De la honte à la fierté

Une histoire d’évolution financière

Je l’ai déjà écrit quelques fois ici : l’opposé du sentiment de honte, c’est la fierté. 

La honte est un sentiment qui ne vient pas de l’intérieur, il vient de l’extérieur, projeté par la société, ou notre entourage. Et son opposé c’est la fierté, assumer, célébrer.

J’ai ressenti mon plus grand niveau de honte en 2018. Quand après une année 2017 oú j’ai fait exploser tous les compteurs au niveau financier, j’ai appris que ma société était endettée de 150 000 euros.

J’ai mentionné cette étape de ma vie dans la désormais fameuse newsletter ‘si je devais mourir demain’, et j’en ai aussi parlé pendant une heure et demi vendredi aux inscrites au programme ‘amour, sexe et argent’.

Et synchronicité, mon amie Anouk m’envoie aujourd’hui des pages manuscrites de mon carnet datant de cette années, que j’avais partagées à mon groupe de copines… à l’époque, je voulais me cacher.

À l’instant je viens de répondre à une cliente qui m’a remerciée sur mon partage de cet épisode, et je lui ai écrit : « je crois que j’arrive doucement du côté de la fierté par rapport à cela ».

2018 donc, j’apprends que je suis endettée de 150 000 euros à cause d’une mauvaise gestion financière, due, en partie, à un manque de confiance en moi. J’ai complètement délégué cette partie sans garder un œil dessus.

Alors que j’étais dans une phase montante de mon activité, tout s’est écroulé. Les premières semaines j’étais dans le déni : « ça va aller, c’est rien, j’ai juste à recréer ce cash rapidement ».

Mais en vérité, j’étais déprimée, et j’avais honte. J’avais tellement honte. Je me disais : « ah oui, tous mes ennemis doivent bien rigoler maintenant » (à ce jour, je ne sais pas si j’ai des ennemis, mais bon), ou bien « non mais je me suis prise pour qui ! ». J’avais tellement de voix en moi qui me rabaissaient. Et je me sentais tellement coupable. Mais tellement.

J’ai dû changer ma vie à 180 degrés pour ne pas tomber dans une très grave dépression. J’ai déménagé, réduit mes frais au maximum et doucement commencé à m’en remettre.

Et à aujourd’hui, malgré le fait que ma société fait un chiffre d’affaires très décent, et que je suis sortie de ma phase sombre il y’a plus de 2 ans et demi maintenant, nous ne sommes pas hors de danger. J’ai payé 75% de mes dettes, mais il en reste, et elle a son petit poids tout de même. 

Pourtant, ce soir, et aussi vendredi en parlant aux clientes, je l’ai sentie… cette petite lueur de fierté. Ce « mais quand même meuf tu as réussi à continuer ta société, la maintenir, la faire grandir, payer tes dettes en grande partie, en gardant ta santé mentale stable, en te créant une belle vie, Wow ».

Wow, Wow, Wow.

Je disais à mes clientes que même si une part de moi se dit « sans cet événement je serais encore plus loin dans ma vie etc », une part de moi sent que c’est faux.

Je crois que l’Univers agit toujours pour mon bien, et il y’a de nombreux scénarios qui auraient pu être pire que celui-ci. Il y’a notamment le scénario où je continue à gagner de l’argent, encore plus, toujours plus, sans jamais apprendre les leçons sur la gestion de l’argent, sur me faire  confiance avec l’argent, sur bien m’entourer, etc. Et bam ! Je me casse la figure mais plus tard, avec un chiffre d’affaires plus énorme et encore plus de responsabilités, notamment familiales. 

Je préfère avoir été endettée de 150000 euros que d’un million d’euros. 

Et aujourd’hui je suis capable de voir le CADEAU de cet événement. Tout ce que j’ai appris. Et tout ce que je peux transmettre.

Les gars, c’est pas pour me la péter mais je suis un puits de sagesse INCARNÉE sur l’argent, car j’ai vécu tellement. Ce n’est pas de la théorie, c’est de la pure pratique.

Alors, doucement, je commence à me sentir fière. Je commence à me sentir hyper badass d’avoir traversé tout ça. Même, j’ai envie d’en parler davantage. 

De regarder chacun-e d’entre vous qui se sent au fond du trou (mais genre, du VRAI trou) avec l’argent et de vous dire : c’est possible.

C’est possible d’écrire une autre histoire.

C’est possible de se relever de ses cendres.
C’est possible de se sentir bien dans sa peau tout en ayant un passé (ou un présent) financier compliqué.

Tu n’es pas défini-e par ton passé financier, et être toi suffit, à te sortir de ça aussi.

On est souvent (toujours?) jugés par rapport à notre poids financier, comme si avoir + d’argent nous donnait plus de valeur.

Or c’est faux, archi faux. Ta valeur est intrinsèque, et aucune réalité financière ne dicte qui tu es.

