Skip to content

Une vie sans lundi #75 – « Moi, c’est pas grave… »

moi c'est pas grave

Cela m’arrive de plus en plus souvent. Je pose l’ordinateur sur mes genoux, avec une idée très claire d’article en tête, et puis je décide d’écrire quelque chose de complètement différent. Mais j’écris ce qui doit être écrit, alors…

Aujourd’hui, je vous parle d’amour.

 

Je suis une grande fan de romans d’amour, et de comédies romantiques. Difficile de m’intéresser si au moins, à un moment donné, il n’y a pas ce regard magique entre deux êtres humains, qui les font se sentir uniques, formidables, forts et confiants aux yeux de l’autre.

Je suis terriblement romantique. Je crois en l’amour fou, l’amour dingue, qui nous fait franchir des montagnes, braver des dangers. J’ai une vision très idéalisée du mariage, qui correspond pour moi au choix de deux êtres de former une équipe indestructible, pour la vie.

 

Mais même si je m’y connais dans l’amour comme dans les films et comme dans les livres, j’ai découvert une forme d’amour que je ne connaissais que peu avant : l’amour de soi.

 

On croit souvent qu’une relation romantique va nous sauver. C’est pour ça qu’être célibataire est parfois si difficile. C’est comme si il nous manquait un morceau de nous. Que notre vie n’était pas complète tant qu’on ne la partageait pas avec quelqu’un d’autre.

Mais je crois que la personne qu’on doit apprendre à aimer, en premier, complètement, inconditionnellement, c’est soi-même.

Et c’est loin d’être évident.

 

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai grandi en me disant que je devais rester discrète et modeste. Ne pas faire de vagues, ne pas en demander trop. J’ai reçu beaucoup d’amour, et de compliments, mais je me mettais rarement devant le miroir en me disant : « whooa, t’es trop belle », ou je regardais rarement mes bonnes notes en me disant « whooa, t’es trop forte ».

« Bof » était ma réaction naturelle à beaucoup de choses. Je ne me suis jamais dit que j’avais quelque chose de spécial. Au contraire, je me disais que j’avais de la chance qu’on m’aime bien. Violent, n’est-ce pas?

 

De même, j’ai beaucoup appris à prendre sur moi. Je déteste les conflits, et je me dispute rarement avec qui que ce soit. J’ai tendance à encaisser, même les choses les plus marquantes ou blessantes qu’on ait pu me dire. En me disant – « moi, c’est pas grave, je peux l’entendre« .

Ce que je veux (voulais?), c’est qu’on m’aime. Même si pour ça je devais être quelqu’un d’un peu différente, ne pas hausser le ton, faire semblant. Être polie et agréable en toutes circonstances, pour qu’on continue à bien m’aimer.

 

Et puis, avec jemecasse, et ce que j’apprends de moi avec cette aventure, je commence à me dire que si, en fait, je suis importante. Je suis d’ailleurs la personne la plus importante dans ma vie.

 

Écrire ça n’est pas facile, parce qu’à mes oreilles, cela sonne comme de l’égocentrisme, de l’arrogance, de l’égoïsme.

Seuls les autres comptent. Seuls eux doivent être contents, heureux et satisfaits. Les autres devraient passer avant tout ! Parce que… moi c’est pas grave.

Être égoiste, ne pas se sacrifier pour l’autre/les autres, ne pas se mettre en quatre pour lui/leur plaire… le pire crime selon mes standards.

 

Et pourtant si, aujourd’hui, pour ma santé mentale, je dois apprendre à être égoïste (un peu, pas trop), je dois apprendre à prendre soin de moi. Je dois apprendre à me faire passer en premier.

 

Je ne savais pas que c’était une possibilité. Que c’était autorisé… de se faire passer en premier. Jusqu’à rencontrer mes amies Joanne et Jessica, qui ne parlent que de ça !

– Traite-toi comme tu traiterais ta meilleure amie

– Prends du temps pour toi

– Fais-toi passer en premier. Toujours.

 

Woa. C’est dur

Je ne savais pas par exemple, que j’avais le droit de ne pas aller à une soirée pour rester lire chez moi, parce que j’en avais envie. Je ne savais pas que je pouvais m’acheter une bouteille de champagne juste pour moi, et la boire dans mon bain. Je ne savais pas que je pouvais dire non, avec pour seule raison ‘je dois prendre soin de moi’.

