On ne fait pas de compromis avec le bonheur

Pour moi, il n’y a pas d’à peu près.

Quand on me dit ‘on ne peut pas tout avoir’, j’ai envie de tirer la langue! Comment ça on ne peut pas tout avoir?

Déjà, je ne veux pas tout. Je veux ce que je veux. Qui a décidé que je ne peux pas avoir ce que je veux? Nan mais oh.

 

J’entends parfois dire – surtout par les gens qui m’aiment, donc je ne le prends pas mal – « Tu as la tête dans les nuages ».

Et je réponds: « Mais c’est trop cool les nuages! Regarde le ciel, écoute le vent, sent le soleil. Ma tête, dans les nuages, est au meilleur endroit qui soit.

 

Notre monde est devenu tellement pragmatique. On parle constamment d’être plus performant, d’être plus efficace. Il faut réussir, réussir, réussir. Dans sa vie, dans ses relations, dans son travail.

Pour moi, il n’est nécessaire de réussir qu’une chose: A être heureux. Et ce qui est génial, c’est qu’il suffit de le vouloir pour que ça marche.

 

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est dire: Je ne suis pas heureuse dans cette relation. Je mérite mieux. Je me casse.

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est pouvoir faire les fous dans la rue, danser, chanter, en s’en foutant du regard des autres.

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est ne pas laisser un boulot nous éloigner de celui ou celle qu’on aime (je pense à Adam et Tania, et à moi un peu aussi, en écrivant cela).

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est choisir de sourire même quand il fait moche, qu’on n’a pas d’argent et qu’on a mal au bidon.

 

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est choisir de s’entourer des personnes qui nous apportent des ondes positives, et de dire au revoir aux autres (elles ne s’en rendront peut-être même pas compte!).

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est dire oui quand on a envie de dire oui, et non quand on a envie de dire non.

Ne pas faire de compromis avec le bonheur, c’est ne pas attendre qu’un nouveau copain, une nouvelle voiture, une plus grande maison nous rende plus heureux.

 

Je me rappelle que, quand j’étais petite, je priais parfois avec ma tante, et je disais: ‘Dieu, si tu me donnes ça, je ferai ça en retour ». Elle me répondait: on ne fait pas de négociations avec Dieu, Lyvia!

Même si je ne suis plus très portée religion, c’est un peu pareil. On ne fait pas de négociations avec le bonheur!

 

On ne dit pas: j’accepte de souffrir un peu, pour recevoir un peu de bonheur en contrepartie. Non!

Etre heureux à moitié, ce n’est pas assez! On doit choisir d’être heureux, tous les jours, tout le temps.

C’est important. C’est en fait ce qu’il y a de plus important.

 

A un moment donné, il nous revient de prendre la décision: Choisissons nous d’être heureux, complètement, et sans compromis?

 

Je te remercie Morgane. Tu as inspiré cet article. Faire un tour sur ton blog m’a rappelé qu’il fallait que je réaffirme ce en quoi je crois. Tu ne fais pas de compromis avec le bonheur, et je t’admire beaucoup pour ça!

 

Et pour vous, qu’est-ce que veut dire ‘ne pas faire de compromis avec le bonheur’?

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.