Skip to content

Un jeudi à la fois #1 – On commence là où on est, on fait avec ce qu’on a

on commence là où on est, on fait avec ce qu'on a | Je me casse

Oyez oyez ! Je suis ravie de vous annoncer le lancement d’une nouvelle série d’articles à paraître le jeudi : Un jeudi à la fois.

Pourquoi cette série : pour mettre en avant l’action… sans pression ! Car, c’est bien beau de vouloir avoir une vie sans lundi, de changer le monde et de claquer la porte pour partir explorer ses talents. Mais… on s’y prend comment ?

Dans cette nouvelle série, je vous donnerai chaque jeudi des idées d’actions concrètes à mettre en oeuvre pour garder le cap.

Le titre de cette rubrique (qui ne vient même pas de moi, et dont la muse préfère rester secrète) m’évoque cette phrase de Stephen King, que je me répète souvent :

Comment écrit-on un livre ? Un mot à la fois !

 

Parce que se casser, donner sa démission, demander une rupture conventionnelle, partir en congé sabbatique, ce n’est que le début. Le début d’une longue, belle, et parfois effrayante aventure qui consiste à créer sa vie au jour le jour, vivre selon ses propres règles, et se rappeler toujours pourquoi on se lève le matin.

Et parce qu’une vie, cela ne change pas du jour au lendemain, on a s’y prendre doucement, sans pression, parce que c’est – selon moi – le moyen le plus efficace d’y arriver : un jeudi à la fois.

Prêt-e-s? C’est parti :

 

Leçon numéro 1 : On commence là où on est, on fait avec ce que l’on a

Il est très facile de :

– Se laisser se dépasser par tout ce qu’il y a faire ;

– Se dire qu’on n’a pas (encore) ce qu’il faut pour se lancer, qu’il faut attendre encore un peu ;

– Que d’autres y arriveront mieux que nous, et qu’on devrait laisser tomber.

 

Tut tut tut, excuses ! Et vous savez ce que je pense des excuses. Nous avons établi lundi qu’entre vivre la vie qu’on veut, et le reste, c’est un peu dommage de choisir… le reste. Ainsi on va choisir de vivre la vie que l’on veut. Tout de suite. Ainsi rappelle-toi :

 

1 – Tu as forcément des ressources aujourd’hui pour t’aider à accomplir ce que tu veux

On a toujours en tête une liste de ce qu’il faudrait faire, ou avoir pour pouvoir enfin se lancer dans la vie de nos rêves. On doit avoir plus d’argent, on doit avoir une famille qui nous soutient, on doit avoir des connaissances en comptabilité, en informatique, on doit être capable de travailler 40 heures… par jour, on doit être mince, grand, beau, en forme. BREF.

Si nous nous écoutions, nous ne serions ni prêts à rien, ni bons à rien !

Et pire, les autres ont tout ce dont NOUS avons besoin. C’est tellement injuste.

Eh bien, tu sais quoi ? Il y a forcément des choses que TU as, que les autres n’ont pas. Et des choses qu’ils ont que tu n’as pas : c’est la vie.

Maintenant plutôt que de regarder la copie du voisin, recentre-toi sur toi et fais cet exercice rapide :

Action : Pose-toi la question : « quelles ressources ai-je aujourd’hui pour accomplir ce que je souhaite ? » et liste au moins trois ressources que tu as AUJOURD’HUI et qui peuvent te permettre d’avancer. 

Cela peut être des économies, un soutien familier fort, un état d’esprit en béton, une foi en la vie indestructible. Peu importe que ce soit tangible ou pas, fais-en la liste.

 

2 – Fais avec ce que la vie te propose

Quand on crée quelque chose de nouveau, on a tendance à planifier les étapes par lesquelles on souhaite passer. Ça d’abord, ça ensuite, et enfin seulement, vous pourrez faire ‘ce-truc-que-vous-avez-toujours-rêvé-de-faire’.

Sauf que dans la vie, il est possible qu’on te donne des ressources pour l’étape 2 avant même que vous ayez passé l’étape 1, et que l’étape 3 se profile alors que tu ne sais même pas encore ce que tu vas faire dans la 2.

