Skip to content

Un jeudi à la fois #2 – Toute opportunité n’est pas bonne à prendre

toutes les opportunités (2)

Bienvenue dans le deuxième épisode de notre nouvelle rubrique : Un jeudi à la fois – pour l’action, sans pression. Si vous avez râté l’épisode 1, c’est par ici ! Je vous remercie énormément pour les commentaires sur l’article précédent – c’est ce qui me donne la force d’en écrire un deuxième, et un troisième, et encore jusqu’à ce que vous m’en demandiez.

 

Au début de ma vie sans lundi, j’étais sans arrêt à l’affut de signes, d’opportunités, de rencontres, ou de miracles, qui me mettraient subitement dans la bonne direction. Je cherchais THE opportunité, et comme quelqu’un perdu d’assoiffé dans le désert, j’avais tendance à sauter sur la moindre opportunité/goutte d’eau en me disant : c’est la bonne !

Mauvaise tactique.

 

Evidemment, quand on commence tout juste, entre une opportunité – de projet, de contrat, de collaboration – et RIEN, on a tendance à choisir l’opportunité.

Surtout quand on a ZERO thunes, et que l’opportunité en question peut nous ramener quelques thunes.

Parce que : « C’est un bon début ! »

Parce que : « C’est déjà pas mal ! »

Parce que : « On ne va pas faire la fine bouche, quand même »

et parce que : « J’ai rien d’autre de toute façon bord*l de m*rde laissez moi tranquille, gaahhhh !!! »

 

Eh bien tu sais quoi – même quand tu démarres, même quand tu n’as rien d’autre en vue, tu peux te payer le luxe de dire non si tu ne le sens pas.

Si si, je t’assure !

 

Parce que les fois où j’ai dit oui à quelque chose que je ne sentais qu’à moitié, j’ai vite regretté. Cette chose que j’avais accepté un jour parce que « je n’avais rien d’autre à ce moment là » s’est mise en travers d’un truc que je voulais vraiment vraiment faire là aujourd’hui.

Ainsi :

Leçon numéro 2 : Tu as le droit de dire non à une opportunité si tu ne le sens pas. D’ailleurs, tu feras sûrement mieux de dire non si tu ne le sens pas. Cela laisse la place à des choses encore meilleures.

 

1 – Aies confiance – d’autres opportunités viendront

Richard Brandson a dit :

Les opportunités de business sont comme des bus. Il y en a toujours une nouvelle qui vient.

Crois-moi, ce n’est pas parce que tu dis non à ce super projet qui défonce des ours et qui… ne t’intéresse qu’à moitié,  que l’univers te punira et que plus aucune ne viendra. Au contraire. En libérant ton temps et ton énergie pour ce que tu as vraiment envie de faire, tu permet à de meilleures choses d’arriver.

Ne soit pas

Attention : Simplement gagner des sous n’est pas une raison suffisante pour dire oui.

Et je suis passée par là, je sais que c’est souvent la raison qui nous pousse à faire des choses qu’on a envie de faire qu’à moitié.

A chaque fois que j’ai voulu lancer quelque chose ou me joindre à un projet parce que j’avais besoin de cash ou parce que je ne savais pas quoi faire d’autre, ça a planté. Soit je n’ai pas eu la foi et l’énergie de poursuivre, soit le projet n’a pas trouvé son public.

Même si par ici on aime bien les sous, et on croit dans le fait que ce n’est pas parce qu’on fait ce qu’on aime qu’on ne peut pas avoir une villa de 200m2 dans les Bahamas. L’argent n’est selon moi pas un moteur suffisant pour créer – parce que la motivation de l’argent n’est en général pas assez forte pour nous faire tenir sur le long terme.

L’enthousiasme, l’envie, le besoin et l’anticipation sont de meilleurs alliés. Ainsi plutôt que d’attendre que l’opportunité vienne de l’extérieur, il est peut-être temps de la créer.

Action : Plutôt que d’attendre THE opportunité qui va faire décoller ton projet, écris une liste de 10 choses que tu peux faire entre aujourd’hui et jeudi prochain pour atteindre ton objectif. Fais l’une de ces choses aujourd’hui

 

2 – Sois honnête avec toi-même

Sérieusement, pourquoi tu ferais un truc qui te fait ch*er ? Juste parce que ça peut être bon pour ton business ? Et pour toi alors ?

Si tu crées cette vie, c’est pour qu’elle soit exactement comme tu en as envie. Cela veut dire que ton temps et ton énergie sont précieux – comme ceux de Beyoncé. Ainsi même si tu viens de poser ta dem’ et que tu as des journées entières devant toi, je te le rappelle : tu peux te payer le luxe de choisir à quoi tu vas consacrer ton temps. Oui, oui.

