Une vie sans lundi #83 – Laissez-moi vivre !

Laissez-moi vivre | Je me casse

Comme cela m’arrive parfois, j’ai attaqué cet article avec une idée très claire de ce dont je voulais vous parler. J’ai écris trois paragraphes, que j’ai effacés. Puis trois paragraphes, que j’ai effacés. Jusqu’à me dire : ‘ZIS IS BORING‘! (C’est ennuyeux, avec l’accent français).

Comment je choisis ce que j’écris ? Eh bien d’abord, il faut que ça m’intéresse, de l’écrire – je ne vais pas passer deux heures de ma vie en m’ennuyant moi-même en écrivant un truc nul.

Ensuite, il faut que ça vous serve un peu – parce que sinon autant écrire dans mon journal, hein. Alors, comme j’aime bien faire dans ces cas où le sujet que j’avais prévu me lâche parce qu’il n’est pas assez excitant : j’improvise !!

 

Vous l’avez remarqué, je suis en plein relooking de JMC. En dehors (nouveau thème, toussa toussa) et en dedans. Depuis que j’ai quitté mon dernier boulot il y a quelques semaines, je n’ai pas chômé. J’ai pour objectif de faire découvrir JMC au maximum de personnes… sur Terre ! J’ai noirci des pages et des pages de carnets de nouvelles, et surtout, j’ai lu.

Ou devrais-je dire, j’ai consommé !

De l’infomation sur ‘comment augmenter son trafic grâce aux médias sociaux’, ou comment ‘optimiser son référencement’ ou ‘comment organiser la barre de droite de mon site pour qu’elle soit la plus efficace possible’ ou ‘comment organiser mon temps/agenda/to do list pour créer le max du max de choses’. J’ai testé des logiciels – ou plutôt j’ai consommé des dizaines d’avis sur des logiciels. Et bon, la semaine dernière, ma tête a un peu explosé !

 

LAISSEZ-MOI TRANQUILLE !

Si j’écoutais tout ce que je lisais sur internet sur comment faire grandir ce site, et lui permettre de toucher le maximum de personnes, honnêtement je ferais tout et son contraire. Déjà, selon certains ratios, je raconte trop ma vie. Ça « devrait » être 10% de mes articles – c’est 40% de mes articles ! (oui j’ai compté.. les derniers) Est-ce ma faute si ma vie est palpitante ? Nan mais oh !

Ensuite, mon référencement, c’est vraiment de la m*rde. Quand je choisis des titres, je ne me dis pas ‘oh, quel mot clé irait bien’. Je veux ce titre point barre – par exemple, le titre de cet article est très mauvais d’un point de vue référencement… mais c’est ce que j’ai envie de dire ! Quoi, Google veut brider ma créativité maintenant ?

Dieu merci, j’ai découvert que Google ‘Almighty’ aimait bien les longs articles. Cool. C’est déjà ça.

 

Sans compter.. les réseaux sociaux. Pinterest! Come on Pinterest! Il faudrait que je refasse toutes les images de mes articles en format A4 poitrait, ou en mode super longs pour qu’ils soient bien visibles sur Pinterest. Parce que là, en mode A4 paysage, on les voit à peine. Moi qui aime bien Pinterest, je me sens trahie….

Eh puis les vidéos… c’est carrément la mode les vidéos. Tout le monde fait des vidéos. Certains en font même des super tops. Moi aussi j’aimerais bien en faire plein, de vidéos. Mais moi… j’aime ECRIRE bordel de m*rde. Ça veut dire quoi ? Qu’écrire c’est plus assez bien pour internet. Tchip.

Et je ne commence même pas avec comme ‘vendre’ sur internet. Tel ou tel ‘tunnel de vente’ ou ‘stratégie de vente’. Fais-ci, ou fais-ça (‘mais argh, je peux pas faire les deux à la fois !!’).

 

Alors voilà, la semaine dernière, j’ai consommé de l’information à mort, et appris toutes les choses que je ne fais pas bien pour faire connaître mon site.

Eh bien vous savez ce que je dis à tous ces gens qui me disent que je raconte trop ma vie sur internet (enfin, les articles, parce que personne ne m’a encore dit ça) :

Laissez-moi vivre !!!

J’écris ce que je veux, comme je veux. C’est mon site, d’abord ! Ensuite, je peux faire des efforts, mais concrètement changer les photos d’en-tête de mes 300 articles, c’est mort (jusqu’à ce que je change d’avis…je me donne, allez, 2 mois pour céder).

C’est à en oublier que JMC est un site que j’ai commencé pour « m’aider à me casser, et embarquer les personnes qui veulent se casser avec moi« . C’est plutôt clair comme mission non?

La mission numéro 1 est accomplie. Je me suis cassée, 2 fois. La mission numéro 2 est en cours. J’aide des personnes à se casser, par mon site, et par mes programmes. Je veux juste aider encore plus de gens à se casser des boulots qui leur aspirent le cerveau.

