Et la clarté fut

Bonjour !

Alors que je me prépare à écrire cette newsletter, je me dis que c’est fou comme tout est clair et limpide, que ça semble évident, limite calme et pas chamboulant du tout…

ALORS QUE J’AI TRAVERSÉ UNE PUTAIN DE TORNADE !!!

Pardon j’étais obligée de crier à l’écrit car sincèrement… la vie est vraiment trop marrante. 

Elle nous fait monter, descendre, aller à gauche, aller à droite, creuser, s’envoler, replonger pour arriver à un point de nonchalance totale oú tu te dis : « wep, normal ! »

C’est parce que tout est déjà là, présent, inscrit dans notre essence, et que tout ce travail de secouage était pour enlever les couches qui ne servent pas. Duh.

C’est simple, évident, et clair parce qu’on a désencombré, tout simplement.

Ce qui est aussi intéressant c’est que ces phases de prises de conscience ne sont pas linéaires. Je les vois plutôt comme des phases qui se superposent.

J’ai eu les quelques dernières semaines oú je n’avais aucun élan.

J’ai eu toute cette année 2021 qui a décidé de passer mes blocages, traumas et peurs au karcher.

Et j’ai les quatre années entre quand j’ai déclaré ce que je veux pour ma vie, et la décision prise d’y aller pour de vrai.

Il y’a tant de déconstruction à faire pour arriver à un point de simplicité totale.

Comme dit mon amie Anouk)  : «Finalement, la route vers ce que l’on cherche est la route nécessaire pour se faire confiance »

Si c’était simple du début ce ne serait pas drôle, on n’apprendrait pas autant et on n’aurait pas accumulé tant de ressources sur le chemin. 

Quelle est cette clarté donc ?

Je ne vais surprendre personne. Mais y arriver n’était pas simple, beaucoup de choses à lâcher et de deuil à vivre pour prendre cette décision :

J’ai décidé que courant 2022 je ferai ma transition pour travailler quasi exclusivement sur les romans érotiques, afin que ce soit mon métier principal 🙂

(Woop woop !!!! Sueurs, sang, larmes et on y est).

Deux choses ont émergé fort qu’il a fallu processer.

1- et mes clients ?

Mes clients actuels et mes clients futurs, toutes ces personnes que j’ai passé du temps à aider, accompagner etc, je ne serai plus là pour elles…

C’était ça l’objet du deuil et des larmes de 10 jours. C’était très dur de laisser partir toute la façon dont j’ai construit mon activité. Je n’ai su que c’était ce qui partait que lorsque c’était effectivement parti, cet engagement envers mes clients, futurs clients, communauté. C’est fou comme les choses s’ancrent avec le temps (j’ai + à dire sur cela plus bas).

2 – et l’argent ?

Car ce n’est pas tout mais ça reste une question. Même si honnêtement des deux, c’est celle qui me stresse (stressait) le moins. 

—-

Si vous avez suivi cette newsletter, ou que vous êtes dans mon programme sur l’argent, vous savez que j’ai découvert l’année dernière un schéma où je me disais :  « je ne compte pas », « moi, c’est pas grave », provenu de l’interprétation que j’ai faite (ou que mon corps a fait) de certains événements de mon enfance. 

La conséquence de cela est que les besoins des autres passaient très souvent avant les miens, et ce d’une façon automatique, systématique, sans que j’ai vraiment le recul de le voir pour pouvoir le transformer. Peu à peu j’ai fait le travail de me remettre au centre de ma vie, d’apprendre à recevoir, et aussi prendre autant que je donnais. 

J’ai eu des faux pas oú j’ai clairement dépassé mes limites de don de soi, mais la différence est que cette fois, j’en étais consciente. 

Et le beau côté de ça est que, moi qui suis déjà généreuse de nature, cela a ouvert des possibilités de générosité encore plus grandes et justes dans mon cœur. 

J’ai, ces dernières semaines, beaucoup offert et donné, et la joie, la paix et l’alignement que je ressens sont tellement plus vifs, plus purs. 

Car je donne d’une place qui est une place de générosité, de surplus, et non d’extraction de mon énergie comme cela pouvait être le cas avant.

Je me sens de plus en plus nourrie.