En un peu plus de deux ans, on m’a proposé, suggéré, soufflé nombre de choses à faire pour mon business : tu devrais t’étendre à l’international, organiser des événements partout dans la France, puis dans le monde, aider les gens à s’installer dans des pays étrangers, et j’en passe. Et à chaque fois, les personnes qui proposaient avaient les ressources pour mettre ça en place.

Sauf que… pas envie !

Si je suis 100% honnête avec moi-même, ce que je préfère par dessus tout c’est être calée dans mon lit en pyjama à travailler sur mon ordi. Si je dois conquérir le monde, ce sera comme ça.

Et comme je ne fais que les choses que j’ai envie de faire, je les fais plutôt bien je trouve (j’ai dit plutôt, c’est pas parfait hein).

Action : Prends ta to do list (tu sais, celle qui fait 256 éléments) et raye tous les trucs qui 1) ne t’approchent pas de ton objectif 2) te soûlent – et efface-les. La Terre ne va pas s’effondrer. Consacre la majorité de ton temps aux choses auxquelles tu es bon-ne et que tu fais avec plaisir, ou les choses que tu dois faire pour atteindre tes objectifs. Le reste, bof.

 

3 – Parfois, on a juste peur de dire non aux gens, et de comment ils vont réagir

Finalement, on le sent bien quand ce que l’on nous propose n’est pas quelque chose qu’on meure d’envie de faire.

Dans cette vidéo, Marie Forleo explique que pour elle, une bonne opportunité, c’est celle qui vous fait tellement kiffer que hum hum, elle vous fait ‘cream your pants’… je vous laisse voir la vidéo, que je ne traduirai pas, parce que c’est un peu obscène quand même 🙂

Et je suis assez d’accord avec elle. Il faut aimer ce que tu fais, l’aimer à fond. Et toute proposition qui ne crée pas un YES YES YES retentissant en moi ne passe pas le filtre. Pas le temps. Pas l’énergie. La vie est trop courte pour faire des choses moyennes.

Je l’avoue, parfois c’est compliqué de dire non à quelqu’un qui t’a mis un truc qui semble en or sur un plateau d’argent (beaucoup de bling bling). Mais si tu es sérieux-se dans le fait d’avoir une vie sans lundi, que tu kiffes, tu n’as pas le choix. Tu dois apprendre à dire non.

Dire oui pour faire plaisir, ça vous dessert tous les deux. Tu ne fais pas ce que tu aimes le plus, et par conséquent, tu ne te donnes peut-être pas à 200% sur ce nouveau projet.

Comment dire non avec élégance :

« Merci beaucoup, mais cela ne fait pas partie de mes priorités en ce moment. »

« Merci d’avoir pensé à moi, mais je choisis de prendre une direction différente à ce moment précis. »

 

Tu verras que les gens prennent un « non » bien mieux que ce que l’on croit.

Action : Tu sais, le projet, la proposition, l’idée qui te trotte en tête depuis que tu as commencé à lire cet article. Celle pour laquelle tu te dis ‘ça pourrait être pas trop mal, mais en même temps, je sais pas si j’ai envie…’ prends une seconde et demande-toi si tu veux vraiment le faire. Si tu ne trembles pas d’excitation à l’idée de te lancer dedans, dis non. Tu n’as pas à justifier. Tu peux juste dire que ce n’est pas ce que tu cherches en ce moment. Alleeeez, tu peux le faire !

Quelle est la bonne opportunité?

Évidemment, une bonne opportunité, c’est une opportunité qui te fait trembler d’excitation.

J’irai plus loin. Intuitivement, une bonne opportunité c’est une opportunité que tu attendais, qui répond à tes prières.

Tu te rappelles quand jeudi dernier j’expliquais que parfois tu es au stade 1, et un truc utile pour le stade 4 te tombe dessus. Il y a de grandes chances que ce soit une opportunité pour toi.

Ou une bonne opportunité, c’est le truc complètement inattendu qui te rappelles qui tu es et pourquoi tu fais ce que tu fais. Celle qui te ramène sur le chemin quand tu t’es un peu égaré-e. Celle que tu pointes du doigt et où tu dis : « mais c’est ça ! »

Je crois qu’il n’y a pas meilleure opportunité que celle que tu crées toi-même, par tes actions, et par les valeurs que tu mets dans ce que tu fais.

Si tes actions sont en phase avec la vie que tu veux avoir, tu verras que les personnes que tu croises sur ton chemin, les propositions qu’on te fait, les messages que tu reçois seront de plus en plus en phase avec ce que tu recherches. Plus tu es précis-e dans tes actions, plus tu seras précis-e dans les résultats.

 

Objectifs de la semaine

J’espère que c’est quelques conseils te permettent de faire le tri parmi tes propositions du moment.

