Ma vision de mon business / art pour 2019

Lyvia Cairo

Les amis, ces derniers jours ça a été mise en ordre pour moi, et tri ! Dans mes comptes, dans mes affaires et aussi dans mes activités.

2018 a apporté ses hauts, ses bas, ses apprentissages et ses réussites, et dans ce tourbillon de folie : la clarté ! Ce que je garde, et ce que je laisse.

J’écris ce texte pour moi, pour y revenir souvent.

Il est né de plusieurs conversations, dont une récente avec mon amie Jess et une avec une nouvelle amie écrivaine qui a décidé de se consacrer à l’écriture. Elle ne ferait rien d’autre que ça, et son objectif est de devenir millionaire seulement à partir des livres en 5 ans. Si elle a besoin d’argent par ailleurs, elle bossera, mais elle ne sera pas coach, ne fera pas de cours en ligne, et se concentrera sur l’écriture.

Ça a été mon fantasme bien des années, passer 100% de mon temps à écrire, disparaître des mois et sortir des bouquins. On fantasme beaucoup sur la pureté, la cohérence, la simplicité.

Je ne suis pas simple, je ne suis pas cohérente et je ne suis certainement pas pure.

J’en parlais avec Jess tout à l’heure.

En 2013 quand j’ai quitté mon job, j’ai dit que c’était pour être écrivain. Et on m’a dit : on ne gagne pas d’argent avec ça, laisse tomber.

Aujourd’hui 5 ans plus tard, je me dis que ça aurait pu être un chemin pour moi. Me consacrer à l’écriture, faire un petit job à 1000 euros par mois, et sortir beaucoup plus de livres que j’en ai sorti jusque là.

Sauf que… ça n’a pas été mon chemin.
Le chemin qui est le mien m’a bien chamboulé. Et j’aurais pu me passer de beaucoup de ce qui m’est arrivé.

Mais il m’a appris que je suis et que je sais faire beaucoup de choses, et que parmi toutes ces choses, je peux choisir.

Mon mot principal pour l’année 2019 est égoïste. Et cette année je choisis d’être égoïste, pour de vrai, en faisant ce que moi je veux, pour moi.

Voici comment je vois les choses :

1. Je suis écrivain

En particulier, j’adore écrire des histories érotiques, et j’adore étudier sur la sexualité et ses dynamiques, pour ensuite transmettre et retranscrire. C’est un kif absolu pour moi et je me dis que c’est tellement GÉNIAL que je choisisse un sujet si fascinant.
J’aime écrire comme moyen de communiquer car les écrits restent, ils sont organisés.
En particulier j’ai… 4 livres sur le feu et je veux les sortir rapidement. C’est important et c’est une priorité.

En 2019, je sors mes bouquins.

Edit au 4 janvier 2019 : plus que ça, écrire devient ma priorité.

2. Je suis une activiste

Je l’ai réalisé il y’a un an et demi : je suis en colère. Je suis énervée. J’en ai marre. J’en ai marre qu’on nous fasse autant chier à nous les femmes.
Mais mon combat en particulier est la sécurité sexuelle. Je veux un monde où le consentement fait partie des enseignements de base. Le oui, le non, les red flags. 80% de la sexualité réside dans le consentement.
Je suis enragée des agressions que subissent femmes et enfants dans ce monde.
Et je veux apprendre autant que je le peux sur la sexualité dans notre société. Le consentement, l’économie, les politiques de ça. Et même comment ça s’inscrit dans la pop culture (musique, séries). Je veux apprendre et partager.
L’un de mes rêves est de créer une plateforme gratuite d’éducation sexuelle pour les jeunes adultes.

En 2019, j’apprends autant que je le peux sur la sexualité et je partage, partage, partage.

3. Je veux gagner de l’argent

Je veux aussi gagner de l’argent, vraiment. Pourquoi ? Parce que je veux investir dans des business menés par les femmes, et qui ne sont pas toujours compris par des investisseurs qui sont en majorité des hommes. Je veux devenir Venture Capitalist et investir dans des business créés par des femmes.

Comment je vais créer cet argent ? De plus en plus automatiquement.
Ce que j’aime par dessus tout, c’est être une boss et manager. Je ne vais pas compter sur des nouveaux lancements de programme pour cet argent, mais capitaliser sur ce que j’ai créé jusque là :
👉🏽 nous allons faire grossir Jemecasse.fr de façon à ce que de plus en plus de personnes trouvent leur voie grâce à ‘Des idées a tout casser’
👉🏽 je vais compiler mon contenu sur l’argent de façon à ce qu’il puisse être rendu accessible.

Edit au 4 janvier 2019 : une fois que j’ai décidé de faire de l’écriture ma priorité, j’ai enlevé toute contraire sur comment je vais créer de l’argent. Je ferai comment je le sens, et ça peut, finalement, être sur le sujet du sexe, ou de l’argent, des programmes en ligne, peut-être différents dans la forme.

