Skip to content

Une vie sans lundi #60 – Pourquoi j’aime être entrepreneure

j'aime etre entrepreneure | Je me casse

Ce week-end, je discutais avec l’une de mes amies (qui se reconnaîtra :-)) Et je lui disais: ‘j’aime être entrepreneure’. Elle a répondu ‘Moi aussi!!’

Franchement, c’est le plus cool métier du monde. J’aime être entrepreneure parce que:

1 – Un matin, je peux me réveiller et me dire: ‘Oh, j’ai trop envie de faire ça’. Et hop, je le fais.

2 – Un matin, je peux me réveiller et me dire: Wow, j’ai cette nouvelle idée de business. Et hop, je la lance. J’en parle à mes potes et mes copines, on échange, on discute, et voilà, c’est en mouvement ! (haha, vous voyez venir de nouveaux projets, pas vrai?).

3 – Je peux travailler en pyjama.

4 – Je choisis avec qui je travaille (que des gens cool).

5 – Je peux dire et être ab-so-lu-ment qui je veux. Vous savez comment, quand vous passez un entretien d’embauche, vous devez faire bonne figure. Et comment, quand vous travaillez, vous devez parfois peser vos mots, et faire attention. Tout ça pour ne pas vous faire virer. Eh bien moi, je dis et j’écris absolument ce que je veux. Mes seules limites sont mes propres valeurs. Si c’est pas la liberté ça?

6 – Je crée des choses. Je crée des choses, et je les mets entre les mains de gens. Je crée des articles. Des ebooks, des webinaires. Je crée des sites. Et c’est moi qui les fais avec mes deux mains.

7 – Je peux tout changer du jour au lendemain si je veux. Si mon site ne me plait plus, je peux le changer. Si une des mes offres ne me plait plus, je peux la changer. Je ne demande pas la permission.

8 – J’ai un accès direct aux personnes. J’ai un impact direct. Je peux avoir une conversation avec quelqu’un et après, elle est boostée. Elle se sent mieux. Et c’est moi qui ai fait ça. (J’en reviens toujours pas)

9 – Je peux être toutes les personnes que je suis à la fois. Je n’ai plus besoin de compartimenter ma vie. Être une autre personne au boulot, avec mes amis, avec mon chéri. Je suis la même personne (au grand dam de certains). Ou toutes ces personnes en même temps. En étant salariée, je n’avais jamais réalisé à quel point je bridais ma personnalité.

10 – Je peux créer un site qui s’appelle jemecasse.fr – Franchement, quoi:  ‘JE ME CASSE . FR’. C’est pas du tout politiquement correct comme nom.

11 – Tous mes autres projets, je pourrai les appeler comme je veux. Mouah ah ah…

12 – Je sais pourquoi je travaille. Je sais pourquoi je travaille aujourd’hui. Et je sais que si demain je reprends un boulot salarié, je saurai exactement pourquoi je le fais. C’est fini de juste suivre le mouvement, hein.

13 – Je peux me lever le matin, et me dire – tiens, comment je peux gagner ma vie différemment aujourd’hui?

14 – Personne ne me fait chier.

15 – Je n’ai besoin de plaire à personne. Les gens qui ne m’aiment pas ferment mon site. Moi ça me va comme arrangement.

16 – Je suis entourée d’entrepreneur-e-s, qui font partie des personnes les plus inspirantes que j’ai jamais rencontrées.

17 – J’apprends la gratitude. Avant, tout allait de soi. Maintenant, chaque jour qui passe est comme un petit miracle.

 

Franchement, la vie est belle. 

Bon après, c’est pas la joie tous les jours. Des fois c’est bien galère. Surtout avec les fluctuations de revenus, les remises en question et les coups de panique qui vont avec le fait d’être entrepreneure.

Par exemple, je ne sais pas à l’heure d’aujourd’hui où je vais géographiquement (pléonasme) vivre dans les mois qui viennent: Paris, Londres, Shanghai, Bouillante?  – Bon, ok j’ai une grosse idée des probabilités pour chaque option. Mais si j’étais salariée, la question ne se poserait pas: TU RESTES OÙ TU ES. Nan mais oh.

Ahah, vous voyez comment j’ai réussi à transformer l’incertitude en un truc cool.

 

Financièrement, je dois dire que même si un salaire prévisible ne tombe pas tous les mois, il y a une certaine satisfaction dans le fait que chaque euro qui arrive sur son compte n’arrive pas comme par magie.

Chaque euro est là parce qu’on a fait une série d’actions réfléchies pour qu’il arrive là. Que si c’est là, c’est parce qu’on s’est dit un matin: comment je peux apporter de la valeur pour en recevoir en retour?

Alors j’embrasse les galères, et les incertitudes, et les fluctuations, et j’accueille avec confiance l’abondance qu’il y a et qu’il y aura dans ma vie. (et surtout, je me bouge le c**!)

 

A vous

1 – Si vous êtes entrepreneur-e, qu’est-ce que vous kiffez à mort dans ce métier?

2 – Si vous ne l’êtes pas (encore), qu’est ce qui vous attire le plus?

Dites le nous dans les commentaires.

 

photo credit: taivasalla via photopin cc

F
[social_warfare]

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top