Par exemple, on pourrait se dire : avant de chercher des clients pour mon nouveau produit / business / service, je dois absolument avoir une page Facebook, un logo, un site web mis en ligne par un pro… et puis peut-être au moins 300 followers sur Twitter. Et puis… avant de parler en public devant un groupe de personnes, il faut que j’ai eu au moins 10 clients, etc.

Mais…

Les opportunités ne viennent pas dans l’ordre que vous avez prévu. Et c’est tant mieux.

On est souvent prêt avant d’être en mesure de l’admettre, et ce n’est qu’une fois dans l’arène qu’on se rend compte que oui : on est capable de manier une lance !

Ainsi si tu vas à un super événement avec des gens passionnants et que tu n’as ni carte de visite, ni site internet, ni page Facebook, vas-y avec confiance, et file ton email perso. Et tant que tu y es : raconte ton super projet de la mort qui tue avec toute la passion que tu as. C’est la meilleure carte de visite dont tu as besoin.

Et si une semaine après, tu n’as toujours pas de site internet, ou de page Facebook, et qu’on te propose de parler devant 150 personnes, accepte ! Parce que… pourquoi pas ?

On fait avec ce qu’on a, et ce qu’on a, ce sont aussi des opportunités qui semblent nous tomber du ciel, alors qu’on ne les a même pas encore demandées 🙂

Action : Y a-t-il une chose à laquelle tu hésites à dire oui, alors que tu en as envie, parce que tu ne te sens pas prêt-e ? Dis oui ! Tu as déjà tout ce qu’il te faut pour y arriver.

3 – Rappelle-toi qu’on doit toujours commencer quelque part

En voyant les personnes qui réussissent autour de toi, tu te dis sûrement qu’elles doivent être très chanceuses, talentueuses, intelligentes pour en arriver là. Ce que tu ne te dis pas, c’est que c’est ton cas aussi ! Ce que tu te dis encore moins, c’est que ces personnes ont forcément dû galérer un peu pour en arriver là.

Eh oui, quand un business man super successful te raconte ton histoire, il va parler au présent, et ne va pas toujours couvrir les moments de doutes, d’erreurs, mais aussi les plantages phénoménaux qui ont précédé son succès ! Lis mon article ‘On ne vous dit pas tout‘ pour plus de détail sur le sujet.

C’est normal de galérer un peu, c’est normal de ne pas avoir toutes les réponses tout de suite, c’est normal de tâtonner avant de trouver THE truc qui marche.

Le point commun entre toutes les personnes qui réussissent, c’est non seulement qu’elles ont essayé, mais surtout elles n’ont rien lâché. Elles savent que quelques cahots feront partie du chemin.

Et honnêtement, ces 10% de galères, qui vont te sembler impossibles à passer sur le moment, sont ceux qui vont t’emmener vers les 90% de vie géniale qui vont suivre !

Action : Trouve un exemple de personne qui te paraît vraiment bien réussir. En cherchant bien, tu trouveras un moment où les choses ne se sont pas passées parfaitement pour cette personne. Steve Jobs me vient en tête. Le moment où il s’est fait renvoyer d’Apple, la boîte qu’il a lui même créé était forcément difficile.

Ici tu peux voir son fameux speech, sous-titré en français :

 

4 –  Si tu es bloqué-e, agis dans une direction, n’importe laquelle

Si tu es comme moi, maintenant que ton idée est là et que ton projet prend forme, tu as une to-do list de 250 éléments à mettre en oeuvre, et elle ne fait que grandir. C’est étouffant. Tu te dis que rien ne va se passer. Et tu ne sais même pas par où tu vas commencer.

Commence là où tu es. Fais au moins une action chaque jour – celle qui te paraît la plus importante, et avance comme ça. Vas dans une direction, peu importe laquelle. Du moment que tu le sens. Cette action t’amènera forcément quelque part.

Et entre cogiter et agir, c’est mieux de choisir agir (même si tu as une forte imagination, on n’a pas encore inventé l’imprimante 3D qui fonctionne par télépathie… ça ne va peut-être pas tarder ^^).