La question magique

Je me suis posé la question : qu’est-ce que je ferais si j’avais 20 millions en cash sur mon compte bancaire ? Cette question à le don de donner de la clarté sur ce que l’on fait parce que l’on a envie, et ce qu’on fait juste pour l’argent.

  • j’étudierais ;
  • j’écrirais de la fiction et de la non fiction ;
  • Je ferais des Facebook live et des Instagram Stories oú je partagerais et enseignerais gratuitement. Parce que j’ai envie ;
  • J’organiserais de merveilleuses retraites avec les femmes et les amies que je veux soutenir ;
  • Je serai toujours ‘coach’ – partager est une part de moi. Mais si j’avais 20 millions sur le compte, je ne chercherais pas de clients en coaching. A la place j’investirais dans des business et je coacherais les personnes de manière incluse ;

Je n’ai pas envie de me contraindre à créer du contenu pour des programmes non plus. Je veux juste exister et partager – et j’ai trouvé la forme pour ça, je vous en parlerai dans de prochains jours.

Edit du 4 janvier : Après maintes réflexions, j’ai compris pourquoi parfois créer des programmes étaient contraignant : ils n’étaient pas toujours dans l’extension de mon énergie, ou de qui je suis. Donc plutôt que pour la énième fois, décider d’arrêter les programmes, je vais les créer d’une façon qui respecte mon rythme et qui me donne un minimum de charge mentale – courts, intenses, avec un cadre comme ça je les inclue à ma routine, et qui à la fois me permettent de créer dans le flow, comme ça vient, sur des sujets qui m’intéressent de toute façon. 

Au fond, je veux minimiser la charge mentale, et ne pas donner l’impression qu’on ‘attend’ des choses de moi. En tant qu’artiste, je veux pouvoir être disciplinée ET complètement libre. Et c’est l’équilibre que je veux explorer cette année. 

Je ne veux plus non plus rien affirmer de définitif. A chaque fois que je dis que je ne ferai plus ci, ou ça, je change d’avis. Alors je me donne un cadre, et je me laisse libre dedans.

Collaboration

Ces derniers jours, j’ai travaillé avec ma pote Jess, et j’adore ! Faire les choses à deux est hyper enrichissant.

Nous avons lancé notre premier Mastermind il y’a 3 semaines et ça se passe du feu de Dieu (les filles vous confirmeront, je ne crois pas que j’exagère). Et nous voulons le refaire – juste exister et partager à des femmes ambitieuses notre énergie.

Nous voulons aussi organiser ensemble des retraites et des événements, au Portugal et aux Antilles. Et nous avons créé, comme ça en 2/2 un ebook pour trier nos activités ! (tu peux te le procurer ici)

Jess est une artiste comme moi. Cette année elle va se consacrer à sa carrière d’actrice (elle a tout pour) alors que moi je vais continuer à être écrivain et activiste. Ces projets qu’on veut monter ensemble, c’est comme…. notre job à côté ! Transmettre tout ce que l’on sait dans le fun et dans le flow, à des personnes qui veulent être dans notre énergie, à savoir celles de personnes qui non seulement s’y connaissent en business, mais prennent leur art au sérieux.

Cette année a été drôle : au début d’année je me disais ‘je ne fais confiance à personne’.
En fin d’année je me retrouve à m’appuyer sur plusieurs personnes : la team Jemecasse qui se charge de développer la marque en autonomie, Jess, ma nouvelle assistante qui se chargera de recycler tout mon contenu.

Et c’est parce que j’ai admis quelque chose :
Je suis excellente à initier des projets. Pas super bonne à les poursuivre. Et j’ai besoin autour de moi des personnes qui prennent mes idées aussi vagues qu’elles soient et en font quelque chose de chouette !

Du coup voilà : en 2019, je ne compte plus que sur moi, je m’associe, je collabore, je crée et j’initie.
Et c’est de cette façon que je vais pérenniser ma société.

De nouvelles décisions

Moi qui aime prendre des décisions, j’en ai rajouté quelques unes, plus spécifiques et plus ponctuelles à la liste que j’ai posté plus tôt.

A quoi je m’engage ?

