Une vie sans lundi #30 – Le temps est élastique

Une vie sans lundi #30 - Le temps est élastique | Je me casse

Comme vous le savez tous, la semaine dernière j’ai commencé une formation en développement web.

35 heures de développement par semaine, de 9h30 à 17h30, du lundi au vendredi.

Autant vous dire que ça a chamboulé mon emploi du temps.

‘Avant’, durant ces mêmes horaires, j’écrivais pour mon site, j’organisais des événements, je rencontrais du monde et je donnais des cours à des collégiens.

Énigme de la semaine: comment continuer à faire tout cela avec 35 heures par semaine en moins?

Une seule réponse: s’organiser!

 

Le matin, de 7h30 à 9h00, j’écris. Le soir de 18h à 19h30, soit je donne des cours, soit je rencontre des gens. Entre midi et deux et aux pauses, je réponds à mes mails, et je fais beaucoup du reste dans ma tête pour gagner du temps. Voilà.

J’ai même réussi à ne pas (trop) travailler ce week-end! (D’accord… on avait un jour férié cette semaine, j’ai un peu triché).

 

Ça me fait réaliser, qu’au final, le temps est une notion très flexible. Je dirais même qu’il est élastique. Qu’on en ait plein, ou qu’on en ai peu, on peut parvenir à y caser pas mal de choses.

Avant de commencer cette formation, j’avais déjà l’impression de ne pas avoir assez de temps! On en veut toujours plus.

Maintenant je me rends compte que  quand j’ai moins de temps:

  • Je fais les choses plus rapidement – et surtout, je me concentre davantage
  • Je fais les choses tout court –  je ne peux plus remettre les choses au lendemain: je n’aurai pas le temps le lendemain!
  • Je me pose moins de questions et je prends des décisions plus rapidement
  • Je passe moins de temps sur Facebook ou le net en général, à faire de la ‘veille’

 

Au final, cette semaine, je n’ai pas fait tout ce que je devais faire, mais j’ai fait le plus important.

Je sais que dans les semaines à venir, des choses risquent de passer à la trappe, mais c’est un bon exercice pour établir ce qui est réellement prioritaire.

Je ne vais pas vous mentir, c’est fatiguant, c’est intense, et c’est un nouveau rythme à prendre. J’ai aussi la chance de ne pas être seule à la maison, et cela aide énormément.

Mais je suis quand même rassurée. Même avec moins de temps, on peut y arriver.

 

Petite note sur la formation:

Vous vous demandez sûrement comment ça se passe. Eh bien, c’est top. En quatre jours, j’ai appris énormément et je sais déjà faire de jolies choses. Je suis également tombée sur un groupe génial et nombre d’entre eux sont en pleine reconversion. Je les ai prévenu qu’ils seraient tous interviewés à la fin!

 

 

Note : j’ai également eu le plaisir d’être interviewée par Léa du blog ‘Partir en voyage’. Vous pouvez lire mon interview ici!

 

photo credit: Βethan via photopin cc
F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.