4 ans à naviguer des paiements, solder des dettes l’une après l’autre, répéter des schémas plusieurs fois, me tromper, me relever, avant de bien les comprendre et les arrêter, ça se fête. 

Et aujourd’hui je choisis de me célébrer. Même si l’histoire n’est pas ‘finie’, même si je ne peux pas (encore) t’écrire une success story hollywoodienne en mode : « de super-endettée à multimillionnaire ». Même si je suis encore en plein milieu du chemin et que je n’ai pas fini l’apprentissage, j’avance et je suis fière.

Et tout ce temps d’apprentissage était nécessaire. Chacune de ces années entre cette époque et maintenant était né-ces-saire. Car à chaque fois j’ai appris.

Et peu à peu, le sens que tout ça prend pour moi c’est que je peux le partager. Je peux le transmettre. 

Je peux incarner une autre histoire. Pas une histoire toute lisse et toute propre, mais une histoire chaotique, bordélique, compliquée, pleine d’emotions, d’espoir, et de désespoir… humaine.

(Normalisons les histoires humaines !)

Et c’est putain de bien.

J’espère, j’ai hâte que cette étincelle de fierté devienne un grand feu, qu’il brille grand et fort. 

Je sens que plus je lui donne attention, comme là en écrivant, plus elle grandit. Et rien qu’en ayant écrit ceci, je me sens différente. 

Alors ouais, j’avais honte. Mais maintenant, je n’ai plus honte. 

Je laisse cela partir et je deviens grave fière d’être quelque qui peut raconter une histoire puissante qui, à son tour, peut transformer des vies !

Trop bien !

Je ne sais pas quelle forme ça prendra de raconter cette histoire. (Ah tiens, une petite idée vient) mais je me promets à moi-même de l’honorer à 100%. 

Et de m’honorer à 100%, et de faire de ces leçons de l’or en barre que TU pourras avoir entre les mains. 

 Je buzze d’idées mais je m’arrête là pour ce soir.

Je veux te dire que je t’aime, de me lire, de me suivre. Ce sont tes yeux sur ces mots qui donnent du sens à tout ça. Merci. Encore et encore 🧡

Tu peux commenter ce texte plus bas ! Si tu as des questions, n’hésite pas à me les écrire. 

A bientôt, 

Lyvia 

PS : si tu veux m’aider à créer de superbes choses gratuites et payantes pour toi… alors je t’invite à répondre à ces deux sondages !

Merci !!!

PPS : inscris-toi avant ce soir aux Retraites Magiques pour t’assurer de participer à notre retraite virtuelle inaugurale ! Ça me fera plaisir de t’avoir chaque mois dans mon espace, et de partager énergie, intentions et pratiques avec toi.

+ d’infos ici https://lyviacairo.com/retraitesmagiques

PPPS : je suis toute chamboulée après l’écriture de cet article, je ne sais pas où me mettre…genre j’ai envie de faire plein de choses mais je sais pas trop quoi 😂 le buzz, le buzz ! 

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

4 commentaires

  1. Carine+Etter. sur 26 septembre 2021 à 6:38

    Bonjour Lyvia,

    Merci pour ce partage.
    C’est drôle car je suis justement aujourd’hui traversée par la honte. Honte car en arrêt de travail suite à un épuisement et une santé fragile, je viens de me faire licencier cette semaine et je l’ai raconté à mon père cet après-midi et la honte m’a envahi et en même temps une part de moi sait que j’ai fait ce que j’ai pu de tout mon être et que ce licenciement arrive au bon moment et me soulage.
    La honte face à mon père m’a renvoyé au fait que ce que j’ai fait de ma vie et ce que je suis ne vaut pas grand chose à ces yeux, ou peut-être je me trompe. Ce n’est pas le propos. Mais sache que ton texte est bien tombé !

  2. Sabrina Mignoni sur 26 septembre 2021 à 2:06

    Ton podcast Foi Force et Courage ma tellement aidée ! Rien que pour ça tu peux être fière d’avoir traversé cette période.

  3. Bérénice sur 26 septembre 2021 à 12:50

    Merci Lyvia pour ce partage qui donne de l’espoir ! Je suis en train de solder mes dernières dettes et me fixe de nouveaux objectifs financiers, et cette fois j’y crois !
    Sinon juste pour signaler mais je ne sais trop où le faire : voilà deux ou trois fois que j’essaye de commenter tes articles et les messages disparaissent au moment où j’appuie sur envoyer.
    Pour l’instant un seul de mes commentaires est passé. Je ne sais pas à quoi c’est du, on verra ce qu’il en est pour celui là !

    • Bérénice sur 26 septembre 2021 à 12:51

      Ah ben celui ci a fonctionné !
      Sinon je ne voyais pas le message s’afficher avec « en attente d’approbation ».

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.