Le long et le lent – #coulisses

Bon, 

Je t’avoue qu’en écrivant ce titre, je n’avais pas réalisé la connotation sexuelle qu’il y avait derrière.

En même temps je viens de finaliser la trame des vidéos pour le module sur le clitoris, de mon programme des 8 portes, et la trame seule fait… 20 pages 🙂 tout va bien.

Non je venais te parler d’autre chose mais, je vais quand même te parler sexo, car tout est lié.

Tout d’abord, mini scoop ! J’ai réactivé mon compte Instagram ! @lyviacairo. 

Suite à mon dernier article coulisses, j’ai décidé de revenir dessus avec tout un nombre de règles et de cadres que je compte bien respecter.

La première que j’ai décidée c’est de ne suivre que 10 personnes. Alors j’ai commencé à arrêter de suivre des comptes à la pelle. 

Instagram n’a pas aimé… et je suis bloquée :D. Je ne peux faire aucune activité jusqu’au vendredi 9 juillet. Et ça tombe bien, je comptais revenir le 8 juillet, tout pile trois mois après mon départ.

J’en suis à 31 comptes que je suis. 

Et… c’est encore trop. 

Je suis allée sur l’application plusieurs fois ces derniers jours, et elle réveille mon anxiété.

Même avec 31 comptes suivis, il y’a tellement d’informations. Je me suis lancée dans le fait de regarder des stories et ça prend du temps !

En plus c’est plein d’informations qui s’enchaînent et qui ne m’intéressent pas toujours.

J’ai hâte d’arriver à 10 comptes

J’ai aussi décidé de ne consommer que des stories.

Pourquoi ? Parce que ce que comme j’ai trié… mon flux d’actualité est désormais pollué.

Maintenant que je suis moins de personnes, un post sur 3 sont de la pub. 

Et j’ai des posts qui me sont suggérés en bas de la page. 

Ça m’a un peu dégoûté, j’avoue. 

La raison pour laquelle j’ai arrêté Facebook pour de bon c’est que je ne souhaitais pas voir de contenu que je n’ai pas sollicité. 

Eh bien il semble qu’Instagram, c’est pareil. Il ne te laisse pas créer ta petite bulle de paix et te force à consommer. 

Ceci dit, j’ai appliqué ce que j’apprends sur le système nerveux à ça.

On peut avoir des limites inexistantes (moi avant, qui passais 5 heures par jour sur Insta)

Ou des limites rigides (moi qui quitte carrément Insta).

L’équilibre c’est les limites semi-permeables, oú on laisse rentrer ce qui est bon, et on met de côté le reste.

Ainsi je suis en train de placer mes limites. C’est un peu plus difficile que de tout bloquer.

Mais encore une fois, c’est un test. Je veux dire, si ça me soule je peux toujours désactiver 😀

Le retour est un peu anxieux, j’espère bientôt pouvoir ancrer toutes les nouvelles habitudes que j’ai décidées pour une consommation hyper saine. 

Ce qui m’emmène au thème de ce texte : le long et le lent.

J’ai remarqué qu’une chose qui me calme directement après un pic d’anxiété de trop d’infos instagramesques… c’est de regarder quelque chose de long et de lent.

Par exemple, je préfère aller sur YouTube et regarder des vidéos de maisons de Architecture Digest, ou les Tiny Desk Concerts de NPR. 

(J’aurais pu dire : Beau, Long et Lent, car j’aime quand c’est beau, et là on serait clairement dans un contexte sexuel haha)

Ça reste du divertissement et de la glande, mais ça me calme, et quand la vidéo est finie je n’ai pas forcément envie de passer à une autre car je me sens… nourrie

Ou bien j’ouvre mon Kindle et j’avance sur un livre.

Ou bien j’ouvre Netflix et je regarde une série sur les locations de vacances, ou un documentaire (je viens de finir Wonder Boy, un documentaire sur Olivier Roustaing, le directeur artistique de Balmain, très émouvant).

