Skip to content

La libido est en berne dans ton couple ? Voici 7 clés pour faire circuler l’énergie !

YESSS ! J’ai trop hâte de ce sujet 🙂

Hier, dans l’appel de coaching de l’Expérience, une question est venue à multiplies reprises : comment naviguer le manque de libido – de l’un ou de l’autre – en couple ?

C’est une question qui revient souvent chez mes lecteurs également, alors je me suis dit : why not en faire un article !

Prends toi la boisson de ton choix alors que je mets ma musique.
Installe-toi confortablement, et vois si les mots qui vont suivre t’inspirent dans ta vie amoureuse et sexuelle. Let’s do it!

Tout d’abord, ce que tu dois savoir sur la libido : 

  • Il est tout à fait normal d’avoir des libidos désalignées. 

Nous sommes des êtres humains différents, ainsi il y a de nombreuses chances que nos partenaires n’aient pas envie de faire l’amour pile au même moment que nous.

  • Le fait ou pas de faire l’amour ne veut pas dire grand chose sur la santé d’un couple.

Il y a 1000 raisons de ne pas faire l’amour, et certaines sont justes et alignées.

La question est plutôt : de quoi j’ai envie, de quoi j’ai besoin, et qu’est-ce qui peut se passer dans mon couple pour que je ressente ça ? Faire l’amour ou pas n’est pas la question. C’est plutôt qu’est-ce que le manque de relation sexuelle révèle en moi, va chercher en moi, quel désir je vois émerger, comment remplir ce désir, etc.

Maintenant, comment naviguer cette libido désalignée ?


1. L’indépendance sexuelle.

Une grande partie de la narrative que l’on reçoit par rapport au couple est que notre partenaire est notre source principale d’épanouissement sexuel. Or, que faire si il-elle n’a pas envie ? On se retrouve alors dépendant de l’autre, et surtout on peut reporter notre frustration sur lui-elle.

La sexualité est tout d’abord une expérience que l’on développe de soi à soi. C’est pourquoi je prône le fait d’avoir une pratique de masturbation consciente

Je me donne du plaisir, je fais circuler mon énergie sexuelle, je me fais du bien.
Ainsi je vais vers mon-ma partenaire pour autre chose : pour l’expérience à deux, pour le toucher, pour l’intimité etc. Par désir, et moins par frustration.


2. Se poser la question : quelle histoire je me crée quand on ne fait pas l’amour ? 

Peut-être que c’est seulement une question de frustration. 

Mais ça peut aussi être autre chose. 

Peut-être que ne pas faire l’amour m’inquiète, et que je me demande si la santé de mon couple est en péril. 

Peut-être que si je n’ai pas envie, j’ai peur d’être rejeté-e, ou que mon-ma partenaire se sente rejeté-e. 

Peut-être que si l’autre n’a pas envie, je me demande si j’ai autant de valeur à ses yeux.

Ici la question est d’identifier l’histoire que l’on se crée quand on ne fait plus l’amour. Comment on interprète ce manque de désir sexuel de part et d’autre ? 

Ça veut dire quoi pour moi ?

3. Quelle histoire / narrative je peux créer à la place ? 

Si je suis inquiet-e parce qu’on n’a pas fait l’amour depuis quelques temps, et que je me dis que c’est la fin de mon couple, quelle narrative plus positive puis-je créer qui me fera me sentir mieux, et avec un pouvoir sur la situation ? 

Ça peut être : en effet on était fatigués ces derniers temps, peut-être qu’on peut expérimenter de se coucher au lit plus tôt ?

Ça peut être : ma femme a simplement peut-être du mal à être dans son corps depuis l’arrivée du bébé, je me demande ce qui la rendrait plus confortable…

Ici, dans une conversation à deux (ou à plus, si vous êtes en trouple ou autre 😉 on va réfléchir à : qu’est-ce que cela peut vouloir dire d’autre ?

Souvent ce qui va nous jouer des tours est notre interprétation.

J’ai eu par le passé des grosses baisses de libidos. Dans un premier temps je me disais : je suis coincée, je suis bloquée, je ne suis pas assez bien. 

Et j’ai réalisé qu’autre chose se jouait : je ne me sentais pas en sécurité. J’aurais pu donc explorer la question : comment puis-je me sentir encore plus en sécurité dans mon corps et dans la relation ?

4. Développer une intimité et une amitié de couple 

Souvent, on a davantage un besoin d’intimité qu’un besoin de sexe. 

Comment pouvez-vous de nouveau cultiver l’intimité dans le couple, sans pour autant directement échanger de l’énergie sexuelle ? 

Cela peut être se prendre dans les bras, se faire des bisous, ou simplement avoir des longues conversations vulnérables dans les petites heures de la nuit. 

Cette intimité crée un liant qui fait que même si une circonstance fait que vous faites moins l’amour, vous serez tout de même liés. 

Dans ce terreau d’intimité et d’amitié, alors explorer les corps, se faire du bien à deux, peut venir plus naturellement avec davantage de sécurité.

Cela permet aussi de créer de la tension érotique et sexuelle.

Le nombre de fois où on peut se retrouver au lit, regardant le plafond sans s’être touché de la journée, pour ensuite se dire : bon on fait l’amour maintenant ? 

Ça manque de lubrifiant tout ça.

