Ce que j’aimerais que les hommes comprennent

Ou le guide pour être un bon allié

Version podcast de cet article :

J’ai fait un épisode de podcast où je disais que ‘par défaut’, je n’aimais pas les hommes (ep.23, Sacrée Sexualité).

Et bien, cela veut aussi dire qu’il y a des hommes que j’aime bien, quand j’apprends à les connaître. Parce qu’ils se remettent en question, malgré ce que la société a pu leur inculquer.

1 femme sur 3 est agressée sexuellement, et dans 98 % des cas, par des hommes.

Qu’est-ce que tu peux faire pour faire baisser ce chiffre énorme ? C’est ce qu’on te dit dans cet article.

1. Dire « moi, je n’agis pas comme ça » n’aide pas et invisibilise

Ce qui aide est que tu reconnaisses qu’il y a un problème, même s’il ne vient pas directement de toi et que tu te demandes à la place : « Qu’est-ce que je peux faire pour que les femmes se sentent plus en sécurité autour de moi? »

Tu fais peut-être partie des ‘gentils’, mais ce n’est pas assez.

2. Reconnais que tu as des biais sexistes

Tu es un homme dans une société patriarcale.

Le patriarcat nous touche tous, ainsi toi aussi tu as des biais sexistes même si tu ne t’en rends pas compte. Tes comportements sexistes peuvent être inconscients.

Il est donc important d’être humble et de reconnaitre que tu n’es pas parfait

et que tu devras continuer d’apprendre pour pouvoir faire encore mieux dans le futur.

3. Deviens un boss du consentement

Apprend à écouter le oui, le non, ce même quand il n’est pas dit à haute voix.

Tes partenaires peuvent changer d’avis, ça peut être oui au début, puis non, ainsi vérifie régulièrement où tu en es au niveau du consentement.

Le vrai consentement est : enthousiaste, informé et ressenti dans le corps.

Tu peux en apprendre plus à ce sujet dans l’épisode 3 de mon podcast Sacrée Sexualité!

4. Ne sois pas vexé si une femme prend du temps à te faire confiance

Car 98 % des cas de violences et d’agressions sexuelles sont commises par des hommes cisgenres.

C’est normal qu’une femme ne te fasse pas confiance et ne s’ouvre pas à toi au premier abord.

Évite de lui dire qu’elle devrait ‘se détendre’ ou ‘qu’elle est coincée’. Sois patient et curieux en t’intéressant à ses ressentis.

5. Tu connais très certainement un agresseur

Ces agressions peuvent être verbales, psychologiques, ou physiques. Ponctuelles ou répétées. Et même si c’est ton meilleur pote, ça n’en fait pas moins un agresseur.

Fermer les yeux, en rire, ou essayer de transférer la responsabilité sur la personne ayant subi cette agression, fait de toi un complice. Il est nécessaire que tu mettes en jeu ton propre privilège et que tu interviennes.

6. Tu connais très certainement une personne qui a été agressée

Car 1 femme sur 3 est agressée sexuellement. Il est possible que tu ne sois pas au courant, car ce sont des choses difficiles à dire. Cela a pu aussi arriver dans son enfance. Ne cherche pas à savoir, mais, c’est à toi de décider si tu es quelqu’un auprès de qui elle peut se sentir en paix et en sécurité, ou la personne qui la fera se sentir encore plus en danger par tes comportements conscients ou non.

7. Les violences que les femmes subissent ne sont pas que du viol

Bouder, s’énerver ou faire la gueule quand ta partenaire n’a pas envie de faire l’amour est également une violence sexuelle. Cela joue avec ses limites, la fait douter d’elle, et peut être assimilé à de la manipulation émotionnelle pour que la personne finisse par ‘céder’. C’est moche. Personne n’a à se forcer pour ton plaisir. Ne culpabilise pas une femme si elle n’a pas envie.

8. Parfois tu vas devoir laisser partir ton privilège pour défendre une femme

Il y a des moments où tu devras choisir entre garder ton privilège d’homme et défendre une femme.

Tu n’es peut-être pas coupable mais tu es responsable, c’est à dire que tu peux prendre la responsabilité de faire quelque chose même si tu estimes que ce n’est pas de ta faute.

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.