Un jeudi à la fois #4 – Comment trouver de l’argent

Comment trouver de l'argent | Je me casse

Ah! Je t’ai eu! Je sais que tu as avidement cliqué sur le titre de cet article en te disant: « ça y est ! Enfin quelqu’un pour m’expliquer comment trouver ce fameux argent qui semble complètement inaccessible ! « 

Eh bien je te préviens, ici on ne parlera ni business plan, ni financement, ni entrer dans des concours, ni supplier des banquiers, ni business angels, ou whatever.

Tu restes quand même ? Let’s roll baby !

 

Au début de l’aventure ‘jemecasse’, j’étais obsédée par une chose : comment trouver de l’argent  – J‘ai envie de dire comme ça que si l’argent se trouvait, ce serait marrant, on n’aurait qu’à soulever des pierres – Bref, je voulais surtout trouver de l’argent, en attendant de gagner de l’argent, qu’une manne financière me tombe entre les mains le temps de finir la quête spirituelle qui m’emmènerait à créer ma propre entreprise.

Je voulais qu’on me sauve, qu’on me dise : tiens 10 000 euros, va et change ta vie !

 

Leçon 4 : On ne trouve pas l’argent, on le crée

Leçons 4 bis : S’il vous faut l’argent pour passer à l’action, c’est que vous ne vous posez peut-être pas les bonnes questions.

Leçon 4 ter : Si vous attendez que l’argent vous tombe entre les mains, par magie, sans rien faire, vous allez attendre longtemps.

Ceci dit, même si l’argent ne pousse pas sur les pommiers, « créer » de l’argent, « inventer » de l’argent même, comme j’aime bien le dire, n’a pas à être si compliqué que cela. Suffit d’être créatif-ve !

 

Etape 1 – On commence avec ce qu’on a…

On n’a pas besoin d’argent pour commencer à agir.

C’est fou comme avant même de réfléchir à ce que l’on a envie de faire de sa vie, on est obsédé par l’argent. Bon nombre d’entre nous épluchent les sites d’aides, de concours, les moyens de financement, contemplent le crowdfunding alors qu’on a à peine décidé de ce que l’on voulait faire.

On nous fait croire que chercher du financement est la première étape, que sans ça on est fichu, ou pire, que ne pas se financer signifie qu’on ne croit pas en son projet.

Tout ça, c’est du caca de taureau.

JMC a été créé avec 70 euros et 0 euros de dettes jusqu’à ce jour. Cela ne veut pas dire que c’est un bon exemple – en fonction de la structure de votre entreprise, des ambitions à très court terme, ce sera différent – mais il est possible de commencer avec peu, voire pas de financement.

 

1. Commencez tout petit

Évidemment, quand on a son projet en tête, on voit la version XXL, la version bling bling et paillettes où tout roûle comme sur des roulettes et où on peut se permettre de siroter des mojitos dans son jacuzzi. C’est une bonne vision, c’est important de rêver grand !

Ceci dit, ce qui est encore plus important, c’est d’arriver à réaliser ces rêves, et le meilleur moyen pour moi d’y parvenir sans se casser les dents, c’est de commencer tout petit.

Commencer petit, cela signifie :

  • Envisager son projet par étape. Quelle version « mini » de mon projet je peux lancer dans les semaines qui viennent, sans beaucoup de frais ?
  • C’est choisir de ne pas dépenser pour dépenser (même si on a l’argent), mais dépenser dans un premier temps pour tester son idée, apprendre du feedback que l’on reçoit, et l’améliorer.
  • C’est éviter de dépenser des sommes substantielles tant qu’on n’a pas gagné de sous avec son projet.
  • C’est investir dans des petites choses au début pour se préparer à investir dans des grandes en suite : un événement, un livre, une formation courte pour continuer d’apprendre.
  • Dans tous les cas, il s’agit d’être créatif dans la manière de se lancer.

 

Le plus important n’est pas de se lancer en grand, c’est de se lancer tout court !

On s’en fiche que « ça a l’air pro », on sent fiche « d’avoir l’air crédible au début ». Le plus important, c’est de commencer.

A lire : Un jeudi à la fois #1 – On commence là où on est, on fait avec ce que l’on a

 

2. Tapez dans vos ressources non-financières

Trop souvent, au moment de se lancer, on se focalise sur l’aspect monétaire des choses. On a des dépenses personnelles en cash, alors forcément, on recherche du cash pour les combler. Et si on pensait les choses autrement ?

L’argent est un concept inventé par l’homme pour faciliter les échanges. Mais derrière l’argent que vous payez pour un service, un objet, il y a… ce service et cet objet. Et si vous pouviez l’obtenir par un autre moyen ?

