Le soin du coeur – Une valeur et 3 visions

Pssst, avant de lire ce texte, as-tu pris ta place pour ma prochaine masterclasse gratuite ? C’est par ici !

Il y a quelques mois, lors d’une retraite virtuelle pour l’un de mes programmes, nous avons fait l’exercice de se connecter à nos valeurs.

Celle qui est venue pour moi m’a laissée assez perplexe.
Pourtant, elle n’avait rien de surprenant ou de choquant.
Simplement, elle me mettait mal à l’aise.

Quand j’ai demandé que ma valeur principale vienne à moi, ce qui est venu c’est : « Le Soin du Coeur ».

Et je n’ai pas aimé ça.

J’ai échangé avec Séverine, la coach de notre groupe, qui nous avait proposé l’exercice, en lui expliquant que j’avais une énorme résistance à cette valeur. 

Alors que pourtant ces deux mots sont loin de m’être étrangers. Le soin : oui. Le coeur : bien sûr. Mais… Le soin du coeur… argh.

Je lui dis : 

« Je suis en train de travailler sur ma valeur, le soin du cœur.

C’est pas facile.

Une part de moi résiste cette valeur même si l’autre sait qu’elle est vraie. »

En creusant, et après bien des larmes, j’ai compris.

Je ne trouvais pas ça ‘fun’ de soigner les coeurs.
Pour moi c’était lourd, pas glamour, pas ‘vendeur’.
Moi je voulais la légèreté, la joie.

Pas aller vers la tristesse, la douleur, et ce qui doit être soigné.

J’aurais aimé que ma valeur soir le Plaisir, L’amour, Les Orgasmes, je ne sais point.

Mais là… le soin du coeur. Pourquoi autant de lourdeur ?

*


Voici 3 visions que j’ai eues par le passé qui tissent les liens de mon travail aujourd’hui et qui me permettent de mieux comprendre cette valeur.

La première, je l’ai eue en 2018. Voici ce que j’ai écrit à Séverine :

Attention – Trigger warning : agression sur mineure. Passe le paragraphe en italique si ce n’est pas confortable pour toi de lire ça aujourd’hui.

*

Je me suis rappelée la vision, comme un rêve astral, qui m’a mise sur la piste de ce travail. Et je me sentais tellement impuissante. Une petite fille se faisait agresser. Je me sentais impuissante avec la sensation de « c’est trop tard ». Et puis j’ai compris que ça me rendait tellement triste que j’avais du mal à regarder. Peu de choses me touchent mais les agressions sur enfant, c’est dur. Et j’ai compris alors que j’étais cette maman. Que ma présence était maternelle et dans le soin et que c’est ce que je devais accepter car c’est ce que je peux offrir à cette enfant. Lui créer un espace de sécurité et de soin. Et ensuite qu’elle soit libérée. C’est mon ego qui ne voulait pas aller voir. Car c’est pas joli. Mais en même temps si on ne regarde que ce qui est joli, qui va s’occuper de cette petite fille ?

*

Quand je relis cette vision, voici ce que je ressens : je suis émue. 

Cette vision est celle qui a marqué le début de mon travail. 


Et je suis triste de ne pas avoir pu… protéger, prévenir, empêcher. 

Je suis triste d’arriver tard, d’arriver après, et en fait, de devoir soigner.
Ah, si seulement il n’y avait pas de mal à soigner…


Cela m’amène à ma deuxième vision.

Celle-ci, je l’ai eu après cette conversation sur le ‘soin du coeur’.


Je me vois assise dans un grand champs. Et une enfant vient dans mes bras. Elle est triste, abîmée, lève à peine les yeux au ciel. 

Alors, je la prends dans mes bras. Et je la berce, très doucement, tout doucement. Et peu à peu, elle commence à prendre de belles et grandes respirations, elle se détend, et elle commence à sourire. Et au bout d’un moment, simplement, elle se lève. Elle va mieux. Et… elle part en courant ! Elle va jouer, loin. Et je sais que cette partie du chemin lui appartient. Et que j’ai fait ma part. 

Alors, là je comprends, que je suis au croisement, à l’intersection, au passage de la tristesse à la joie.

Il y a quelques jours, je te parlais de ma mélancolie. Et oui, j’aurais aimé être joyeuse tout le temps. 