Une étape de me faire passer en premier et laisser le débordement faire son travail était le fait de commencer à avancer sur mon nouveau roman tous les jours.

J’en suis à presque 40 000 mots d’un manuscrit que j’ai commencé il y’a un mois aujourd’hui, à raison de 30 à 47 (oui c’est précis) minutes d’écriture par jour. J’ai eu quelques jours sans mais pour la grande majorité c’est très ancré dans ma routine désormais.

Toute l’énergie autour de moi a commencé à bouger en faisant ça, en priorisant ce qui me faisait plaisir, à moi.

Je me sentais comblée, nourrie. Et c’est là que j’ai senti qu’autour de moi les choses changeaient. Que ma générosité n’était plus placée au même endroit.

Voici un extrait d’un texte que j’ai écrit, quand j’ai enfin compris après 10 jours de flou et de deuil, ce qui se passait : 

(C’est aussi long qu’une newsletter mais c’était important pour moi de partager cela en contexte)


9/11/2021 – Réflexions

Je savais que quand je me consacrerais à mon écriture de fiction, alors beaucoup de choses changeraient. Je pense que mon subconscient le savait, et que c’est peut-être pourquoi il m’a bloqué tout ce temps.


Je me rappelle toutes les fois où j’ai eu peur que si je passais trop de temps à écrire de la fiction, ou des livres, alors je n’aurais plus le temps pour me consacrer à mon entreprise, et donc gagner de l’argent. Un gros conflit entre le désir de vivre mon art et le désir d’avoir une vie abondante.

Cette année j’ai beaucoup avancé sur ces croyances limitantes, et aujourd’hui j’en suis au stade où tous les jours j’avance sur un manuscrit, et je réalise qu’à mon rythme je peux finir un roman par mois.

Et ce que je redoutais est arrivé….

Je suis comblée.

Je suis sincèrement comblée, nourrie par ça. Je n’ai rien envie de faire d’autre. Je passe entre 30 minutes et une heure 30 à écrire chaque jour et je suis tellement comblée que je n’ai la motivation de faire rien d’autre à part vivre et exister.

Finalement, ce n’était pas le temps le problème. Ce n’était même pas l’énergie. C’est tout simplement l’envie.

C’est dur à écrire, mais la joie que j’ai, une joie enfantine, un pétillement de mon âme, quand j’écris des histoires fait un contraste très fort avec tout le reste.

(C’est dur d’écrire cela mais c’est la vérité). 

A côté, créer des programmes, les lancer, même servir des clients et les coacher, c’est fun, c’est une façon pour moi de donner de l’amour, ça m’apprend, beaucoup, ça m’aide à traverser et comprendre de nombreuses choses… mais ça ne me nourrit pas autant. La joie que cela me crée est plus liée au regard des autres, l’impact que j’ai. Mon ego est heureux parce qu’on compte. Et mon âme est heureuse parce qu’on est généreux et qu’on sert.

Mais si par exemple, avoir un travail salarié que je n’aimais pas était à une vibration de 20, et qu’avoir une entreprise où je sers des humains merveilleux est à une vibration de genre… 500 (je veux dire, c’est vraiment le jour et la nuit avec le fait de bosser pour des gens qui n’appréciaient rien), et bien écrire de la fiction, rêver des personnages, des univers, infuser toute mon imagination, mes fantasmes dans des histoires… est à une fréquence de 2000.

Peut-être même de 10 000.

La joie que je ressens me fait peur.  Je suis catastrophée de ce que cela signifie.

C’est comme si tu avais quitté ton mec bien nul pour trouver un mec vraiment génial. 

Et qu’après ce mec génial, et bien tu rencontres ton âme soeur. 

Qui ça se trouve est une femme. 

Putain ça explose tout dans ton monde.

Dans mon cas, ça réveille un tas de questions : 

– Comment je vais faire pour l’argent ?

– Comment je vais faire pour mes clients – je les aime, je ne veux pas qu’ils croient que je ne les aime pas, je les adore tellement…

– Qui je vais devenir….

Putain, suivre ses rêves à un coût.

Et c’est celui de la personne qu’on était avant.

Voilà la vérité qui émerge dans cet instant.


J’étais catastrophée et peinée en écrivant cela. C’était la dernière étape du deuil de la personne que j’étais.

Ensuite, j’ai posé l’intention d’avoir de la clarté sur les clients et sur l’argent.