 

Comme je l’ai dit dans un précédent article, maintenant que je suis très occupée, prendre soin de moi est plus crucial que jamais. Parce que si je ne le fais, je ne vais pas tenir la durée, tout simplement.

 

Cela veut dire dormir, cela veut dire passer du temps seule, cela veut dire s’entourer de personnes positives, qui nous soutiennent. Cela veut dire dire non, ou changer d’avis, parce que c’est la meilleure chose à faire pour nous en ce moment.

Cela veut dire accepter, croire, savoir, que l’on est quelqu’un de formidable, dont le temps, l’énergie et l’affection, ont beaucoup de valeur, et ne devrait jamais être pris pour acquis (Beyoncé, vous vous rappelez?)

 

Cela veut aussi dire vivre dans un environnement le plus positif possible – no matter what – quitte à s’éloigner des personnes qui sont toxiques pour nous (je suis assez radicale sur ce point… mais comme je suis polie, je m’éloigne doucement…)

Si on ne prend pas soin de nous, personne ne le fera à notre place.

 

Et prendre soin de nous a des bénéfices plus grands que nous.

En général, on commence à prendre soin de son corps, à manger mieux, à faire du sport. Pas pour maigrir (même si c’est l’une des conséquences heureuses), mais pour se protéger, rester en forme, ne plus être fatigué-e.

On commence à faire des choses funs, sans attendre que les autres nous les proposent. Par exemple, j’avais très envie de visiter le cinéma près de chez moi. Et je suis donc allée voir un film (d’amour!) seule. Et c’était super. J’ai vraiment eu l’impression d’avoir fait quelque chose pour moi (avant, c’était quelque chose qui me faisait très peur – voir ici)

Ça fait qu’on peut s’affirmer davantage aussi. Qu’on a moins ces moments de torture où l’on se dit ‘j’aurais dû dire / faire ça’. Et s’affirmer davantage veut dire être soi davantage, et autoriser les autres à nous connaître, en vrai.

Cela veut aussi dire faire les choses qui nous font vraiment envie, et ainsi améliorer notre qualité de vie. Minimiser les moments où l’on subit sa vie, et faire en sorte que cette expérience, aussi courte qu’elle soit, sera la plus belle possible. (voir cet article)

 

Je croyais que m’aimer était arrogant, ou égoïste. Mais je comprends maintenant que s’aimer soi nous donne la possibilité d’aimer les autres davantage.

Ainsi je vous invite à me retrouver sur ce chemin.

Vous aimez-vous ?

F

10 commentaires

  1. Charlotte sur 18 mai 2015 à 7:34

    MERCI pour cet article !! Il fait tellement de bien et déculpabilise ! J’étais (je suis) dans la même situation, on apprend toujours à être bien sage et ce n’est que très récemment que j’ai découvert que je m’oubliais pour être sûre que les autres m’aimeent. Et comme tu le dis si bien, mieux s’aimer, ça permet de mieux aimer les autres 🙂



  2. Aurelie sur 18 mai 2015 à 9:32

    Je crois avoir déjà bien commencé à prendre soin de moi : manger sainement, faire du sport, lire jemecasse … 🙂
    Je commence à apprendre à dire non et à privilégier mes envies à celles des autres.
    Mais je sens qu’il y a encore du boulot avant de réussir à être vraiment moi même en toute circonstance!
    C’est comme si toute ma vie j’avais appris à être quelqu’un d’autre pour être certaine qu’on m’aime et que maintenant il fallait que j’apprenne à être moi-même.

    Merci donc pour cet article qui tombe à pic! 🙂



  3. Déborah sur 18 mai 2015 à 11:58

    Aaaaah Lyv ça fait toujours autant de bien de te lire ! Merci pour cet article. Ça résonne fort comme toujours et tombe toujours au bon moment (mais comment tu fais ? ;)). Enjoy !