Nous sommes de retour avec le rituel du jeudi.

Vous étiez plus d’une dizaine à partager vos objectifs la semaine dernière.

Si tu as écrit la dernière fois:

1 – As-tu rempli ton objectif ? Si oui, de quoi es tu le plus fier-e. Si non, qu’est-ce qui t’a bloqué (peut-être que tu n’avais juste pas envie ^^)

Et que tu te joignes à nous pour la première fois ou pas :

2 – Quel est ton nouvel objectif pour cette semaine, jusqu’à jeudi prochain ?

Écris-le dans les commentaires.

 

Pour ma part, j’avais pour objectif d’écrire beaucoup, et de mettre en place de nouveaux systèmes pour jemecasse,

Eh bien j’ai écrit – d’ailleurs j’ai annoncé l’écriture de mes deux livres lundi –  j’en suis à 40 pages d’écriture pour le roman, et environ une trentaine pour le livre ‘Je me casse’. En ce moment, je dois relire ce que j’ai écrit pour le premier, et compléter un ou deux chapitres pour le deuxième.

J’ai fait quelques changements sur les systèmes JMC – j’ai un meilleur système pour organiser mes documents, j’ai presque migré tout mon système de capture d’email de Mailchimp à Active Campaign, et j’ai enfin pu jeter à la poubelle une dizaine de carnets, après avoir pris des photos des pages importantes sur Evernote. (Moi aussi je dois faire des trucs boring, mais c’est pour mieux vous servir).

Mes objectifs d’ici à jeudi prochains :

– Dompter Instagram ! – Eh oui, je me suis laissée tenter. Et tu peux me suivre ici. Je suis en voyage ce week-end, je mettrai des photos

– Continuer l’écriture. J’espère avoir des manuscrits un peu plus avancés et plus propres d’ici jeudi prochain.

Hâte de lire tes objectifs et de savoir si tu as atteint ceux de la semaine dernière.

Cette rubrique est nouvelle : n’hésite pas à aussi me dire sur quoi tu as envie que j’écrive !

 

A jeudi prochain !

F

11 commentaires

  1. Céline sur 29 octobre 2015 à 12:19

    Alors..
    objectif 1 : mise en ligne du blog avec des articles et d’autres dans ma têtes et des expérimentations culinaires à coucher sur le papier => done (bon pas éditorialisé pour l’instant, ça part en vrac mais je ferai une deuxième étape d’organisation plus tard)
    objectif 2 : mise en lien d’annonces => pas fait parce que réflexion et rencontres depuis une semaine sur d’autres possibilités à étudier mais du coup ce n’est que partie remise 😉

    Objectif des deux prochaines semaines :
    – rencontrer les 3 associations qui m’intéressent pour éventuellement travailler avec elles sur des ateliers de cuisine (même comme commis pour me faire la main)
    – aller à une réunion d’info pour une formation éventuelle



  2. Maude sur 29 octobre 2015 à 1:03

    « Si je suis 100% honnête avec moi-même, ce que je préfère par dessus tout c’est être calée dans mon lit en pyjama à travailler sur mon ordi. Si je dois conquérir le monde, ce sera comme ça. »

    Mdrrrrr j’adooore ! Tu m’as fait beaucoup rire !

    Objectif de la semaine passée : maitriser la section blog de mon futur site et partager ma page FB avec tous mes amis (j’avais très peur). Done et cela a dépassé mes espérances en terme de réactions positives… 🙂 #énergiefolle

    Objectif pour cette semaine : composer et créer techniquement la page d’accueil de mon site avec tous les messages importants que je veux faire passer.

    Yihaaaaa !



  3. Laure sur 29 octobre 2015 à 1:49

    Sortez de ma tête Madame… Le prochain article des Aventurières est ‘Savoir dire non ou comment s’appliquer ses bons conseils à soi-même’. Parce que c’est pas seulement au début que tu peux dire oui à tout en mode ‘Ah mon dieu, je n’arrive pas à croire que ces gens géniaux veuillent travailler avec moi quelle chance je dis oui sans même regarder mon agenda ou mes priorités!’



  4. Morgane sur 29 octobre 2015 à 2:00

    Hey, Lyvia, ce qui est bien ici c’est que je ne suis jamais déçue… Dis, je peux rajouter un truc quand même (steuplé, steuplé) : « Bon, si jamais tu fais quand même quelque chose sans le sentir, parce que tu n’as pas trouvé la force de dire non, dis-toi que ça n’est pas grave et que l’avantage c’est que tu vas en apprendre un truc 😀 » signé la meuf qui a mis très longtemps à dire non mais qui se soigne ah ah ah



  5. Lyv sur 30 octobre 2015 à 1:13

    C’est vrai ! C’est comme ça qu’on apprend aussi ce qu’on aime ou pas.