Mais ce n’est pas le cas. Je suis très familière avec les ombres en moi. Et en même temps, c’est les traverser qui me donne accès à la lumière, et à la joie. J’habite facilement les deux côtés.


Et pour finir, ma troisième vision. Qui date d’il y a quelques semaines seulement.

Je faisais une méditation pour comprendre quelle était ma ‘médecine personnelle’. Quelle était la chose que j’étais censée apporter sur terre. Pour le coup, je m’imaginer que ce serait le soin. Ou peut-être l’extase et le plaisir. Mais non… c’était la joie.

Dans la vision, je me vois enfant, dans un village. Comme une version ancestrale de mon âme. Et je me vois, simplement, apporter de la joie dans les coeurs. Rire, sourire, toucher les mains, toucher les visages. Rien de très bruyant, ou de très extravagant. Pas de l’euphorie ou de l’excitation. Une simple joie, douce, apaisée. Et j’étais autour du cercle pour offrir ça.

*

Avec tous ces fils, se tisse une meilleure compréhension de mon travail.

Il a toujours été ancré dans le fait de rendre le monde plus sain sexuellement, pour les enfants.

Mais ce spectre est vaste, et peu à peu, j’y trouve ma place exacte.

Je suis celle vers laquelle tu viens quand tu te sens un peu heurt-e, un peu bloquée, que tu as un inconfort. Et doucement, tu vas te sentir mieux, et aller vers la joie.

Je connais la tristesse, l’anxiété, les ombres, et la douleur. Ainsi, je peux te rencontrer là, et tenir l’espace pour toi.

Ceci dit, comme j’oscille entre les deux mondes, je sais ce qui t’attend de l’autre côté. Je sais ce que cela fait d’avoir le coeur rempli de joie, le coeur rempli d’amour, le coeur rempli d’extase, et le corps rempli de plaisir. 

Et je sais que c’est possible pour toi. 

Je peux l’incarner pour que tu le vois.

Pour que tu vois qu’il existe la Vie de l’autre côté !


Le Soin du Coeur, c’est l’une de mes valeurs principales. Le plus important pour moi, c’est d’aller bien 🙂

Et la joie, c’est la médecine que j’apporte. Je te l’infuse, goutte par goutte, jusqu’à ce que tu te sentes un peu mieux et que tu gambades toi aussi dans les champs, en vie !

Je suis cette présence calme, ancrée, et pourtant tellement contente d’être en vie vers laquelle tu peux te tourner.


Et non, je ne peux pas effacer ta souffrance. 

Non, je ne peux pas te faire oublier, ou la faire partir comme par magie.

Mais je peux tenir l’énergie pour que tu te sentes mieux, et assez vivant-e pour de nouveau aller courir dans les prés.

Voilà.

Je t’avoue, j’ai écrit ce texte pour moi, pour me rappeler les diverses guidances que j’ai reçues sur le chemin. 


J’espère qu’il t’inspire, et qu’entre les lignes, tu trouves des clés pour toi, et que tu sais aussi mieux qui je suis, et pourquoi je fais ce que je fais. 

Plein d’amour et à très bientôt, 

Lyvia 

Deux infos : 

  • Vendredi, j’organise une masterclasse gratuite pour tout t’expliquer sur la libération des traumas. Ce sera un moment plein de douceur, où tu vas en apprendre beaucoup sur toi, la magie de comment fonctionne ton corps, ce qu’il fait pour te protéger, et comment tu peux te sentir beaucoup mieux. Inscris-toi ici, et surtout, partage la page à des amis ! Autant dire que le plus nous sommes nombreux à se sentir bien, le mieux c’est !
  • Dans la masterclasse, je vais t’expliquer le ‘quoi’. L’idéal cependant, c’est de pratiquer le fait de libérer tes blocages, inconforts, et traumas. Et j’ai créé un pack de pratiques exprès pour ça ! Dedans tu trouveras des vidéos, des méditations et des exercices précieux et puissants pour libérer tes blocages et noeuds intérieurs pour te sentir mieux dans ton corps, plus en vie, et globalement, mieux dans ta vie ! Découvre le pack en cliquant ici

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

1 commentaire

  1. Allison sur 23 juin 2021 à 9:49

    J’ai beaucoup aimé cet article. Je m’interroge comment peut-on trouver, dénicher, faire émerger nos valeurs ?

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.