Une vie sans lundi #29 – Bouleversements

Une vie sans lundi #29 - Bouleversements

En un week-end, j’ai fait basculer ma vie sans lundi.

J’ai changé tous mes rendez-vous, j’ai passé des coups de fil à ma famille, aux amis, j’ai chamboulé les horaires des cours que je donnais. Et surtout, au moment où je vous écris, je suis à peine sortie du lit.

Ce matin, je commence une formation pour apprendre à coder.

 

Lundi dernier, j’expliquais que je voulais me mettre au design web.

Mon but: continuer à développer JMC moi-même, tout en gagnant ma vie avec quelque chose que j’aime faire: bidouiller des sites internet!

J’avais commencé à me former seule, essentiellement au graphisme et au HTML/CSS. Je me suis également posée la question de suivre une formation ou pas.

J’avais décidé de tester l’apprentissage en auto-didacte, de voir si je m’en sortais, puis de faire une ‘vraie’ école si nécessaire.

 

Je me suis renseignée, et j’ai rencontré le directeur d’une école qui forme au développement web de manière intensive, en 3 mois. Nous avons bien accroché, et à notre deuxième rencontre, qui a eu lieu vendredi, il m’a dit: « j’ai encore une place pour ma formation de lundi. Si vous la voulez, elle est à vous. »

 

Lundi, c’était dans 2 jours. J’étais tentée de la faire, cette formation, mais peut-être en juin, ou en juillet. Quand  j’aurais été prête.

Mais je n’avais pas le temps d’être prête, il fallait décider.

 

Si je me sentais capable d’apprendre seule, je n’étais pas certaine de la vitesse à laquelle je pouvais le faire, ni du contenu de ce que je pourrais couvrir.

Je suis un peu limitée en temps, vous voyez. Je m’étais donnée un an pour me trouver et me stabiliser. En Août, je dois annoncer à mon employeur si je démissionne ou pas. J’aimerais bien leur dire que oui.

 

En discutant avec le boss (mon copain), j’ai réalisé que ces temps-çi, j’avais envie de stabilité. J’avais envie d’être rassurée et d’avoir une direction claire.

Étant donné que j’avais une idée plus précise de ce que je souhaitais faire, pourquoi ne pas se lancer?

Aussi, j’avais cette sensation bizarre que l’univers me soumettait un test, pour voir si je passais à l’action ou pas. J’ai décidé de lui faire confiance.

J’ai passé ce week-end à tomber toutes les barrières qui m’empêcheraient de la faire, et ai trouvé des solutions. Rien n’était insurmontable au final.

 

Ces trois prochains mois vont être intenses, entre la formation, JMC et les cours que je donne à côté, mais mon intuition me dit que c’est le bon moment. 

 

photo credit: Kevin_Morris via photopin cc
F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.