  4. Christelle sur 19 mai 2015 à 2:26

    Wouah, je me rends compte que l’on est déjà au 75 ème une vie sans lundi, bravo Lyv !!
    Très bel article, c’est vrai que s’aimer c’est important, je viens d’une famille où c’est assez mal vu, ça fait égoïste comme tu dis, alors comme toi je ne me suis jamais vraiment accordé la priorité car faire plaisir aux autres était plus important. Mais un jour j’ai entendu une vidéo avec quelqu’un qui disait  » la relation la plus longue que l’on soit amené à vivre c’est celle que l’on vit avec soi même » Et je me suis dit « ha ouais c’est pas faux ça, on adore nos parents, notre chéri, nos amis, mais on est pas à 100% de notre temps tout le temps avec eux alors qu’avec nous oui lol, alors ne faut-il pas beaucoup d’amour et bienveillance pour parcourir ce si long chemin avec soi-même »? Of course! Alors j’essaie aussi de me traiter avec amour, c’est pas facile quand on a de vieux plis, mais j’ai sorti une bonne Calor vapeur ha ha, merci Lyv



  5. Gilles sur 19 mai 2015 à 9:37

    J’ai découvert ton site par hasard (rien n’arrive par hasard, parait-il…) il y a quelques temps et te remercie pour tes conseil et témoignages déculpabilisant !
    Dans une société où on nous demande de paraître plus qu’être je n’étais pas bien et ai moi aussi commencé un travail pour arriver à être mieux. Prendre soin de moi (oui, oui, même un homme a besoin de prendre soin de lui !), faire ce que j’ai envie sans culpabiliser, apprendre à dire non pour mieux m’affirmer est important aujourd’hui.
    Merci encore pour tes articles qui me « parlent » !



  6. Aurélie sur 19 mai 2015 à 11:15

    La démarche n’est pas toujours aisée, mais je te rejoins sur le fait qu’elle est indispensable pour vivre pleinement sa vie… J’ai eu moi aussi le « déclic » dont tu parles… C’est mon homme qui m’a appris ça d’ailleurs, que je pouvais ne pas aller à une soirée si ça me saoulait, que je pouvais refuser de voir de la famille si je voulais juste passer une soirée seule dans mon bain à faire des bulles… Et le bilan plusieurs années après cette grande découverte, c’est que ce n’est pas toujours facile, mais que ça fait un bien fou ! Après je dois avouer que j’ai parfois encore du mal à ne pas culpabiliser… mais bon, j’y travaille 😉



  7. Moe sur 19 mai 2015 à 12:08

    J’adore ton article. Et j’aime beaucoup tes exemples (le coup du champagne dans le bain fait rêver j’avoue). Je commence aussi à faire le tri dans ma vie, à aller à l’essentiel pour mieux savourer chaque instant. Quand on devient maman, on a encore moins de temps « à soi » chaque minute compte et tu ne veux pas les gâcher dans des choses inintéressantes comme les corvées du quotidien. C’est pour ça que des fois je me contenterai d’un plat préparé parce que je préfère aller marcher au bord de la rivière avec mon fils, je n’irai pas au repas de famille car j’ai envie de passer ma journée avec mon chéri et mon bébé rien que tous les trois. Et quand papi et mamie sont là pour garder Bébé, et bien des fois je dis non je n’irai pas à ton concert je préfère aller boire de la bonne bière avec mon amoureux et me faire une bonne pizza. On se force des fois à dire oui mais on serait tellement plus zen à dire non. La dimension sociale nous contraint à faire des choses qu’on DOIT faire, il faut se détacher de tout ce système. Vivre simplement au gré de nos envies.



  8. Lyv sur 20 mai 2015 à 12:25

    Haha! C’est qu’on est en connexion Débo 🙂



  9. Uhaina sur 10 juin 2015 à 11:16

    C’est fou, j’ai l’impression que j’ai été éduquée de la même façon 😉 Et je confirme que s’ aimer, c’est vraiment le plus important surtout quand on nous a répété que les autres passaient avant tout ! Merci pour cet article, et j’espère un jour pouvoir fièrement annoncer « Je me casse ! » (J’y travaille !)



  10. Sophie sur 21 janvier 2016 à 2:43

    Je viens de te découvrir pile au bon moment…héhé ! Depuis tout à l’heure, je partage tes articles à tour de bras ! Grâce à toi, je ne suis plus seule, et vu les nombreux commentaires, on est bien plus que 2 ! Plus tard, quand je repenserais à cette période, tu feras parti de mes « déclics » j’en suis sûre ! Alors un grand MERCI d’avoir trouvé ta voie, car ainsi tu m’aides à trouver la mienne. Une dernière chose car tu as aussi besoin de l’entendre dire régulièrement, continues d’écrire, c’est vraiment ton domaine, tes articles sont tellement…vivants !!!Merci Lyv



Laissez un commentaire





Accède à ma méditation gratuite : “TU ES FORTE ET PUISSANTE”, qui va te donner en 15 petites minutes les clés de cette puissance intérieure quand tu en auras le plus besoin.

Scroll To Top