  6. Marion sur 30 octobre 2015 à 8:35

    Tu as raison Lyv, mais savoir ce qui nous fait vraiment kiffer n’est pas toujours si évident. IL faut une vrai écoute de soi, et on ne nous éduque pas beaucoup comme ça, sans compter que, parfois, s’empêcher de savoir a un but… Comme se protéger d’un certain nombre de chose comme la tristesse, la colère, la peur. Bon, j’arrête d’enfoncer les portes ouvertes et je raconte.
    Objectif 1 : aller voir sur place pour la création d’un stage d’écriture, fait ! J’ai visité, rencontré, senti. Je sais dans les grandes lignes ce que je peux proposer aux stagiaires.
    Objectif 2 : Relire mon manuscrit. C’est presque fini, il me reste deux chapitres pour aujourd’hui. Mais je n’ai pu m’y mettre que hier et cela m’a permis de réaliser quelque chose d’important. J’ai la sensation que la réponse à un post n’est pas le meilleur lieu pour livrer cette chose importante. Je vais peut-être écrire un article pour mon propre blog avec cela.

    Objectif pour la semaine prochaine ? Mettre à jour mon blog. Il est vraiment temps de faire un retour sur les atelier « Ecrire avec le Yi-King », et peut-être inaugurer une nouvelle série d’article avec celui sur ma « grande chose » réalisée cette semaine. J’avais envie d’écrire régulièrement sur des sujets autre que strictement mes ateliers d’écriture. C’est peut-être le moment de commencer.
    Objectif 2 : à part rattraper mon retard de DIACT, avancer dans la redéfinition de mon projet pour coller à ma « grande découverte chose découverte ».



  7. Deedee sur 3 novembre 2015 à 9:24

    Faire mon CV…pour changer de boîte…j’ai tellement pas envie car j’ai bcp perdu confiance en moi…



  8. Débo sur 3 novembre 2015 à 10:45

    Jamais déçue avec toi Lyv… Je ne sais pas comment tu fais, quels sont tes pouvoirs ?… Mais tes articles tombent toujours à point nommé ;). Pile quand on a besoin de les lire. C’est certainement cela la « justesse ».
    Merci !
    Objectifs de la semaine : contacter 3 des personnes avec qui je veux travailler pour me rapprocher des objectifs que je viens de fixer pour janvier 2016.



  9. Sarah sur 5 novembre 2015 à 3:18

    Salut Lyvia,
    Je connais ton site depuis un moment et je viens d’en lire plusieurs articles bien attentivement. Tout d’abord, merci et bravo pour ton énergie qui est source d’inspiration 🙂
    Je me suis totalement reconnue dans cet article-ci car j’ai eu du mal à dire non pendant longtemps et je réalise depuis peu, qu’effectivement, je ne peux pas tout faire et surtout, je ne le veux pas. Alors autant être claire avec moi même et les autres, cela nous fait gagner beaucoup et profiter encore plus!
    Je serais ravie d’échanger avec toi!

    Pour moi, mes objectifs sont de construire peu à peu mon blog et de pouvoir me casser dès que possible. Maroc prévu en décembre et Thaïlande pour cet hiver. Avec ma petite famille (mon mec et mon fils). Le but c’est d’être digital nomad 🙂

    Au plaisir,
    Sarah



  10. pierre sur 12 novembre 2015 à 11:26

    Une fois de plus c’est très bien expliquer, et je dirais meme pour ma part, que je me suis lancer dans des tas de pseudo opportunités, pour faire plaisir a ma famille ou au autres entre guillemets, car comme tu le dis on se raconte a soit meme que sa va aller qu’avec un peu de temps on va s’y habituer et meme kiffer!! mais nan c’est un cercle car tu ne te donne pas a 100 pour 100 donc tu t’auto insatisfait ‘(dsl du terme) tu perd confiance en toi et cela se termine par un échec,et meme parfois des conflits pour ma part (ton mentale ne se gène pas pour te rappeler que tu as « encore » échouer) donc maintenant comme tu le dit si je ne le sent pas, malgré tout l’or du monde c’est un « non » tout simplement !
    merci



  11. charlotte sur 15 juillet 2016 à 8:48

    Alors moi j’ai pas du tout atteint mon objectif, la rencontre avait lieu un samedi soir et je me suis trouvée des excuses pour ne pas y aller car j’étais fatiguée ( ou j’avais la flemme ! :/) et je crois que j’avais aussi peur de parler en public ( ma dernière rencontre en public m’a un peu stressée et je suis restée dans mon coin comme une petite souris !!) J’avais pas envie de revivre ça.

    Mon objectif pour jeudi prochain : avoir une réponse positive d’un mail que j’attends !



Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top