Skip to content

Un jeudi à la fois #3 – Annoncer son projet publiquement pour ne pas se défiler

annonce projet publiquement | Je me casse

Hello à vous, chers membres de la JMC Family.

Bienvenue à l’épisode 3 de la série « Un jeudi à la fois », qui prône l’action… sans pression ! Dans les épisodes précédents, on a parlé de commencer là où tu es, avec ce que tu as et de ne pas sauter sur les opportunités comme un loup affamé.

Aujourd’hui, je veux partager avec vous THE action. L’action à prendre pour tout projet qu’on veut voir naître et grandir.

 

Mais avant je veux vous demander – est-ce qu’il y a des projets qui réveillent ce genre de réflexions chez vous ?

  • Je rêve de le faire… mais je ne vais jamais y arriver. C’est trop irréaliste, c’est pour les autres, pas pour moi…
  • Arf, cela n’intéressera personne, c’est sûr, je laisse tomber.
  • Je ne sais pas par où commencer. Honnêtement, aucune idée, zéro, nada. C’est trop dur !!!

 

Évidemment, que vous avez des projets de ce genre. Des projets qui vous tiennent à coeur, des rêves que vous avez envie de réaliser, mais qui vous font flipper ! Vous ne savez pas par où commencer, ni comment vous y prendre, et vous avez peur de vous planter lamentablement.

Et surtout, vous n’avez qu’une envie en pensant à ce projet : PRO-CRAS-TI-NER. Le balayer sur le tapis et faire comme si l’idée même n’existait pas.

Parce que tant qu’on y touche pas, on ne peut pas le râter, par vrai ? Et puis personne ne pourra critiquer, ou dire du mal? Et évidemment, vous pourrez continuer à rêver tranquillement, voire vous plaindre que rien ne se passe, et tout ira bien dans le meilleur des mondes…
NON !
On ne peut pas laisser ses projets prendre la poussière ainsi, on doit agir. Et quand on ne sait pas dans quelle direction agir, la première action qui chamboule tout c’est : Annoncer son projet publiquement !

Héhéhé. Avant même qu’il soit prêt. Oui oui.

Leçon 3 : Annonce ton projet avant d’être prêt-e ! Tu lui donneras des chances de voir le jour !

 

J’ai fait ça à plusieurs reprises :

  • Quand j’ai créé jemecasse.fr – je n’avais même pas de site internet, ni rien écrit de concret, et pourtant je harcelais mes amis avec ce super projet de la mort qui tue que j’allais lancer !
  • Quand j’ai commencé à écrire mes deux livres. J’ai annoncé à mes amis et certains proches d’internet, je vous l’ai annoncé avant même d’être prête, et j’ai constitué un groupe de bêta lecteurs avant d’avoir écrit un mot. Que dis-je ? J’ai contacté un éditeur avant d’avoir écrit un mot ! Je vous en parlerai une autre fois.
  • C’est limite si je n’ai pas invité mes amis à ma pendaison de crémaillère avant d’avoir eu un appart… en fait si, je les ai invités, y a juste pas encore de date 🙂

 

Et je sais ce que vous vous dites parce que je peux lire dans les pensées :

1 – ça porte malheur d’annoncer les choses avant d’avoir rien fait. Ce serait la phrase typique de ma grand-mère : ne dis rien avant que ce soit fini (sinon on va te jeter un sort)

2 – et si ça ne marche pas, c’est la honte ! (justement…)

3 – c’est un peu prétentieux, non, d’annoncer les choses au monde entier alors qu’on n’a rien fait. Franchement, c’est se la péter un peu, nan ? (Bah oui !!! Depuis quand se la péter c’est mal ?)

 

Tout d’abord, laissez de côté la superstition.

Personne ne va vous ensorceler ni piquer votre idée si vous annoncez votre intention. Et bien entendu, il faut que ce soit quelque chose que vous ayez vraiment envie de faire, pas un truc qui vous traverse l’esprit comme ça – sinon il faudra faire une nouvelle annonce tous les jours.

