Une vie sans lundi #45 – Le matin, c’est sacré

Le matin, c'est sacré | Je me casse

7h15 du matin. Le soleil se lève à peine. Je commence à bouger dans le lit.
Au fond, je pourrais rester allongée encore une heure. Mais non, j’ai des choses importantes à faire.

Des choses importantes pour moi. Moi, Lyvia.

 

Souvent, notre journée est remplie de choses que l’on fait pour les autres. On travaille pour un patron, ou pour un client. On travaille pour développer un business et rendre service. On fait des choses pour et avec ses amis, son conjoint, ses enfants.

On donne beaucoup aux autres, et il est parfois facile de s’oublier dans l’équation.

Je sais que c’est le cas pour moi. Parfois, je m’oublie. Je me dis « moi, c’est pas grave ».

 

Or, comment puis-je être au service des autres si je ne suis pas au service de moi-même? Comment prendre soin de ceux qui m’entourent si je ne suis pas là pour leur montrer le bon exemple?

 

 Si ta compassion ne t’inclut pas, elle est incomplète – J. Kornfield

 

Il y a presqu’un an, j’ai commencé à écrire mes pages du matin. Tous les matins. Une habitude qui me réveille, me clarifie l’esprit et me motive.

Depuis quelques mois, je rajoute à ces pages trois choses pour lesquelles j’ai de la gratitude. Certains jours sont tout pourris, et j’ai du mal à trouver pour quoi je pourrais avoir de la gratitude. Mais je trouve toujours, et ce sont ces jours-là que les écrire a le plus d’effet.

 

J’ai aussi pris l’habitude de prendre mon petit déjeuner, non pas en regardant la télé, mais en lisant un bon livre.

Et pas un livre qui me prend la tête, mais un livre qui me fait vraiment plaisir – en général un bon roman plein de rebondissements, avec un peu de romance, un peu de fantastique, de mystère et surtout pas de policier.

En ce moment (et depuis deux semaines, vous avez du suivre), je suis à fond dans 1Q84 d’Haruki Murakami.

 

Depuis quelques jours, j’ai un peu mal au dos (oui, bon, je vous raconte ma vie). Je dors moins bien qu’avant. Et je passe beaucoup de temps sur l’ordi. L’envie de bouger m’est venue, mais l’idée d’aller courir me freinait.

Je n’avais pas envie de me forcer. Je voulais faire quelque chose qui me ferait profondément plaisir.

Alors j’ai sorti mon tapis de yoga de son coin, j’ai mis une vidéo de yoga au hasard – qui s’est avérée excellente pour le dos –  et j’ai fait une heure de yoga.

 

Je me suis alors dite: j’ai besoin de ça, tous les jours. Je passe de longs moments assise, et je trouve difficile de caser l’exercice dans ma vie. J’aime le yoga. J’aime le pendant, et l’après. Pourquoi ne pas l’intégrer à ma routine du matin?

Ainsi, il y a quelques jours, j’ai commencé ce challenge: 30-day yoga challenge, une série de 30 vidéos de 15-20 minutes à faire chaque jour.

Je n’ai besoin de rien. Il suffit de sortir le tapis et de m’y mettre.

 

Mes habitudes d’écriture et de lecture sont bien ancrées. A moi d’intégrer cette nouvelle habitude de faire du yoga tous les matins.

 

Aujourd’hui, le matin pour moi, c’est ça:

  • Je me réveille
  • J’écris 20 min dans mon carnet – 3 pages
  • Je fais 20 min de yoga
  • Je prend mon petit déjeuner en lisant, et j’essaie de poser le livre après 20 minutes.

 

Et ensuite, seulement, la journée peut commencer.

Ces trois choses sont des choses que je fais pour aucune autre raison que j’en ai envie, et que j’en ai besoin.

 

Il y a un peu plus d’un an, je me réveillais juste à temps pour aller au boulot: je me lève, je me lave, j’avale un truc, et je pars. Je passe la journée à bosser, je vois des amis le soir, je rentre, je lis un peu, je dors, et rebelotte.

Et moi, j’étais où, dans tout ça?

 

Aujourd’hui, quand je me réveille, j’ai hâte de savoir ce que les pages du matin vont m’apprendre sur moi, j’ai hâte de découvrir un nouveau chapitre du livre que je lis, et depuis les quelques jours que je m’y suis mise, j’anticipe l’effet dynamisant et relaxant de ma séance de yoga.

Les emails, les news, Facebook, le code: tout ça peut attendre. Une fois que mon heure pour moi est accomplie, je suis prête à accueillir ce que la journée m’apportera.

(Et puis, j’ai la pêche! )

 

Et vous, avez vous des moments spécialement pour ‘vous’? Que vous apportent-ils?

 

photo credit: Joshua Berman via photopin cc

F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.