Et surtout, que tout se passe de la manière la plus douce possible, pour tous.

Cela m’a aussi mis du temps d’ancrer la décision et de donner le ‘go’ à L’Univers de créer cette nouvelle vie. J’avais besoin d’avoir un peu plus de réassurance, et tout est venu très clairement. Maintenant ma décision est prise.

Et voici dans le concret ce qui va se passer :

Ça tient en un mot : Simplifier.

Je ne souhaite pas ‘arrêter’, ça ne sonne pas comme juste pour moi. Je souhaite simplifier. Je ne souhaite rien décider de radical genre ‘plus jamais ça’. Au final ce qui se réorganise ce sont mes priorités. 

  • bien sûr, l’écriture de fiction devient ma seule priorité, comme dit plus haut. Écrire, mais aussi me charger du marketing des livres qui est un métier en soi.
  • je vais terminer mon programme 30 jours pour + d’argent, et le rendre accessible sur mon site à un prix légèrement + élevé. Tu peux encore t’inscrire via ce lien secret. C’est un programme sur l’argent, à prix spécial, 22 euros au lieu de 997. Et vu les retours que j’ai, il est merveilleux.
  • je vais me consacrer à un seul programme sur le long terme : mon programme d’accompagnement en sexualité sacrée. Je prépare son re-lancement donc garde un oeil si cela t’intéresse. Note que le titre va changer. C’est ok pour moi d’accompagner des personnes dessus sur la durée, car c’est mon dada, et tout ce que j’apprends / transmets a le potentiel de finir dans mes bouquins !
  • et je créerai des choses ponctuelles selon mes envies : ateliers, conférences, retraites, physiques ou virtuelles, qui ne nécessitent pas d’engagement sur la durée.

Et voilà. Simple, efficace. Et tout de même très généreux, pour vous et pour moi. 

Ma discipline sera de ne pas me disperser et de vraiment honorer mon temps et mon énergie. Là je sens que c’est ancré dans mon corps. Je suis quelqu’un d’assez focus, et la simplicité dans de nombreux aspects fait déjà partie de ma vie. 

Il y’a des choses que j’avais mentionné créer : une formation sur les traumas, une formation pour les coachs, mais c’est finalement un ‘non’ pour moi, car je l’aurais fait plus pour mes clients que pour moi. Cependant, j’ai déjà pensé à des façons de partager mes connaissances et ressources sur le sujet.

Et nous y sommes. Tout va bien, rien ne s’est écroulé.

Il fallait juste admettre et traverser ce qu’il y avait à traverser.

Je vous l’avais déjà dit dans un texte plus tôt : en général, après ces périodes de prises de conscience et d’introspection, on revient à un endroit qui n’est pas si différent que le précédent. 

On se sent juste différent 🙂

Si vous avez des questions, commentaires et encouragements, je vous invite à les partager en commentaire ici.

Je vous aime profondément et j’ai hâte de vous partager ma fiction, qui je le sais vous servira et vous aidera différemment.

Et cette newsletter ne va pas changer. Je vais raconter ma vie comme d’habitude, et on verra où toutes ces choses nous mènent.

Tous les programmes que j’ai créés, tout ce que j’ai partagé, ça a toujours été pour vivre et partager mon propre chemin d’alignement.

Et j’espère que cela vous inspire à vous rapprocher de plus en plus de qui vous êtes. De votre essence. Car elle est là, elle s’exprime sous la surface.

Ça peut paraître effrayant de plonger dans les ombres et laisser partir certaines choses, mais l’autre côté sera beaucoup plus paisible, calme et joyeux. Les changements de vie sont plus impressionnants qu’ils n’en ont l’air, car on les fait quand on est prêts, en fait, rarement avant 🙂

Je vous embrasse, merci d’être là ! 

Lyvia

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

11 commentaires

  1. Anne sur 18 novembre 2021 à 9:14

    Bravo Lyvia, depuis 4 ans que je te suis j’attendais le jour où cette annonce arriverait. Tout est juste, tout est en place, Bravo Lyvia.
    Merci pour tous ces programmes. Je me dis qu’il y a á piocher et reprendre des tas d’éléments dans ceux que j’ai suivi pour,peut-être un jour, avoir ce beau courage dont tu viens de faire preuve.