 

Pourquoi c’est super efficace, comme technique :

1. On ne peut pas se défiler, sinon c’est la honte

Ah ben oui, le point cité plus haut, c’est tout le propos ! Vous avez ce rêve de ouf que vous souhaitez accomplir. Et vous l’avez gardé enfermé dans un tiroir pendant tout ce temps. Exposez-le au monde, et vous ne pourrez plus retourner en arrière !

Les gens attendrons de voir ce qui se passe, et attendront d’en savoir plus sur votre avancement. Et ils vous rendront service, parce que sans l’épée de Damoclès de la honte intersidérale qui vous attend si vous laissez tomber, vous n’aurez pas accompli votre rêve.

La honte est-il un sentiment pire que le regret que vous aurez dans 10 ans, de ne pas avoir mené à bien ce projet ? I don’t think so.

Suivez votre rêve. Ne nous laissez pas tomber.

2. On ne peut plus trouver d’excuses – parce que quelqu’un du public nous en empêchera

C’est tellement facile de trouver des excuses quand on est enfermé dans son bureau, avec pour loisir de trouver toutes les raisons de ne PAS faire quelque chose.

Mais quand on a annoncé une action publiquement, et que de temps en temps, quelqu’un passe la tête par la porte pour nous demander comment ça avance, difficile de dire : « Oh, tu sais, ça n’avance pas parce que… je n’ai pas assez d’argent, ni les diplômes, je suis trop grande, j’ai les dents de travers, personne ne m’aime »… BREF.

Les excuses n’ont plus sens quand on a des interlocuteurs parce que 1) cela veut dire que si vous n’êtes pas capable pour telle raison, eux non plus (avez-vous vraiment envie de démonter leurs rêves ?) 2) ils trouveront un moyen de démonter vos excuses et de trouver des solutions parce que….

3. Vous aurez un soutien de ouf !!!

Et c’est ça vraiment la beauté d’annoncer les choses publiquement. Quand on vous demandera des nouvelles, se sera pour vous AIDER, et non pas vous narguer. Vous aurez impliqué d’autres êtres humains dans un projet qui vous stimule, et y participer leur fera plaisir. Vous serez soutenu, on ne vous laissera pas tomber. Et vous aurez accès à des ressources, et des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé autrement. Annoncer votre projet au monde avant même qu’il soit lancé, c’est mettre toutes les chances de succès de votre côté.

 

Je sais que ça fait peur parce qu’on veut présenter au monde des choses toutes faites, toutes parfaites, bien polies sur lesquelles il n’y a rien à redire… sauf qu’on court le risque de ne rien faire du tout. Et ça, c’est encore plus effrayant selon moi.

Ainsi mon action unique pour vous aujourd’hui est d’annoncer publiquement dans les commentaires le projet sur lequel vous travaillez, ou que vous avez envie de lancer, ou le tour du monde que vous décidez de faire – même si rien n’est prêt, même si vous ne savez pas ni où ni comment. Et surtout, donnez-nous une DATE !

Dites : « J’annonce que [telle date] je vais faire [tel projet] »

 

Et pour vous donner l’exemple, je décide de vous annoncer publiquement en avant-première (avant même ma maman) un projet fou :

Eh oui, vous avez bien entendu : J’ai décidé que fin janvier, je parlerai devant 300 personnes, dans un théâtre. Parce que Why Not ?

Je vous assure que ça me fait trembler, et c’est pour ça que j’ai besoin de vous !

Pour suivre l’évolution de ce projet qui va tout déchirer, rejoignez l’événement Facebook en cliquant ici !

Woop woop ! Trop bien !

 

A votre tours, dans les commentaires :

1 – Annoncez-nous le big projet secret que vous avez peur de commencer

2 – Dites-nous où vous en êtes de vos objectifs de la semaine dernière

3 – Annoncez-nous vos objectifs pour la semaine à venir

 

J’avais pour objectif de dompter Instagram. C’est chose faite, je maîtrise les hashtags – vous pouvez me suivre ici – jemecassefr – (ainsi que toutes mes pérégrinations que je ne posterai nulle-part ailleurs).