Action : Choisis une action à mettre en place aujourd’hui et fais-là ! Ce soir, donne toi une petite tape dans le dos en te disant que tu déchires tout d’avoir fait ce truc, même s’il est minuscule !

 

Maintenant : Ton objectif de la semaine

Instaurons un nouveau rituel, histoire que d’un jeudi à l’autre, on se soit approchés de la vie que l’on veut vraiment :

Quel est ton objectif entre aujourd’hui, et jeudi prochain ? Écris-le dans les commentaires.

Le mien : écrire beaucoup (j’ai deux projets dont je te parlerai bientôt, promis), et mettre en place de nouveaux systèmes pour Jemecasse, afin de me libérer plus de temps où je ne fais… rien 🙂 Je te dirai comment ça marche pour moi.

 

Si cet article t’as plu, qu’aimerais-tu lire dans cette nouvelle rubrique du jeudi ? Quelles questions te poses-tu quant à la création de ta vie sans lundi ?

Hâte de lire ton retour dans les commentaires !

F

17 commentaires

  1. Morgane sur 22 octobre 2015 à 4:54

    Coucou !!
    Mon objectif de la semaine (je peux hein, dis ?) –> préparer au moins 5 articles pour le blog de Book in web + avancer sur mes 2 romans + finaliser ma newsletter de novembre.
    😀
    Smack



  2. Céline sur 22 octobre 2015 à 5:37

    Alors mon objectif pour jeudi est d’avoir mis en place un début de blog Soulfood // Supafood et d’avoir écrit 3 articles qui sont déjà dans ma tête. Et sinon de mettre en ligne des annonces pour mes cours de cuisine et commencer à recruter des clients potentiels 😉
    Je me lance !
    Vive les jeudis mais un seul à la fois !



  3. Emilie sur 22 octobre 2015 à 5:41

    Chouette cette nouvelle rubrique ! Mon objectif de la semaine… Etablir un planning éditorial pour mon blog ou au moins une liste de 20 idées d’articles et écrire un article pour mon blog pour lancer la machine ! 🙂



  4. Laure sur 22 octobre 2015 à 5:50

    Mon objectif de la semaine : finaliser un article pour une commande, un pour le site et envoyer un pack bienvenue aux Aventurières de l’Expédition !



  5. Lyv sur 22 octobre 2015 à 5:57

    Bien sûr que tu peux ! C’est noté !



  6. Lyv sur 22 octobre 2015 à 5:58

    Yes! Hâte de savoir ce que ça va donner 🙂



  7. Lyv sur 22 octobre 2015 à 5:59

    Super !



  8. Lyv sur 22 octobre 2015 à 6:00

    Wéééé ! Trop bien 🙂



  9. Maude sur 22 octobre 2015 à 6:03

    Ah ce discours de Steeve ! (oui je l’appelle Steeve) #soupir #iloveyou #Appleforever

    Mon objectif à moi de cette semaine et de créer et arrêter le design entier de mon site/blog via le nouveau thème que je viens d’acheter.



  10. Céline sur 22 octobre 2015 à 9:05

    c’est tellement grâce à toi 😉



  11. Marion sur 22 octobre 2015 à 9:29

    Ton article est très juste. Les choses ne se passent jamais selon le plan qu’on a fait, et il faut saisir les opportunités, ce qui compte c’est qu’elles aillent dans le sens général de notre projet. Tout cela me rappelle un Mooc que j’ai fait sur l’effectuation. C’est à partir de ce truc que j’ai commencé à croire en moi pour monter ma propre boite.

    Mon objectif pour jeudi prochain ? Bon, je passe sur les différentes taches comme écrire au moins un article pour mon blog ou écrire ma news letter. Ca, hein, c’est des tâches, pas trop des objectifs. En revanche, je me suis bloqué du temps pour relire mon dernier manuscrit qui m’attend depuis le mois d’août, et je veux aussi monter un stage d’écriture (je visite le coin, vois les possibilités d’hébergement, les lieux d’écriture, je vais tester mon idée in situ). Ca me semble être pas mal en une semaine !