    • Lyvia Cairo sur 18 novembre 2021 à 4:01

      Merci à toi Anne ❤️

  2. Celine sur 16 novembre 2021 à 10:59

    Magnifique! Un grand merci de partager tout ce que tu vis

  3. Audrey sur 15 novembre 2021 à 10:55

    Wow… Je m’y attendais évidemment puisque tu en parlais, et que tu écris beaucoup, mais je t’avoue ça fais bizarre.
    C’est un choc et un mini deuil pour moi aussi. Le deuil de programmes que j’aurais aimer avoir (les traumas et sex coach… snifou, j’espérais enfin un apprentissage en français, avec ton énergie !) mais je comprends et respecte totalement ta décision. L’extrait de ton journal m’a beaucoup émue. Ça m’a touchée en plein cœur, avoir le courage d’allez vers qui tu est vraiment… Terriblement effrayant, et j’admire cette qualité chez toi.
    Hé bien, quel changement ! J’ai très hâte de voir, et lire tout ce que tu va produire.

  4. Aurélie sur 15 novembre 2021 à 9:51

    Hello Lyvia,

    Merci pour cette merveilleuse newsletter qui résonne profondément pour moi.

    Ton authenticité et ta générosité m’ont toujours inspirée et tu fais clairement partie des personnes qui m’ont aidée à lancer ma propre entreprise – rien qu’en lisant tes emails, il y a 2 ans déjà !

    Je traverse moi aussi une crise, une fin de cycle, et je suis encore dans le brouillard pour la suite. Mais avec la foi. Avec la foi que ce qui sera juste pour moi va m’apparaître si je reste attentive et à l’écoute, sans jugement.

    Tu es un exemple pour moi et encore aujourd’hui, tu m’inspires, merci pour qui tu es et félicitations pour ce merveilleux changement !

    Avec toute ma gratitude

    Aurélie

  5. Aurore sur 15 novembre 2021 à 6:10

    Bonjour Madame CAIRO,
    Je participe à votre programme 30 jours pour plus d’argent et comment dire…… Merci
    Vous aviez raison, cela vaut beaucoup plus que le prix payé et j’en suis consciente!!
    Depuis le début je vais de prise de conscience en révélation sur moi et mes rêves.
    Je suis en train de monter ma boîte de consulting juridique et vous m’avez reboostée et réveillée sur des points sur lesquels je bloquais.
    J’ai hâte de voir la suite mais je tenais à vous dire MERCI

    • Lyvia Cairo sur 15 novembre 2021 à 7:11

      Avec grand plaisir ! Je t’envoie toutes les bonnes ondes pour la création de ton entreprise.

  6. Oraline sur 15 novembre 2021 à 6:09

    C’est beau et transcendant ! Je n’ai pas d’autres mots !

    • Lyvia Cairo sur 15 novembre 2021 à 7:10

      Merci ma belle 🙂

  7. Sandra Augustine sur 15 novembre 2021 à 5:32

    Wahou j’ai adoré cette newsletter ! Franchement elle est inspirante. Et me montre que tout est possible mais surtout qu’il faut s’écouter et faire les choses pour soi. Je suis à un moment de ma vie, où je m’écoute plus et où enfin je vais être moi même. Et ça fait du bien. Ces dernières semaines, je suis passée par beaucoup d’émotions de peur, de doute et finalement je me suis parlée à moi même et j’ai réalisé que dans ma vie vie à chaque fois que j’ai eu peur et/ou des doutes je l’ai fait quand même ! Et en fait tout s’est bien passé même si c’était pas forcément comme je le voulais mais tout s’est bien passé ! Donc je suis ravie que tu sois rentrée dans ma vie ! Ta formation sur l’argent n’en est pas vraiment une, elle est beaucoup plus que ça ! Elle m’a ouvert les yeux sur tellement de choses et elle n’est même pas fini ! Tout cela pour dire merci d’être toi, et pour tout ce que tu nous apporte.

    • Lyvia Cairo sur 15 novembre 2021 à 7:12

      Oui, tout est possible, et tu peux le faire ! Et c’est vrai, le programme nous emmène beaucoup plus loin. Je suis ravie pour toi et que tu sois des nôtres 🙂 plein de force et d’amour !

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.