Une vie sans lundi #32 – De quoi avez vous besoin?

Me voilà de retour après m’être cassée une semaine. Ça fait du bien de se casser de temps en temps, sortir un peu de sa vie et de sa routine quotidienne. Ça fait aussi beaucoup de bien de revenir dans son chez soi tout douillet!

 

Ce matin je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir écrire aujourd’hui.

L’esprit un peu embué ce matin, j’ai laissé passer la matinée (en codant) et la réponse est venue assez claire: cette chronique a pour but de vous dire où j’en suis, avec honnêteté, histoire que si vous vous cassez aussi, vous sachiez dans quoi vous vous jetez!

Alors c’est ce que je vais faire.

Pas mal de réflexions se croisent en ce moment. Je vais les partager avec vous et à vous de me dire ce que vous en pensez dans les commentaires.

 

Premier sujet de réflexion: l’argent!

Je ne veux pas que vous ayez l’impression que l’argent peut sortir de l’équation et que c’est un détail qu’on peut oublier.

Ce n’est pas le cas.

J’en parle ici (« Je suis un mauvais exemple« ), là (« Minimalisme financier« ) et encore là (« Je fais quoi maintenant? » – je réalise que j’ai deux articles qui s’appellent ainsi, comme quoi c’est une question qu’on se pose souvent).

Si jusque là, j’ai tenu avec l’aide de mon n’amoureux, et les diverses activités que j’ai fait à coté (cours de maths, cours à des maternelles, traductions, etc.) je ne veux pas que cela devienne une situation permanente!

J’aime bien le coté bohème, et le minimalisme que j’apprends, mais j’aime bien aussi les jolies chaussures, alors bon!

J’ai répondu en partie à cette question en me formant au développement et à l’intégration web, histoire que mon plan B ne soit pas ‘retourner à Londres et reprendre le conseil là où je l’ai laissé’.

 

Mais l’idéal pour moi, serait de pouvoir vivre de ce que je fais tous les jours, à savoir développer JMC.

 

D’où THE question:

Comment développer ‘Je me casse’ pour en faire une entreprise rentable, tout en ne s’éloignant pas de sa mission*, et apporter le maximum de valeur à notre communauté?

(*entre autres choses: bannir les crises de larmes au boulot, les vies où l’on s’ennuie et créer un endroit où chacun se tient les coudes en disant ‘tu peux y arriver’! )

Comprendre: comment rendre ‘Je me casse’ rentable sans donner l’impression que j’ai vendu mon âme au Diable!

 

Parce que JMC n’était pas voué à devenir quelque chose de rentable initialement. Je ne savais même pas qu’on me lirait!

Mais il y a tellement de choses à faire, tellement d’histoires à raconter que pour moi il n’y a pas d’autre alternative que d’y consacrer le maximum de mon temps. Et pour ça, le meilleur moyen est d’en faire une source de revenu.

 

Pour ne pas vendre mon âme au Diable, je dois créer quelque chose d’utile. Apporter le maximum de valeur pour en recevoir en retour.

Mais ce qui est utile pour moi ne l’est peut-être pas pour vous.

Ainsi, la première réponse à THE question est une seconde question: ‘De quoi avez-vous besoin?’

 

Je m’adresse à vous qui me lisez:

  • si vous ne savez pas trop où vous en êtes, qu’est-ce qui pourrait vous aider à clarifier les choses?
  • si vous voulez vous casser (de votre boulot ou à l’étranger) mais ne l’avez pas encore fait, qu’est-ce qui vous manque pour sauter le pas?
  • et si vous vous êtes cassé, de quoi avez vous manqué au moment de le faire?

Vous pouvez me répondre soit dans les commentaires, soit en m’écrivant sur lyv@jemecasse.fr

 

En fait il est crucial que vous m’écriviez. Ainsi, je saurai que je réponds à une réelle demande et un réel besoin plutôt que d’uniquement répondre à ceux que j’ai pu avoir ou à ce que j’ai pu imaginer assise seule en face de l’ordinateur!

Si vous voulez commenter sans forcément répondre à ces questions, vous pouvez aussi. Toute contribution est bienvenue!

J’ai hâte de voir vos réponses!

F
0 Partages

Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.