‘Libérez votre créativité’ – Ma nouvelle Bible

‘Libérez votre créativité’ – Ma nouvelle Bible | Je me casse

J’ai déjà parlé plusieurs fois de ce livre sur le blog. ‘Libérez votre créativité’ (The Artist’s Way en anglais), qu’on appelle souvent ‘La Bibles des Artistes’ est devenue la mienne.

Ce n’est pas un livre qui se lit, c’est un livre qui se fait.

 

L’auteur

Julia Cameron est (selon Wikipedia): Professeur, auteur, artiste, poète, dramaturge, romancière, réalisatrice de films, compositeur et journaliste!

Elle a également ‘enseigné’ pendant des dizaines d’années à ses élèves comment débloquer leur créativité.

 

Le livre

Dans ce livre, Julia Cameron nous donne les outils pour débloquer notre créativité. Attention, il n’est pas réservé aux artistes, mais bien à tout le monde.

Le supposé de base est que chaque être humain est créatif, mais que cette créativité ne circule pas toujours librement.

Le programme s’étend sur 12 semaines. Chaque semaine, il y a un petit essai d’introduction du chapitre, avec une série d’exercices à faire – en général plutôt ludiques.

Les piliers du livre sont ‘les pages du matin’ (Morning pages) et les ‘rendez-vous avec l’artiste’ (Artist’s Dates).

J’ai parlé des ‘pages du matin’ ici, en disant que c’était devenu mon habitude ‘motivation, anti-panique et anti-coups de blues’. Et c’est toujours vrai. Le principe est d’écrire trois pages au réveil, à la main, sans trop réfléchir.

Le ‘rendez-vous avec l’artiste’ consiste à se réserver un moment dans la semaine où on fait quelque chose d’amusant, ou qui nous plait, seul (notre artiste est comme un enfant, il faut en prendre soin et l’amuser!).

Les deux sont censés être la fondation qui permettra de libérer notre créativité.

 

Mon expérience

J’avais déjà commencé The Artist’s Way il y a un an environ, sans l’avoir terminé (je me suis arrêtée à la semaine 3 je crois). Je me suis trouvé un tas d’excuses, et je n’ai pas continué.

Cette fois, j’ai tout fait… ou presque.

Les ‘Pages du matin’ sont devenues une habitude que j’espère garder toute ma vie.

J’ai fait 90% des exercices je pense – et je reconnais clairement quand et pourquoi j’ai fait de la résistance à certains. Je me suis promise d’y retourner un jour.

Là où j’ai pêché, et là où j’ai perdu un peu de l’expérience je pense, c’était les ‘Rendez-vous avec l’artiste’. Je n’y suis pas allée à fond. Je n’en ai pas toujours planifié, et au final, cela consistait souvent à tout arrêter et me blottir sous ma couette avec un bon bouquin (parfois nécessaire).

Ça me fait réaliser que prendre du temps pour moi est quelque chose que je dois encore apprendre à faire. Il n’est pas trop tard pour m’y mettre!

Comme les ‘pages du matin’, les ‘rendez-vous avec l’artiste’ sont une habitude que l’on peut, selon moi, garder à vie.

 

Zoom sur les ‘pages du matin’

Les ‘pages du matin’ est l’un des outils les plus précieux pour moi.

Quand je suis énervée, je peux tout lâcher sur les pages (j’ai le ‘droit’), et quand je relève la tête, je ne le suis plus et je vois les choses plus clairement.

Quand je suis confuse, je peux écrire sur les pages que je le suis, et de fil en aiguille, je ne le suis plus.

Ce matin, je me suis réveillée avec une envie de n’absolument rien faire. J’ai commencé mes pages en me plaignant et en me trouvant des raisons de rester au lit, mais à la fin, j’étais en forme pour entamer la journée.

Ce n’est pas de la magie. Ces pages permettent surtout (selon moi) de prendre conscience et d’exprimer ce qui nous bloque. Comme personne d’autre n’a le droit de les lire, on peut vraiment être soi-même. En écrivant, on se débloque tout seul.