  12. Clotilde sur 23 octobre 2015 à 2:23

    Super Lyv ! J’espère que tu vas bien et bravo pour cette nouvelle rubrique.

    La vision n’est rien sans action et l’action n’est rien sans vision (erhem erhem c’était la seconde philosophie lol)

    Mon objectif pour cette semaine : Traiter et publier une prochaine interview sur le blog + Préparer mon tout premier meet-up + Gérer mon déménagement (oui encore un !)

    Et pour répondre à ta question, j’aimerais bien que tu parles de la gestion du temps (même si je lis déjà beaucoup de choses dessus notamment chez Joanne 🙂 ) et pourquoi pas aussi de l’argent.

    A bientôt,
    Clotilde



  13. elleag sur 23 octobre 2015 à 11:56

    J’adore cette nouvelle rubrique. C’est justement ce qu’il me fallait. Un point d’ancrage pour rendre compte et me sentir redevable pour pouvoir avancer encore et encore, loin de toute pression et de jugement … Il y a quelques temps je n’aurais pas été capable d’écrire au vu et au su du monde.

    J’aime l’idée de programmer sa semaine le jeudi. Un jour que je déteste depuis 20 ans. Et là, j’y trouve un intérêt.

    Je me lance :

    mon défi de la semaine : Appeler 2 personnes de qui j’attends des réponses (sans succès depuis 15 jours). Et OBTENIR MES REPONSES.

    mon objectif de la semaine : planifier les 2 prochains mois, pour terminer cette année en apothéose, en agissant.

    Bonne journée,



  14. Margot sur 27 octobre 2015 à 11:06

    Comme toujours: super article Lyv!

    Ahlala mon cassage me chatouille de + en + !!!
    Alors d’ici jeudi, mon objectif est de rédiger une ébauche de protocole de recherche sur 1 à 2 pages afin de mettre à plat le projet que j’aimerais développer et le faire relire par un gentil chercheur volontaire pour m’aider et à qui j’ai téléphoné la semaine dernière.

    Semaine prochaine, je vais à un salon pile poil sur mon domaine et j’ai repéré un intervenant qui a une fondation qui pourrait potentiellement m’aider financièrement dans mon projet. Alors mon protocole URGE !!!

    Je te suis complètement quand tu dis qu’il faut faire chaque chose à la fois mais surtout d’en faire un peu tous les jours. Peu importe si tout n’est pas « au top » (je n’ai ni site web, ni présentation PPT de déjà prête) mais une chose est sûre: si on n’avance pas … on stagne!

    🙂

    Bise!



  15. Chômette sur 27 octobre 2015 à 3:40

    Excellente idée que cette rubrique 🙂

    Mon objectif : faire connaître mon nouveau livre humoristique et aider mon premier bouquin à se faire connaître. Je ne lâche rien mais que c’est fatiguant…^^



  16. Caroline sur 8 avril 2016 à 10:04

    Merci encore pour cet article. Pour ma part ayant fait un cours séjour aux urgences à cause de surmenage ( car rien dans mes analyses) j’ai repris mes cours et oui enfin j’ai pris le cap de reprendre car faire une reconversion c’est bien mais quand on engage de l’argent il est mieux de pouvoir s’y tenir et du coup tellement bien j’ai pu en même temps finir un de mes devoirs que j’ai même envoyé. Pour la semaine prochaine ce qui serait bien c’est de faire un autre devoir. Demain la reprise du boulot je vais bien voir comment ça va se passer mais je n’y vais pas avec une boule au ventre, car grâce à ce boulot je me dis que j’ai un moyen de financer mes cours, puis que ça me permette aussi d’obtenir un logement j’espère bientôt et pouvoir avoir enfin un toit car vivre chez les autres ça dépanne mais en rien on se sent chez soi alors des objectifs pleins la tête et avec vos conseils c’est la positive attitude qui est en route alors merci



  17. charlotte sur 7 juillet 2016 à 10:34

    Pour jeudi prochain : aller à cette rencontre où je dois rencontrer des gens, arriver à parler de mon projet sans bafouiller, avec passion et conviction ! Et repartir avec au moins deux contacts + une promesse de rdv !



Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top