ces jours-ci. Cette personne sait ce qui a marché pour elle. Et ce qui a marché pour certains de ses clients. Je dis bien certains car aucun d’entre nous n’a 100% de réussite avec nos clients. 

Ainsi cette personne a des connaissances, des pistes, des repères, des conseils. 

Mais elle ne remplacera pas ton plus grand guide : toi.

Prends toutes les connaissances techniques que tu peux. Absorbe la guidance, les conseils, les stratégies. Mais au bout du compte, c’est TOI qui décide.

Que tu fasses 0 euros avec ton entreprise ou 100 000 euros, la personne qui sait le mieux quelle est la prochaine action, c’est toi.

Et un bon coach / accompagnant / mentor / conseiller n’est pas celui qui te dira : « fais ça », mais qui t’aidera à avoir confiance en toi pour faire ce que tu as profondément envie de faire.

Car c’est ce qui fera toute la différence : te faire confiance.


3/ 

Il y a des choses terrestres que tu vas devoir apprendre. Comment écrire une page de vente, comme faire une story Instagram, comment organiser un événement etc.

Mais il y a une autre chose qui est vraie chez toi, et dont on ne parle pas assez : ce qui est intrinsèquement naturel chez toi. 

Indépendamment du temps ou de l’espace où tu te trouves.

Par exemple, on te placerait dans un espace-temps 1000 ans dans le passé, ou 1000 ans dans le futur, et tu auras les mêmes talents.

Comme celui… de raconter des histoires, d’écouter les autres, de soigner, de chanter, de faire rigoler, de conseiller, de construire des choses, de trouver la réponse à des problèmes, d’aider.

Trouve cette chose en toi, qui est vraie peu importe l’espace et le temps. 


Qui serait vraie peu importe la civilisation dans laquelle tu serais né-e.

C’est ça ton super pouvoir.

Tu sais pourquoi ? Parce que même si le monde change autour de toi, on ne t’enlèvera jamais ça.

Par exemple, que je sois née il y a 1000 ans ou dans 1000 ans, j’aurais le même métier : raconter des histoires et écouter les gens me raconter la leur.

Ça peut prendre plusieurs formes, mais on ne pourra jamais m’enlever cette qualité intrinsèque.

Et pour toi, c’est quoi ? Trouve ça, et tu auras la réponse à de nombreuses questions.


4/ 

Rappelle-toi toujours ‘pourquoi’ tu fais les choses et quel est le rêve qui a commencé tout ça. 

Tu ne le vois peut-être pas encore maintenant, mais un jour, tu auras du succès, de l’argent, tu auras matériellement accès à de nombreuses choses que tu auras désirées. 

Assure-toi que LA chose que tu désires vraiment est remplie. 

Car, et je te le dis en connaissance de cause, on peut passer à côté. 

On peut être ébloui par une réussite qui ressemble à celle qu’on rêvait, mais qui n’est pas exactement ce qu’on voulait.

Alors note-le quelque part, et ne l’oublie jamais.

Je suis tombée sur le carnet où j’ai écrit la première fois que je voulais être entrepreneure, ou plus précisément ‘boss’ (je crois que c’est mon petit côté autoritaire). J’avais 20 ans et j’ai écrit : 

« Idéalement j’aimerais un métier qui me laisse le temps de lire… d’écrire peut-être. Mais je veux aussi apporter ma contribution à ce monde de m…. Et être MAITRE DE MON DESTIN (en capitales). »

Aujourd’hui je ne l’aurais pas formulé exactement comme ça, mais mini-Lyvia avait déjà des repères :

  • Un métier qui me laisse le temps de lire et d’écrire (check)
  • Pouvoir apporter ma contribution au monde (check)
  • Être maître de mon destin (check).

Ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que les fois où j’étais tellement occupée que je n’avais pas le temps de lire des bons romans, j’étais malheureuse. 

Que travailler sans avoir l’impression d’avoir un impact ne me nourrit pas.