Mon second objectif était d’écrire, et je suis ravie d’annoncer que le manuscrit du Livre JMC a bien avancé.

Nouvel objectif pour cette semaine :

Hum, trouver un théâtre pour ce fameux événement JMC + décider du contenu. Et continuer l’écriture, of course.

 

Belle semaine à vous !

(Lyvia qui flippe sa race, nan mais franchement !)

F

6 commentaires

  1. Marion sur 5 novembre 2015 à 2:36

    Hi, hi… Je me bidonne !
    Franchement, tu n’as pas froid au yeux, et c’est bien ! Chapeau Lyvia !
    Je pratique un peu l’annonce avant de faire, mais sur de petit projet ! Là, trouver un théâtre, monter totalement le projet,, c’est culotté ! J’ai fait ça pour les ateliers « Écrire avec le Yi-King », et à d’autres occasion, mais bon… C’était relativement facile à mettre en place, même s’il y avait un petit challenge. enfin, je me souviens des premiers ateliers que j’ai animé : j’avais les gens, la date, et plus la salle. J’ai décidé de maintenir le tout et de trouver un lieu (gratuit, parce que c’était des ateliers gratuits) en free style.

    J’ai dû aller relire mes objectifs de la semaine sur ton article… c’était donc déjà mal barré. Quoi que… J’ai bien mis mon blog à jour avec l’article sur les ateliers « Ecrire avec le Yi-King ». Je n’ai en revanche pas lancé ma nouvelle série d’articles. En revanche, j’ai réfléchi à intégrer ma « découverte » perso à mon projet. C’est en bonne voie je pense.

    Défi de la semaine à venir, donc, prendre de l’avance sur les ateliers d’écriture érotique (j’aimerais en avoir trois ou quatre d’avance pour me dégager du temps ensuite pour d’autres projets), lancer cette fameuse série d’articles, et écrire la nouvelle que j’ai en tête. Ca urge, c’est en lien avec un tout nouveau projet.

    Concernant le projet à annoncer publiquement, j’hésite. Pour tout dire, je suis déjà suffisamment stressée, je ne sais pas si c’est une bonne idée pour moi. J’ai déjà annoncé le stage « écrire avec le yi-king », à venir en décembre ou janvier alors que je n’ai pas de date ni de lieu. J’ai aussi un peu annoncé un stage d’écriture en résidence pour le printemps ou l’été, alors que rien n’est booké. Je crois que je vais en rester avec ces deux projets là. Ca ira, non ?

    Et encore bravo !



  2. Morgane sur 6 novembre 2015 à 5:05

    J’annonce publiquement que je vais devenir la plus grande éditrice de l’univers.

    (Tant qu’à faire, faut voir grand)



  3. nanoue sur 9 novembre 2015 à 10:00

    j’annonce que je vais me casser pour trouver ce qui me passionne réellement!!!



  4. Delphine sur 9 novembre 2015 à 10:47

    J’annonce publiquement monter mon projet d’atelier artistique pr enfants avec comme thème la nature. Cette idée date de plus d’un an, il a peu avancé pr diverses raisons mais la cop21 me met une Dead line qui permet d’agir et d’avancer. Merci Lyv, tes newsletters me boostent !!! Je lai attendu lundi dernier lol



  5. elleag sur 11 novembre 2015 à 4:15

    J’annonce publiquement que j’ai décidé de créer ma vie de femme libérée délivrée fortunée avec planning à l’appui. Vous pourrez me suivre sur le blog que je vais créer d’ici la fin de semaine. Merci de votre soutien.



  6. elleag sur 11 novembre 2015 à 6:25

    Rebonjour à tous,

    Voici c’est chose faite. Le blog s’appelle s’appelle libereedelivreefortunee.wordpress.com.

    N’hésitez pas à me conseillez, je débute et c’est un vrai pas pour moi qui me tiraille intérieurement mais C’est FAIT. J’ai avancé mais je ne peux pas dire que je suis contente.



Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top