Exemple : vous voulez voyager. Pour voyager, vous avez besoin de billets d’avion et de logement. Et pour ce voyage, vous avez calculé que cela coûte 2000 euros en cash. Oh, dur.

Mais vous n’avez pas pensé à une ressource non-financière : vos amis ! Celui qui travaille chez Air France et peut vous obtenir un prix sur les billets, et ces autres qui habitent dans le monde entier et qui sont prêts à vous accueillir dans leur chambre d’amis.

Et si on veut aller plus loin : pourquoi avez vous envie de voyager ? Pour manger de la bonne nourriture mexicaine (supposons que c’est tout) – eh bien il y a un excellent restaurant mexicain dans la ville d’à côté dont tout le monde parle. Ici il s’agit de creuser pour savoir ce que, finalement, vous avez envie d’obtenir.

 

Il y a d’autres ressources que de l’argent, à mettre en oeuvre pour obtenir ce dont vous avez vraiment besoin. Ces ressources sont la famille, les amis, les contacts qui peuvent nous aider et nous soutenir par bien des moyens. Ce sont aussi nos talents, nos compétences, et nos forces, qui peuvent permettre de nous sortir de certaines situations. Ou cela peut être les objets que l’on a chez soi. Ainsi qu’une ressource à laquelle on pense rarement : le temps !

Je vous invite à regarder mon webinaire :« Comment se casser avec peu d’argent ». En cliquant sur le bouton, vous y aurez accès gratuitement, ainsi qu’à 3 autres webinaires de la même série.

Pour recevoir les liens, et mots de passe pour accéder aux quatre webinaires, il suffit de cliquer ici et d’entrer votre adresse email.

Je veux recevoir les webinaires gratuitement

 

3. Faites un petit job en attendant (c’est autorisé)

Comme je vous l’ai dit plus haut, vos talents, compétences et forces font partie de vos ressources. Ainsi vous pouvez les mettre en oeuvre… contre du cash.

On m’écrit souvent en me disant : « Je me suis cassé-e, mais j’ai un peu de mal financièrement. Est-ce que prendre un petit boulot c’est revenir en arrière ? »

Tant que vous allez dans la direction de vos projets, non ce n’est pas revenir en arrière ! Et vous pouvez me croire sur parole : j’ai fait maints petits jobs et repris un boulot salarié, tout ça pour développer mon business sans trop de stress financier.

Ce n’était pas toujours facile, et j’ai eu par moments l’impression de trahir mon propre message. Mais une bonne amie m’a dit : « quand on est entrepreneur, on croit toujours que c’est tout ou rien, mais parfois on doit faire des choses simplement pour que notre business continue de grandir ».

Si renflouer les caisses en faisant un petit boulot est nécessaire à la poursuite de votre projet, ne serait-ce que pour la tranquillité d’esprit que cela vous apporte, faites-le ! Du moment que vous savez pourquoi vous le faites.

A lire : Je ne suis plus la même

 

Étape 2 – …Et au fur et à mesure, on « crée » de l’argent

Une fois qu’on est lancé, qu’on a commencé petit, qu’on a tapé dans des ressources non financières, et qu’on a trouvé des moyens de continuer sans trop stresser, maintenant arrive la partie ultra supa fun: créer de l’argent.

Les anglophones disent « manifesting money », comme littéralement, faire l’argent arriver dans notre vie, comme par magie !

On ne trouve pas l’argent, on le crée !

Les conseils qui vont suivre ont fonctionné pour moi. La condition première c’est de croire que créer l’argent, ce n’est pas si difficile que ça !

 

4. Arrêtez d’être fâché-e avec l’argent. Il vous aime

Dans notre belle société française, l’argent est souvent synonyme de souffrance.

« Je vais travailler parce que j’ai besoin d’argent. Même si je n’aime pas ça, je n’ai pas le choix, il faut bien manger ». Il vient souvent de l’extérieur aussi – on est salarié, ça tombe tout les mois. Il suffit alors de se pointer tous les matins et il arrive chez nous à la fin du mois. Mais faire autrement  – pour avoir de l’argent en plus, ou à la place – on ne sait pas

Je vais vous dire quelque chose. On a le choix de décider combien et comment on va gagner de l’argent. 

A ce stade, de nombreuses pensées vous viennent en tête : notez-les !

Des pensées comme « j’ai toujours galéré pour avoir de l’argent, pourquoi aujourd’hui ce serait différent ? » ou « Tout le monde sait que l’argent ne pousse pas sur les arbres, toi-même tu l’as dit » ou « Si c’était si facile, ça se saurait » ou « C’est facile à dire pour toi, mais pour moi c’est différent ».