  • je m’engage à cibler mes sujets d’écriture et d’étude au SEXE (consentement, limites, red flags). Il y a beaucoup à faire. Je ne veux pas être distraite.
  • ajouté le 4 jan : quand je partage sur l’argent, de plus en plus j’ai envie de le lier à la question féministe, et le rapport avec l’économie. A voir…
  • je partage au maximum gratuitement en live et par écrit.
  • édité le 4 jan: je suis coach / mentor sur le business et le mindset seulement d’une manière qui me demande simplement d’exister, sans rien avoir à préparer et sans charge mentale – être moi suffit.
  • ajouté le 4 jan : je m’appuie sur les autres pour cette nouvelle phase de mon business. Je choisis que je ne fais plus ceci seule.
  • Je crée ce qui me vient suivant une impulsion, et ensuite je choisis de le partager ou pas, de manière payante ou gratuite ou pas. Je n’ai plus de contenu qui doit arriver à un moment précis. C’est un grand changement pour moi, mais ça veut dire deux choses techniquement :
    1/ ne vendre qu’après avoir créé (j’ai toujours fait l’inverse) OU (ajout) créer sur un temps très court, où je suis assurée que mon énergie est maintenue.
    2/ créer des espaces où je peux partager ce qui me vient comme ça vient (masterminds, retraites, memberships).
  • je ne suis pas coach sexualité. J’y ai beaucoup pensé. Je me vois transmettre des choses, enseigner, mais je ne me vois pas spécifiquement accompagner sur le sujet. Je connais des thérapeutes qui font bien ça, et je suis formée par une école de tantra qui donne de merveilleux résultats. Cela va peut être changer, mais je préfère me concentrer sur partager et que ce partage débloque.

Mes jobs

  • mon premier job est d’écrire des livres – de la fiction, de la non fiction, des livres papiers, des ebooks.
  • mon second job est d’être une boss – j’adore ça ! D’au mieux accompagner mon équipe pour qu’elle crée des offres gratuites ou payantes. Elle fait ça très bien 🙂
  • mon troisième job est d’être une hôtesse. J’organise des retraites, des masterminds, des fêtes. Mes clients viennent à moi car ils ont envie d’être dans mon énergie. Je n’ai pas à penser quand je suis avec eux. Être moi suffit.

Ces trois jobs combinés créent un revenu à 7 chiffre minimum. C’est l’intention.

Décisions techniques :

  • je recommence à écrire sur mon site d’abord. J’ai remarqué qu’en écrivant ‘pour facebook’ j’avais tendance à penser aux autres plutôt qu’à moi. En écrivant sur mon blog d’abord, je pense à moi et ce que je veux documenter pour moi. Et ensuite je partage.
  • je mets à jour mon site pour qu’il devienne un hub puissant pour ces nouveaux projets. J’ai cette envie d’indépendance et ‘d’ordre’ – mais aussi de pérennité.

Mes rêves / projets à long terme :

  • je veux être un VC pour les femmes entrepreneure. Je veux investir dans leurs projets créatifs.
  • Je veux créer une plateforme d’éducation sexuelle pour les jeunes adultes, se focaliser sur 1/ le consentement 2/ la sexualité consciente
  • Je veux créer mon premier film érotique / pornographique.

Ce que je vais faire pour intégrer ces décisions à mon quotidien :

  • avoir une routine d’étude et de partage à laquelle je me tiens
  • au moment de prendre la décision de lancer quelque chose de nouveau, me poser la question : est-ce que je le ferais si j’avais 20 millions sur le compte bancaire ? – si la réponse est oui, alors c’est que je le fais pour la créativité / le partage – si la réponse est non c’est que je le fais pour d’autres raisons. Je dois être honnête avec ces raisons.
  • revenir régulièrement vers cette page. Demander à mes amis de me faire signe si je sors du cap.
  • me focaliser sur la priorité : m’éclater. Le reste découle de cela !

Vous voyez, au fil des ans je me rends de plus en plus compte que créer mon business c’est de la dentelle.
J’aimerais être cohérente, j’aimerais être puriste. Avoir un gros bloc et dire : ça c’est mon truc !

Mais ce n’est pas moi. Je suis intéressée par beaucoup de choses, dans le fond, dans la forme.
Alors mon travail quotidien est d’être honnête avec ce que je garde, et avec ce que je laisse. Et d’être précise. Le plus possible.

Quand je regarde mes bilans des années précédentes, je vois mes tentatives d’avancer vers ça.

J’espère que quand je lirai ce texte en fin 2019 je pourrai me dire : chouette, j’ai gardé mon cap.

Je vous embrasse !

PS :

 

  • Si toi aussi tu veux avoir plus de clarté sur ce sur quoi tu veux te concentrer en 2019 et comment tu veux agir, Jess et moi avons créé un ebook exprès, avec une vidéo associée –> Découvre-le ici.

  • Envie de te faire passer en premier en cette fin d’année ? Rejoins mon challenge GRATUIT, moi d’abord ! On a déjà commencé, et tu peux encore rattraper –> clique ici pour te joindre à nous.

 

F
[social_warfare]

The best way to get to know me is by signing up to receive my daily newsletter. I write at least once a day, and you’ll be receiving 1 message each morning at 7 am, Paris time.