Et c’est ce qu’être déconnecté de FB et IG m’a appris. À aller lentement. Et à prendre mon temps. 

Ce week-end j’ai passé deux journées à la plage, avec une majorité du temps à discuter et regarder les vagues. 

Et c’était long, on n’était pas pressé. Et c’était lent aussi. 

Et là, revenir sur Insta, tout va super vite, les informations sont trop courtes et trop rapides. 

Et ce rythme pour moi n’est pas vraiment naturel. J’habite en pleine campagne. Mes voisines sont les vaches. Le soleil se couche doucement. Rien ne va vraiment vite. Et ce n’est pas nécessaire d’aller vite. 

Cette petite période de nettoyage et transition me questionne non seulement sur comment je vais consommer Instagram (pas beaucoup), mais aussi ce que je vais créer dessus.

Je n’ai pas envie du tout de rajouter au stress et à l’anxiété. Au contraire, si je peux apporter un peu de douceur et de lenteur, un peu de tranquillité et de pause, ce sera super.

Et ce n’est pas vraiment ce vers quoi la plate-forme veut emmener. Le micro contenu qu’on peut ‘snacker’ est à la mode. Or ce n’est pas à ça que je choisis de contribuer. 

Je partagerai le lien vers mes contenus longs. Histoire que d’autres personnes puissent prendre aussi de longues respirations. 

En ce moment c’est ça ma ressource, mon repère. 

La longueur et la lenteur. 

Et ça m’amène… au sexe.

La longueur – qu’elle soit d’un penis, d’un clitoris ou d’un rapport ne compte pas vraiment. Cela dépend.

Mais ralentir… oh que c’est puissant. 

Ralentir, respirer, tu sais ce que ça permet ? De sentir. De vraiment ressentir les sensations dans le corps. De sortir de l’anesthésie, et de vraiment se connecter au fait qu’on est vivant.

La prochaine fois que tu fais l’amour oú que tu te donnes du plaisir, ralentis. 

Prends le temps et ralentis. 

—-

J’écrirai + longuement sur mon retour sur Insta.

Et j’écrirai probablement + longuement sur comment avoir un magnifique rapport sexuel 🙂

Ces derniers jours j’ai été occupée à la création de contenu pour mes programmes. C’est hyper excitant et intéressant et je n’arrête pas de m’extasier en disant : « j’adore mon travail ». Que ce soit après un appel sur le fait de libérer les traumas qui nous empêchent de remplir nos besoins, ou un coaching sur comment avoir plus de plaisir orgasmique. Cette période de création et de transmission est vraiment chouette, et elle m’a inspiré un nouveau programme 🙂

Je suis bien occupée niveau sexo, mais j’ai eu envie de faire un programme… sur les coulisses du business ! J’ai bien aimé partager dessus ces derniers jours, et je me suis dit : why not! 

Garde un œil sur une prochaine offre, oú tu pourras être en live avec moi plusieurs fois cet été pour créer ou transformer un business qui soit vraiment en soutien de ton plaisir et de ta joie, qui soit régénérant, et qui te fasse du bien 🙂 

Je t’embrasse, et je te souhaite beaucoup de douceur, et de lenteur,

Lyvia 

vague-tiret

Continue ta lecture

Commentaires

1 commentaire

  1. Ralph sur 13 juillet 2021 à 4:38

    Merci

Laissez un commentaire





Es-tu prêt-e à vraiment profiter de la vie ?

Reçois plusieurs fois par semaine un message pour t'inspirer, te motiver, et t'ouvrir à de nouvelles réflexions. Amour, sexualité, relations, argent, spiritualité : abordons tous les sujets, du moment qu'il s'agit de te sentir bien !

Renseigne ton nom et ton adresse et prépare toi à vivre une vie où tu ne tolères que le meilleur !

Je suis Lyvia Cairo

Écrivain, coach en relations et en sexualité, spécialisée en soin des traumas.
Et je suis là pour t'aider à te sentir beaucoup mieux dans ta vie.