Et que je ne peux pas être dans une situation où je ne me sens pas 100% libre.

Alors c’est quoi pour toi ? 

Pourquoi tu veux ça ? Qu’est-ce que tu veux vraiment ? 

Et garde ça comme étant ton guide.

Plus que le succès extérieur : l’argent, la notoriété, etc. 

Rappelle-toi ce que tu voulais quand tu as commencé qui était lié à un état d’être. 

Et assure-toi de ne pas t’en éloigner. Et si ça change, c’est ok. Juste, sois en conscient-e si c’est le cas.



5/

Le plus important, c’est de continuer.

Tu sais, la plupart des personnes que je connais qui ont réussi leur entreprise ne sont pas des personnes à qui tout a souri tout le temps. Au contraire.


Ce sont des personnes qui n’ont pas abandonné.


Qui ont mis un pied devant l’autre, chaque jour, pour avancer dans la direction de leur vision.

Parfois ça va vite. Parfois c’est très long. Être patient-e est important.

***

Le gros du travail ne sera pas ce que tu crois.


Ce ne sera pas créer des choses, servir des clients, ou délivrer ton service. 

Non.

Le gros du travail sera sur toi. Enlever toutes les couches qui t’empêchent de croire en toi. Qui t’empêchent de croire que c’est possible.

Ce sera croire assez en toi pour aller à l’encontre de ce qu’on te dit : ta famille, certains de tes amis, le monde, ou même les personnes à qui tu as envie de ressembler.

Ce sera croire en toi et tes intuitions par dessus tout, et te dire que c’est assez. 

Ne pas abandonner, c’est garder le cap sur la vision. C’est te rappeler qui tu es, pourquoi tu fais ça, où tu vas.

Pour ça, je te recommande à 100% de t’entourer de personnes qui croient en toi et t’encouragent. Mais ce ne sera pas assez.

Tu devras t’entourer de personnes qui te célèbrent dans tes réussites et surtout (note-le bien) qui te rappellent qui tu es et à quel point tu es génial-e.

C’est ça le plus important. Des personnes honnêtes qui sont capables de voir ce que tu ne vois pas toujours de toi. Et qui voient le beau en toi. 

Je dis parfois à mes amies : « ah, si tu te voyais comme je te voyais ». 

Et tu as besoin de personnes qui te renvoient cette image hyper positive de toi. 

C’est très important. 

Car les moments de doutes seront là, mais ta team d’amour sera là à tes côtés pour te rappeler que… tu gères !




Voilà ce que je peux partager pour l’instant. Si tu as des questions pour moi, je serai ravie d’y répondre. Tu peux les poser en commentaire ici.

Et dis-moi, quelle est une chose que tu retiens de ce texte ?

Ces derniers jours, je ressens beaucoup d’amour et de compassion pour les personnes qui se lancent, ou font grandir leur entreprise. Si tu fais partie de ces personnes, sache je te vois, et que de ma part tu ne recevras que des encouragements. Tu peux le faire. Tu peux tout faire.

Plein d’amour, 

Lyvia 

PS : DEMAIN a lieu mon atelier ‘Écrire L’intime’. Je sens que cet atelier c’est vraiment du pur fun pour moi. J’ai juste hâte de ce moment, de ce qui va se passer, de ce qu’on va se dire, de l’expérience qu’on va vivre ensemble. J’adore écrire et je suis juste hyper heureuse de passer ce temps et parler d’écriture avec toi, et voir ce qui émerge pour toi. Comme je disais, ces derniers temps je suis en phase de test, et faire cet atelier est une chose qui me fait profondément plaisir. Si tu veux être des nôtres demain dimanche, à 16h Paris (10h pour moi), tu peux t’inscrire ici. Ce sera très interactif et même si j’ai prévu un cadre, on ira dans la direction où le groupe aura besoin. Clique ici pour te joindre à nous. 

PPS : rappelle-toi, être toi suffit 🙂

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.