 

Le résultat

Julia Cameron est sûrement devin. Dans le chapitre 4, elle prédit toutes les façons dont on va changer grâce au livre. Et elle a presque tout bon. Voici une liste de certaines façons dont j’ai changé:

  • Mes rêves sont beaucoup plus clairs. J’en fait environ 3 par nuits, et je me rappelle de tous au réveil. C’est ce qui m’a le plus frappé, parce que je me suis demandée pourquoi ça m’arrivait, et j’ai réalisé qu’elle l’avait annoncé! (Notez que je ne sais toujours pas à quoi ça sert que mes rêves soient plus clairs. Mon inconscient doit se révéler à moi, ou un truc du genre)
  • Avant, j’étais beaucoup dans la retenue quand les choses m’énervaient. Je voulais paraître sympa et compréhensive, et gardais tout pour moi. Maintenant, je peux tout mettre sur les pages, et m’exprimer (un peu) plus calmement dans les confrontations – et être sympa et compréhensive pour de vrai!
  • Je fais un peu plus attention aux détails, et quand les choses vont moins bien, j’apprécie les petites choses. C’est peut-être un peu gnan-gnan, mais ça aide au quotidien
  • Je trouve moins d’excuses pour ne pas prendre soin de moi. Avant c’était ‘je n’ai pas le temps’ ou ‘ça coûte trop cher’. Maintenant je ne me dis plus trop ça. Prendre soin de soi est en fait l’un des piliers du livre.
  • Quand je suis bloquée, je le sais. Et je sais que je peux y faire quelque chose. Je suis un peu bloquée sur mon roman en ce moment, et je commence à savoir pourquoi
  • Je me suis débloquée sur beaucoup de choses…qui n’ont pas toujours à voir avec l’art!
  • Je propose plus de choses, quand il s’agit de faire des sorties, etc. Avant, je n’avais jamais d’idées.
  • Je suis de plus en plus consciente de ce que j’aime (les robes, les madeleines, les beaux carnets…)
  • Je laisse un peu plus couler les choses et j’accepte de ne pas toujours tout contrôler

Je pourrais continuer, mais vous voyez l’idée. Ce livre m’a changé de bien des manières. Mais ce n’est pas radical, c’est très subtil, et ce n’est que 12 semaines plus tard qu’on réalise que des petites choses ce sont altérées pour de bon.

Ce sera différent pour vous, bien sur, mais je crois vraiment qu’on n’en sort pas inchangé.

 

Une chose qui peut vous freiner

Dieu. Julia Cameron parle souvent de Dieu dans le livre.

En lisant les critiques sur Amazon (UK), les critiques négatives viennent soit des personnes qui ne l’ont pas ‘fait’, soit des personnes qui ont été freinées par le fait qu’elle emploie souvent le mot Dieu.

Julia Cameron est croyante et c’est une partie importante de sa méthode. Je ne suis pas religieuse moi-même, et ai eu peur que ça ne fonctionne pas pour moi. Mais au début du livre elle dit de remplacer Dieu par une force supérieure quelconque à laquelle on peut croire – L’univers, la nature, notre propre inspiration. Peu importe.

Une fois que vous avez choisi un remplacement pour Dieu, tenez vous-y. Ainsi quand elle parle de Dieu, vous savez que pour vous elle parle de cet autre concept auquel vous acceptez de faire confiance.

Aussi, il y a des moments où je me suis dit ‘je ne crois pas vraiment en ça, mais je respecte’. Comme dans tout, on n’est pas obligé de tout prendre pour soi. Mais il reste important d’être ouvert d’esprit.

J’ai choisi ‘L’Univers’, parce que je crois aux ondes positives, au karma, ce genre de choses. Ça me parlait bien. Mais pour être honnête, je ne croyais pas tant que ça au ‘pouvoir de l’univers’ au début. Maintenant j’ai un peu plus confiance.

(Vous vous rappelez que mon mot de l’année c’est ‘confiance’)

 

Conclusion

Voila, vous avez quelques outils en main pour vous lancer dans l’aventure. Mais chaque expérience est unique, et vous aurez des résultats différents, ceux dont vous avez besoin.

Bien sur, je vous dirai, qui que vous soyez, homme, femme, de tout age: Foncez, achetez-le, faites-le. Ne laissez rien de ce que j’ai écrit ou que vous lirez ailleurs vous servir d’excuse.

Mais c’est toujours bien d’avoir d’autres avis:

 

Certains d’entre vous l’ont-ils fait, ou sont en train de le faire? Quelle en est votre expérience?

 

Pour l’acheter (et soutenir Je me casse en l’achetant par ce lien) :

Version française: Libérez votre créativité – Version anglaise (originale): The Artist’s Way

 

F
1 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.