Une belle relation sexuelle se prépare dans le quotidien 🙂

5. Cultiver un environnement propice au sexe 

Dans ‘Come as you are’, Emily Nagoski explique que la sexualité est très dépendante du contexte dans lequel on est. Parfois on a plus envie de faire l’amour que d’autres fois, et cela peut être lié à notre contexte de vie, notre contexte de relation, voire même l’environnement physique.

L’exercice qu’elle propose est le suivant : identifier nos accélérateurs, et nos freins au sexe.


La plupart d’entre nous ont des freins et des accélérateurs qui fonctionnent de manière assez équilibrée. Certains d’entre nous ont des freins plus forts que les accélérateurs, et vice versa.

L’accélérateur : qu’est-ce qui me donne très envie de faire l’amour ? Il va répondre à diverses informations dans l’environnement : ce qu’on voit, entend, sent, goûte, imagine qui envoie un signal d’excitation.

Pour moi c’est par exemple : la musique, des draps doux, qu’on sente bon, la nouveauté…

Et intervenant en même temps que l’accélérateur on a : 

Le frein :tout ce qu’on va voir, toucher, sentir, goûter, entendre, qui est une potentielle ‘menace’, et qui va totalement nous enlever l’excitation. 

Pour moi c’est par exemple : avoir froid, qu’il y ait certaines odeurs, que j’ai peur d’être surprise, etc.

Les freins et l’accélérateur agissent en même temps ET ce sont des choses que nous apprenons. Ils font partie de notre conditionnement. Ainsi on peut dans un premier temps les identifier et voir ce qui nous met dans le mood, et dans un deuxième temps, si on en a envie, créer de nouveaux schémas (exemple, on peut apprendre à faire l’amour avec d’autres personnes dans la pièce 😀 j’ai déjà vu cet apprentissage arriver haha !) 

6. Se sentir en sécurité

Maintenant qu’on a vu différent aspects pour rétablir une intimité sexuelle, il y a aussi une question fondamentale à se poser : est-ce que je me sens en sécurité ?

Est-ce que je me sens en sécurité de moi à moi vis à vis de la sexualité ? 

Est-ce que je me sens en sécurité avec mon partenaire ? 

Est-ce que je me sens en sécurité dans mon environnement ? 

Est-ce que je me sens en sécurité dans la relation ?

Lorsqu’on ne se sent pas en sécurité, le corps se verrouille. 

Et il y a peu de choses plus vulnérables que se mettre à nu, physiquement et métaphoriquement quand on fait l’amour.


Si la réponse est : non, je ne me sens pas en sécurité, et bien on peut continuer d’explorer : 

  • Où à l’intérieur de moi je me sens en sécurité ? – et identifier une partie du corps qui serait notre ressource 
  • Qu’est-ce que je peux m’apporter à moi-même pour avoir ce sentiment de sécurité aujourd’hui ? 
  • Qu’est-ce qui doit changer autour de moi pour me sentir en sécurité ? 

La sécurité est un sentiment à cultiver dans un premier temps à l’intérieur. 

Ceci dit si elle peut être cultivée dans l’environnement aussi.

L’une des façons les plus fluides de créer un sentiment de sécurité est de montrer à l’autre que c’est OK de ne pas vouloir faire l’amour.

). Qu’il-elle sera accepté-e et accuelli-e tout de même. 

Cela peut paraître paradoxal mais cette acceptation enlève une bonne dose d’anxiété qui permet alors d’explorer. 

7. Se sent-on épanoui dans sa vie ?

Quand on n’a pas envie de faire l’amour (alors qu’on a le désir d’avoir une sexualité épanouie), une question à explorer est : est-ce que je me sens EN VIE ? 

Si mon quotidien est plan-plan, ennuyeux, que je ne suis pas passionné et que je traine des pieds dans ma vie telle que je l’ai créée, pas étonnant que notre énergie sexuelle soit bloquée.


Si au contraire on a une vie vibrante, qui nous comble, qui nous stimule et qui nous garde créatifs et VIVANTS, alors on aura d’avantage envie de faire l’amour.

A quel point tu te connectes à tes DÉSIRS à l’extérieur d’un environnement sexuel ? 

A quel point tu te connectes à ton PLAISIR ? 

Cela aussi va jouer !

Il y a plein d’autres aspects qui ne sont pas couverts ici !

Notre système nerveux, notre cerveau, les réactions de notre corps, sont quelque chose de complexe. Il n’y a pas UNE solution qui fonctionnera pour tout le monde.

Mon conseil : ne SURTOUT pas se forcer à faire l’amour (eh oui, des soit-disant experts du sexe vous dirons qu’il faut se forcer un peu, c’est faux !) et à la place, soyez dans l’exploration.

La sexualité est un sujet vaste et dans lequel sont ancrés tellement de nos croyances, désirs, envies, et peurs aussi. C’est un beau projet que de l’explorer seul-e, ou à plusieurs 🙂

Voilà, j’espère que ces 7 clés vont t’aider à faire circuler l’énergie de Vie dans ton couple, et dans ta relation.

Si cet article t’a plu, et que tu penses qu’il peut aider d’autres, n’hésite pas à le partager !

Si tu es une femme, ou sur le spectre du genre féminin, et que les notions de désir, plaisir, de te connecter à ton énergie sont des notions qui te parlent, je t’invite à découvrir notre programme d’accompagnement en développement personnel et spirituel : L’Expérience. Tu peux découvrir toutes les infos en cliquant ici : http://lyviacairo.com/etremoisuffit

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top