Du coup, si vous en connaissez – des gens qui veulent se casser de leur boulot, mais ne savent pas comment – et que vous aimez bien mon site, faites-leur tourner ! (Vous me sauverez quelques heures de ‘stratégie pour augmenter mon traffic’)

 

Hmm, et en quoi ça vous aide, tout ça ?

Ah oui, la partie importante – celle qui explique pourquoi cet article est en ligne, et pas juste une longue plainte dans mon journal. Je me sens d’humeur à vous enjoindre de suivre les points suivants :

 

1. Arrêtez de passer du temps sur internet à chercher ‘comment’ faire les choses, et FAITES les choses.

Évidemment, qu’il vous faut des ressources pour commencer. Évidemment, que pour mettre en place une idée, ou une activité, vous devez avoir au moins une idée vague de… quoi faire. Mais une fois que vous avez quelques pistes : foncez, et faites à votre manière ! Google est puissant, mais ne sait pas encore travailler à notre place.

2. Choisissez quelques sources principales où prendre vos informations – allez, trois sources – et arrêtez d’exploiter Google à mort, parce que sur Google, il y a tout et son contraire, et vous perdrez la tête. Faites le tri, et choisissez les sources en lesquelles vous avez confiance, qui résonnent bien avec vos valeurs.

En ce moment, pour ce qui est marketing / traffic, etc. j’aime beaucoup ByRegina.com – spécialisée dans le marketing pour entrepreneurs créatifs.

3. Écoutez votre intuition… et votre audience

Vous vous connaissez mieux que personne, et vous connaissez votre audience mieux que personne. Ainsi, il y a bien des choses, stratégies, techniques qui auront l’air de marcher pour d’autres, mais qui ne marcheront pas pour vous. Et vice versa. Faites bien attention aux retours que vous recevez, et agissez en fonction. C’est à votre audience qui vos plaire, pas au type qui a écrit ‘six conseils pour être un boss sur Twitter’ (je sais pas si quelqu’un a vraiment écrit cet article. Désolée si c’est le cas).

4. Vos valeurs passent en premier

Internet ne manque pas de conseils, mais ils sont tous à utiliser passés par le filtre de vos valeurs. Il existe des techniques sur le web qui frôlent la manipulation mentale. Par exemple, créer un faux produit pour voir qui clique sur tel bouton. Ou que sais-je (je ne me suis pas penchée sur la question). Si ce n’est pas en ligne avec vos valeurs, passez!

5. Ne faites pas aux gens ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse

Pratique pour vous dévoiler ce que je n’aime pas qu’on me fasse, et que donc, j’essaie de ne pas vous faire :

  • Des pop-ups – je n’aime pas du tout les pop ups, surtout celles qui arrivent après 3 secondes sur le site. « Mec, je viens d’arriver, laisse-moi respirer. » Ceci dit, il y a des moyens de créer des pop-ups pour quand les gens quittent votre site. Et ça c’est malin.
  • Des séries d’emails qui me vendent des choses, sans arrêt – j’ai été inscrite à une ou deux newsletters où il n’y avait littéralement aucun contenu original, ou intéressant. Juste de la vente de produit. « Donne et tu recevras », ils ne connaissent pas, visiblement.
  • Des mensonges – oui, des fois, les gens mentent sur internet. Ils disent que tel produit va changer ta vie, mais en fait non.

6. Faites ce qu’il vous plait !

Me voilà, à vous bombarder de règles alors que je dis de ne pas les suivre. Pff. Mais honnêtement, faites ce qu’il vous plait. Je connais des blogueurs avec des millions de vues qui ont un compte Twitter, un blog, pas de pop ups et même pas de barre de droite sur leur site (lui! et eux). J’en connais d’autres qui pratiquent des techniques super pointues, et ça se voit (parce que ça marche sur moi ! –> elle). Je connais des entrepreneurs qui n’ont aucun présence sur les réseaux sociaux, et qui ont pourtant un business en ligne.

Chacun fait ce qu’il lui plaît !

Vivez. Arrêtez d’écoutez les 150 325 résultats sur Google pour décider de ce que sera votre prochaine action.

 

Mais… j’ai envie de savoir…

Quelles sont vos sources préférés pour faire grandir votre audience, votre activité, ou vous renseigner sur ce qui vous passionne ? Vous avez aussi des ‘principes’ quant il s’agit d’implémenter les conseils trouvés sur le net ? Partagez dans les commentaires !

 

Tu ne t’es pas encore cassé-e, et tu as envie de vivre ta vie selon tes propres termes (et pas ceux de Google) ?

Se casser en toute sérénité (1)J’organise une série de 4 webinaires gratuits à partir de mardi 11 août. Si tu te demandes si c’est le moment de te casser de ton boulot pour commencer à viiiiivre, ou comment faire si tu as peu de sous, Pour t’inscrire, c’est par ici. Et n’hésite pas à partager avec tes amis. Ça leur fera plaisir 😉

F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.