Skip to content

Ta route a changé

J’ai écris ce texte hier matin, et je compte le partager dans mon prochain rapport d’artiste. Ceci dit, je pense qu’il peut vous toucher.

(Vous pouvez recevoir chaque mois mes rapports d’artiste en vous inscrivant à « dans la tête de Lyvia ». Il y en a déjà 4, vous aurez accès à tous, plus des bonus !)

****

J’ai fait une méditation, et je suis allée rendre visite à Dieu.e dans sa grande bibliothèque.
J’avais envie de discuter avec elle d’abondance. Car en effet, je quitte le chemin d’abondance que je connaissais pour aller vers un autre.
Dieu.e comme souvent était devant sa grande baie vitrée, en train de regarder ses enfants.

Elle me montre un petit garçon qui ramasse les fleurs et me dit : regarde, lui, je pourrais lui donner un bouquet tout prêt. Mais alors il ne connaîtrait pas le plaisir de ramasser les fleurs.

Ensuite je me suis vue moi, devant deux grands jardins. 
À gauche, il y avait un jardin plein de fleurs, celui que je connaissais déjà et duquel j’avais cueilli des fleurs jusque là.
À droite, il y avait un jardin beaucoup plus sombre, avec une fleur par ci, une fleur par là. Mais elles étaient grandes, belles, lumineuse.

Dieu.e m’a dit : tu as maintenant compris que ta route avait changé. Tu t’es décidée à explorer un nouveau jardin. Encore une fois, je pourrais ramasser les fleurs à ta place et te les mettre entre les mains, mais alors tu ne saurais pas ce que ça fait d’explorer ce jardin. Il te paraît sombre et pourtant tu sais que dedans les fleurs sont belles et lumineuses.

Je te promets qu’une fois que tu auras commencé à explorer ce jardin, une fois que tu as vu ce que ça fait, je rendrai la vie plus facile pour toi. Je fais de la magie, tu le sais. Et en même temps c’est important que tu vives ces moments.

J’ai dit à Dieu.e, très bien, je comprends. Je comprends que je dois faire ce chemin, j’ai la foi, j’ai confiance.

Ceci dit j’ai des obligations quasi immédiates, dans les jours qui viennent. J’ai beau continuer dans la direction que je me suis donnée, rien ne descend.

C’est comme si je devais explorer ce jardin avec des épines au pied. Est-ce que je peux te demander d’enlever les épines ?

Dieu.e a pris un instant et a dit : d’accord. Je ferai ça pour toi dans les prochains jours.

Je suis repartie sereine. 
Oui, j’avais un jardin à explorer et je tenais à le faire moi-même.
Ceci dit Dieu.e était à mes côtés pour me soutenir me protéger et m’encourager, sans forcément faire à ma place. Comme la Maman qu’elle est.

***

Cela fait longtemps que je ne crois pas en « Dieu » comme un personnage ayant une forme. Mais quand je l’ai imaginé comme étant une femme, une mère, alors tout a changé.

Prends une seconde pour réfléchir : a quoi ressemble ton Dieu ?

Tien un petit cadeau/rappel supplémentaire pour toi : J’avais écris ce texte sur ma Dieue

Passez une belle journée !

PS : Et rappelez-vous que les rapports d’artiste sont à leur prix de lancement pour toutes les personnes inscrites cette semaine !

Après, étant donné qu’ils s’accumuleront, les prix vont augmenter : Profitez-en maintenant : danslatetedelyvia

PPS : Une de mes très fidèles lectrices/clientes et artiste m’a à la suite de mes 4 rapports d’artistes. Elle a soldé deux de ses dettes. 

Sachant à quel point les dettes m’ont plombé par le passé et à quel point l’insécurité financière peut nous freiner à accomplir nos rêves, cela me touche vraiment. Et ce n’est pas une conséquence à laquelle je me serai attendue à la lecture des rapports d’artiste.

On ne sait jamais l’impact qu’on peut avoir, alors autant continuer de partager en toute humilité.

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top