Tout ça, ce sont des croyances. Vous les avez inventées. Et si vous les avez inventées, il suffit de les oublier et d’en inventer de nouvelles. Par exemple :

  • « J’ai beaucoup galéré pour avoir de l’argent par le passé, mais aujourd’hui je décide de le créer de moi-même »
  • « L’argent ne pousse pas sur les arbres, mais peut-être que je peux planter un arbre méthaphorique »
  • « Si on ne le sait pas, c’est que ce n’est pas encore dans notre conscience collective »
  • « Il n’y a pas d’excuse : si ça marche pour moi, ça marche pour toi »

 

Pour que l’argent arrive dans votre vie, la première étape est de l’y accueillir.

Faites la paix avec l’argent. S’il vous a – comme moi – fait galérer un peu par le passé, c’est que vous l’avez traité comme un enfant gâté qui ne veut pas vous écouter. L’argent, c’est votre pote. Si vous êtes honnête avec vous-même et avec les autres, il viendra.

Pardonnez-vous et pardonnez-lui. J’ai été fâchée avec l’argent parce que j’ai engrangé quelques dettes dans ma vie d’avant, qui m’ont bien prises la tête par moment. Eh bien aujourd’hui je sais que cet argent que j’ai emprunté m’a permis de vivre des choses plutôt chouettes, et aussi m’a donné de bonnes leçons 🙂

 A lire : Comment je vis : une histoire financière de JMC (qui date du début de cette année)

 

5. Créez/inventez des façons d’apporter de la valeur

Qu’est-ce que l’argent après tout ? L’argent, c’est simplement la représentation d’une valeur. Pour manger, c’est 10 unités d’argent. Pour mon appartement, c’est 1000 unités d’argent. L’argent est une invention de l’homme, pour simplifier nos calculs, et nos échanges.

Les 1000 que je donne aujourd’hui pour mon loyer, je les ai obtenus en donnant 1000 de valeur à quelqu’un. Si je paye 1000 pour mon loyer, c’est que j’estime que c’est la valeur qu’a pour moi le fait de vivre confortablement, dans telle ville, avec tant d’espace.

Ainsi si on se concentre sur le fait que l’argent n’est que la représentation d’une valeur, c’est assez facile de créer de l’argent. Il suffit de créer de la valeur !

Si vous créez de la valeur, vous en aurez en retour. C’est aussi simple que ça.

Voici ce qu’il vous reste à faire :

  • Réfléchissez aux domaines qui vous intéressent, à ce qui vous fait envie, vous fait vibrer ;
  • Demandez aux personnes autour de vous – votre communauté en ligne, votre entourage, les parents d’école – ce dont ils ont besoin (en rapport avec ces domaines) et comment vous pouvez les aider ;
  • Voyez si vous avez envie de leur donner ce dont ils ont besoin, et si vous avez des réponses / solutions à leur offrir ;
  • Créez ce dont ils ont besoin
  • Proposez le contre de l’argent

(ou proposez puis créez, mon ordre préféré !)

Tada !!

Les deux premières étapes sont les plus difficiles : identifier ce dont vous avez envie, ce que vous avez envie de créer, puis identifier ce dont les personnes en face ont besoin. Mais dans les deux cas, il s’agit de demander. A l’intérieur, et à l’extérieur !

Les deux dernières étapes sont les plus cruciales : c’est bien beau de rêvasser, mais le plus important, c’est de passer à l’action !

Ce sont des sujets que l’on couvre en profondeur dans mon programme ‘Des idées à tout casser’. Pour être tenus au courant de la prochaine session, écrivez-nous à hello@jemecasse.fr

 

6. Agissez avant d’être prêts

N’attendez pas d’être prêts à 100% pour proposer de la valeur. Si vous identifiez des choses sur lesquelles vous pouvez apporter votre aide, votre soutien, des réponses, c’est de votre responsabilité de les apporter. Quelqu’un a besoin de vous en ce moment même, et c’est desservir le monde entier que de l’ignorer.

Vous ne serez jamais prêts.

J’ai lu cette phrase récemment dans ‘Notes from the Universe‘:

« Vous avez déjà fait tout ce que vous deviez faire. Maintenant il n’y a plus qu’à faire ce que vous voulez faire »

Alors F*ck la légitimité. Changez de signature aujourd’hui !

Allez à la rencontre d’autres être humains, et montrez à quel point vous êtes génial en leur donnant de la valeur avant tout !

 

A votre tour :

Comment allez-vous créer de la valeur dans la semaine qui vient ? Dites-le nous dans les commentaires !

 

Objectifs

Avez-vous tenu les objectifs de la semaine dernière ?

Les miens étaient :

  • Écrire davantage –> Je n’ai presque rien écrit sur mon roman + mon Livre JMC, shame on me !

 

Nouvel objectif :

  • Je dois rattraper mon retard sur l’écriture de ces deux fameux bouquins !

Joyeux jeudi, et à la semaine prochaine !

F

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.