Sexualité : ce que tes copines ne te diront pas

J’ai la chance, je dirais même le privilège, d’avoir des amies de longue date. Je sais énormément de choses sur elles. Et pourtant certains sujets ne sont venus dans la conversation qu’après des années d’amitié. Comme la sexualité par exemple.

Pas par manque de confiance, mais parce que c’est difficile de parler de son intimité, même à ses amies proches.

Il y’a parfois de la honte et de la culpabilité. D’autres fois on se demande s’il y’a quelque chose qui cloche chez nous. Et d’autres fois encore, ce n’est juste jamais venu dans la conversation.

Forcément, plus je travaillais sur la sexualité, plus le sujet a émergé. Et je le vois avec mes clientes aussi. Il y’a des sujets dont elles n’ont jamais parlé, même avec des amies proches, et qui commencent à venir dans les discussions aujourd’hui.

Par exemple :

Ton amie ne te dira peut-être pas…
….qu’elle ne fait plus l’amour avec son-sa partenaire depuis des mois, voire des années.

Pour certains couples, on peut deviner qu’il y’a de la distance, une perte d’intimité.

Mais pour d’autres, tout a l’air de se passer merveilleusement bien. Et quand il s’agit de sexualité, ça ne va pas, pour quelque raison que ce soit.

Attention, ce n’est pas l’indication que le couple en lui-même n’est pas solide. Il peut y avoir 1000 raisons pour expliquer une pause dans la sexualité.

Et parfois le sujet va créer un sentiment d’inadéquation (« est-ce que je suis normale ? Est-ce que quelque chose cloche chez moi ? ») ou d’impuissance (« arf je sais même pas réparer ça ») – alors on préfère ne pas en parler.

Ton amie ne te dira peut-être pas…
Qu’elle se force à faire l’amour alors que parfois elle n’en a pas envie.

Et ça, malheureusement c’est bien plus commun qu’on ne croit. Même toi qui me lit, il y’a une chance que ça a été ton cas et je suis navrée pour ça.

Parfois on ne parle pas de sexualité parce que… c’est devenu banal.

Le nombre de personnes qui croient que c’est « normal » de faire un effort et de se forcer est assez élevé (il y avait une étude sur le sujet mais flemme d’aller chercher les chiffres j’avoue, toi-même tu sais).

Parfois on n’en parle pas parce que… on s’est habitué donc ce n’est même pas un sujet.

Et parfois on n’en parle pas parce qu’on a un peu honte et qu’on ne sait pas bien quoi faire à la place.

C’est pas du tout évident quand on vit la situation.

Tu te sens le cul entre deux chaises.
D’un côté ne pas te forcer et risquer de recevoir la frustration de l’autre en face.
De l’autre te forcer et trahir ton propre corps.

(Heureusement ce sont des choses que je t’apprends à naviguer quand tu travailles avec moi et aussi dans mon podcast, Sacrée Sexualité.)

Ton amie ne te dira peut-être pas…
Qu’elle trompe son mec / sa meuf

La raison peut être évidente : la peur d’être jugée.

Et peut-être qu’elle n’a pas tort de le garder pour elle.

Car sur la tromperie, nous avons le jugement facile.

Moralement on se dit que « c’est mal ».
Mais aussi on s’imagine à la place et on se dit « ohlala si ça m’arrivait » ou « jamais je ferais ça ».

Alors que franchement on en sait rien.

Peut-être qu’on aura aussi des conseils non sollicités et ça, notre amie s’en passerait.

Ton amie ne te dira peut-être pas…
qu’elle a été agressée sexuellement et/ou est victime d’inceste

Et le fait qu’elle ne te le dise pas ne veut rien dire sur toi ou la confiance qu’elle a en toi.

Ce processus de mettre les mots sur quelque chose de si difficile, puis de le partager, est parfois long, confrontant, et demande beaucoup de courage.

Si ton amie te parle d’une agression, surtout quand elle a eu lieu à un jeune âge, sens-toi privilégiée qu’elle te partage sa parole.

——
Et peut-être que toi tu te reconnais comme l’amie en question.

J’ai la chance qu’on me confie beaucoup de choses. Notamment lors des appels clarté, l’une des questions qui revient c’est : “il m’est arrivé ça, y’a t’il de l’espoir pour moi”. Et dans 99% des cas, non seulement il y’a de l’espoir, mais ce sont des choses qu’on voit souvent dans notre groupe.

Tous ces sujets, nous les partageons librement dans le cadre de Sacrée Sexualité.

La bienveillance, le non jugement, et la confidentialité font partie des règles fondamentales du groupe.

Nous sommes tout.e.s adultes, nous avons tout.e.s fait des choix, et nous avons tout.e.s aussi le droit d’évoluer dans un espace sécurisé oú nos choix ne seront pas critiqués ou jugés.

De même, si nous avons vécu ou vivons des choses difficiles, nous méritons d’évoluer dans un cocon de compassion qui soutient notre libération.

La société est dure avec les femmes, et personnes non binaires – en gros toute personne qui n’est pas un homme cis hetero.

Et avoir des espaces sacrés où nous pouvons déposer notre vérité et grandir, c’est vraiment précieux.

C’est ce que notre groupe représente pour nos participantes.

Lis-en plus sur notre groupe ici

Dans une semaine a lieu notre festival de fin d’année !
Prêt.e à nous rejoindre ?

Clique ici et rejoins Sacrée Sexualité – choisis simplement ta modalité de paiement.
Envie d’en discuter et voir si le programme est fait pour toi ? Prends rendez-vous ici
Besoin de détails ? Tout est écrit sur la page de vente ici

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.